PDA

Voir la version complète : Algérie - Belgique : Cent nouveaux bus pour le transport public


MOH24
10/05/2008, 07h40
Algérie - Belgique : Cent nouveaux bus pour le transport public
par B. Mokhtaria

Cent bus Van Hool seront bientôt livrés à l'Entreprise de transport public ETUSA. Ces véhicules sont destinés à dix villes du pays dont Blida, Djelfa, M'sila, Sétif, Tiaret, Tizi Ouzou, Tébessa, Skikda, Batna et Tlemcen. Il s'agit d'une nouvelle étape dans la coopération entre l'Algérie et la Belgique dans le domaine du transport urbain par bus, après une première livraison en 2003 de 300 bus pour desservir Alger avec 150 bus et Oran, Annaba et Constantine avec 50 bus chacune. Cette nouvelle étape de coopération entre dans le cadre d'une convention de financement conclue, le mois dernier, entre les gouvernements algérien et belge. Ce vaste programme de crédits à taux concessionnel pour la fourniture de plus de 600 autobus de dernière génération s'est concrétisé, selon l'ambassade de Belgique, suite à une demande exprimée par le président de la République lors de sa visite d'Etat au Royaume de Belgique en 2002 pour que la modernisation de l'ETUSA soit prise en charge en coopération avec les Belges. Jusqu'à présent, 200 bus supplémentaires ont été livrés par la société Van Hool. Ce qui a permis la mise en service de ce réseau de transport dans cinq villes dont Blida, Djelfa, Tiaret, Skikda et Sétif en attendant de desservir les cinq villes restantes dans les prochaines semaines.

Toujours dans le cadre de cette coopération avec les Belges, la société Van Hool a livré à l'ETUSA et à la MPVA (une filiale de Sonelgaz), dix bus fonctionnant au gaz naturel comprimé. «Le but de l'expérience», explique l'ambassade, «est de voir dans quelle mesure et dans quels délais cette technologie de pointe pourrait s'appliquer en Algérie».

Cette fourniture d'autobus a été accompagnée aux mêmes conditions financières avec la fourniture d'équipements divers (matériel de communication et système de billetterie automatique) par la société belge Transurb-Technirail. Cette dernière opération va assurer une gestion ultramoderne de ce parc d'autobus pour optimaliser les revenus de l'ETUSA tout en respectant les standards internationaux de qualité en matière de ponctualité, de propreté et d'information des usagers.

Ce projet algéro-belge inclut également le volet de la maintenance afin de préserver le plus longtemps possible cette flotte d'autobus. Quatre ateliers de réparation d'autobus, un pour la réhabilitation et trois pour la maintenance préventive ont déjà été équipés et modernisés en plus d'un centre de formation. Le tout a nécessité un budget de plus de 4,6 millions d'euros.

Cette dernière livraison ne sera pas la dernière. L'ambassade assure que la coopération se poursuivra dans l'avenir, en fonction des besoins de l'ETUSA et des d'autres sociétés de transport urbain ou interurbain.

Cookies