PDA

Voir la version complète : Arrestation de 3 marocains à la frontière algéro-marocaine


bledard_for_ever
07/05/2008, 15h00
Arrestation de 3 marocains à la frontière algéro-marocaine: Ils voulaient rejoindre les fiefs d'Al Qaida en Algérie.

Les services de sécurité ont arrêté trois marocains qui se sont infiltrés sur le territoire national à travers les frontières Ouest et qui tentaient de rejoindre, en Algérie, l'organisation d'Al Qaida au Maghreb Islamique. Notre source s'est abstenue de fournir davantage de détails sur cette affaire tant que l'enquête se poursuit.

Echorouk Al Yaoumi a appris que les services de sécurité ont procédé à l'arrestation de ces marocains aux environs de la ville de Maghnia. Ils s'étaient introduits sur le territoire algérien en provenance de la frontière marocaine. Selon les premiers éléments d'investigations, ces individus avaient l'intention de rallier les fiefs d'Al Qaida au Maghreb islamique à Tizi Ouzou. Les enquêteurs se penchent en ce moment sur les intermédiaires qui coordonnent entre les cellules terroristes activant au royaume chérifien et le commandement de l'organisation de Droudkal. Depuis la fin des années 2006, de nombreux jeunes marocains ont afflué aux camps d'entraînement d'Al Qaida au moment où le Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat rejoignait l'organisation de Ben Laden. Le surnommé Abou El barae serait le chef du groupe dans la région du Maghreb. Nos sources nous ont affirmé qu'aucune des personnes arrêtées ne figurait parmi les détenus qui s'étaient enfuis il y a quelques semaines de la prison d'Al Qenitra à Rabat Sur la base de précédentes enquêtes ayant permis le démantèlement d'opérations similaires, les individus en question pourraient appartenir au courant Salafiste Djihadiste et auraient pu essayer en passant par Oran de rejoindre les groupes terroristes établis dans la wilaya de Boumerdès. Il est probable qu'ils soient originaires de Tanger au Maroc, cette région qui a connu un grand enrôlement de terroristes dans les rangs du GSPC après que celui-ci ait annoncé son ralliement à Al Qaida en fin 2006. Les trois terroristes qui apparaissaient sur une vidéo avec Abd Al Qahhar étaient originaires de quartiers pauvres dans la banlieue de Tanger. Il s'agissait de Mohammed Aghbalou, Billal Hammam et Mohammed Rédha Belhachemi qui était recherché. Les investigations avaient révélé qu'ils étaient arrivés aux fiefs de l'organisation en passant par Oran après leur recrutement de la part de Samir Sayoud, alias Samir Mossab qui s'occupe de l'enrôlement pour Al Qaida au Maghreb. Ils avaient été recrutés en octobre 2007 après avoir été transférés d'Oran vers Alger puis au maquis de Béni Amrane dans la wilaya de Boumèrdès. De nombreuses vidéos mises en ligne sur des sites Djihadistes proches d'Al qaida montrent que beaucoup de jeunes marocains dont l'âge ne dépasserait pas les trente ans ont adhéré à l'organisation de Droudkal. Certaines vidéos révèlent que la plupart de ceux qui ont été enrôlés par le groupe Salafiste sont d'origines algérienne et marocaine en particulier. Les dialectes parlés sur ces vidéos l'indiquent en tout cas. Les services de sécurité marocains ont par ailleurs démantelé plusieurs cellules récemment, avec comme motif la collaboration avec Al Qaida pour recueillir de nouvelles recrues destinées à aller combattre en Afghanistan, en Irak ou au Maghreb.

Source : http://www.echoroukonline.com/fra/actualite/544.html

Cookies