PDA

Voir la version complète : Djaâfar Harouni n’est plus


elfamilia
08/05/2008, 13h55
Djaâfar Harouni, l’ancien joueur et entraîneur de la JS Kabylie, n’est plus. Il a été retrouvé mort hier chez lui à Tizi Ouzou.
Il avait 65 ans. Comme tous les jeunes de son âge de Tizi Ouzou, il avait commencé à jouer au football au sein de la JS Kabylie dans les petites catégories avant qu’il ne s’impose chez les seniors sur le flanc gauche de la défense kabyle avec laquelle il avait connu de grands moments de bonheur comme cette accession en seconde division. Cadre de la jeunesse et des sports, Djaâfar avait aussi occupé le poste de DJS dans la wilaya de Tizi Ouzou avant de prendre en main les destinées de la JS Kabylie comme entraîneur. C’est sous sa direction que la JSK avait renoué avec le titre de champion d’Algérie en 1995 après une longue traversée du désert qui a duré six années. C’est encore sous sa coupe que la JSK a été le seul club à avoir remporté la coupe des coupes « Nelson Mandela » toujours en 1995. Il a ensuite opté pour la JSM Béjaïa qui venait d’accéder en nationale Une. Il a aussi entraîné l’USM Blida et le MC Alger pendant quelques mois. Il est ensuite retourné à son club de toujours (JSK), lorsque ce dernier faisait face à une grave crise. Là encore il a permis à l’équipe de se remettre sur les rails avant de rendre le tablier. Djaâfar Harouni faisait partie de cette génération d’entraîneurs qui avaient suivi de nombreux stages de formation à Leipzig, l’un des meilleurs centres de formation dans le monde, du temps de la RDA. Il avait toujours accordé une attention particulière aux jeunes catégories pour avoir entraîné pratiquement tous les jeunes de Tizi Ouzou, comme il a eu à driver des formations de petites divisions comme l’AS Tizi Ouzou ou encore le NRB Issers. Djaâfar Harouni était un homme de parole, un éducateur hors norme et un entraîneur très apprécié par les joueurs pour sa franchise et son engagement à leurs côtés. La rédaction sportive d’El Watan présente à la famille du défunt ses condoléances et l’assure de sa sympathie.
M. R. ("")

l'imprevisible
08/05/2008, 15h33
paix à son âme.



.

clémence-bienveillance
08/05/2008, 15h36
il fut un homme de sport aux qualités indéniables.

Kamal

Cookies