PDA

Voir la version complète : Défilé des ministres français sur Alger


mendz
10/05/2008, 21h50
Le Quai d’Orsay prévoit de dépêcher à Alger plusieurs responsables politiques pour tenter de convaincre Alger à adhérer au projet initié par le président Nicolas Sarkozy.

Forcing politique ou concertation diplomatique? La France intensifie ses efforts pour «vendre» son projet d’Union pour la Méditerranée. Le Quai d’Orsay prévoit de dépêcher à Alger plusieurs hauts responsables politiques dont, notamment, des ministres.


Après la ministre de l’Intérieur, Mme Alliot-Marie, la semaine passée, le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, demain, le Premier ministre, François Fillon en juin prochain, d’autres ministres vont suivre encore avant le Sommet de l’Union pour la Méditerranée prévu le 13 juillet à Paris.


Ainsi, le prochain premier émissaire de l’Elysée est le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner. Porteur d’un message à «conviction» de son président Nicolas Sarkozy, M.Kouchner est attendu demain à Alger. «Le principal objectif de ce déplacement est d’aborder avec nos partenaires algériens le dossier de l’Union pour la Méditerranée, dont l’Algérie doit être un acteur majeur», a déclaré la porte-parole du ministère, Pascale Andréani.


Paris tente toujours d’arracher le O.K. d’Alger. En l’espace d’une semaine, l’Hexagone a dépêché, en Algérie, deux représentants du gouvernement pour aborder les relations franco-algériennes. Deux ministres-clés. La semaine dernière, c’était Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités locales. La ministre française a tenté de convaincre les responsables algériens que la France veut faire de l’Algérie un partenaire stratégique. Selon Mme la ministre, la France veut bâtir une relation d’exception avec l’Algérie.


Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à la tête de la République, l’Elysée ne cesse de promettre des relations politiques très particulières à l’Algérie. Pour la France, l’Algérie est un partenaire stratégique. Ainsi, la France passe à une vitesse supérieure. Elle mène un forcing politique tendant à pousser l’Algérie à adhérer au projet du président Sarkozy.


Sur le plan diplomatique, l’Hexagone affirme et réaffirme que l’Algérie est l’acteur-clé de ce projet, parmi les pays de la rive Sud et ceux du Maghreb.
A l’heure actuelle, l’Algérie opte pour le wait and see. A la veille de la visite du président français à Alger au mois de décembre dernier, le porte-parole du gouvernement, Abderrachid Boukerzaza avait affirmé que «l’Algérie n’est ni pour, ni contre le projet du président français. L’Algérie n’a pas pris de position officielle et définitive». Le porte-parole du gouvernement poursuit: «Nous ignorons encore le contenu du projet de l’Union pour la Méditerranée. On doit le débattre d’abord, pour se prononcer sur la position d’Alger ensuite», a-t-il dit.



S’exprimant sur ce sujet, lors de sa visite en France, le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci, a affirmé, lors du point de presse animé avec son homologue français Bernard Kouchner, qu’«il y a encore beaucoup à convaincre au niveau européen et au niveau de la rive Sud de la Méditerranée».



Selon les observateurs, l’adhésion de l’Algérie à l’UPM se complique, à la lumière de quelques informations -non confirmées- qui circulaient ces derniers temps, selon lesquelles l’Algérie n’aurait pas de rôle à jouer dans l’organigramme de l’UPM. Ces informations attestent que le siège de l’UPM serait installé à Tunis, son secrétariat reviendrait au Maroc et l’Union serait présidée par l’Egypte pour la rive Sud. Les mêmes observateurs supposent que l’Algérie n’acceptera pas d’y participer les «mains nues» et rien que pour remplir la feuille de route de ce projet. A en croire les mêmes observateurs, une autre donne peut peser dans la balance. Il s’agit de la relance du Processus de Barcelone.



A partir d’Alger, le président du Parlement européen, Hans-Gert Poeottering, a relancé le débat. «Il faut intensifier les efforts pour relancer le Processus de Barcelone», a-t-il déclaré. Le parlementaire européen appelle «les pays concernés» à ouvrir un dialogue politique profond et intensifier la coopération et les relations entre les pays des deux rives de la Méditerranée.



Par ailleurs, M.Kouchner «sera porteur d’un message du président» Nicolas Sarkozy et «la relation bilatérale franco-algérienne sera également à l’ordre du jour six mois après la visite d’Etat du président» français, selon la porte-parole. «Cette visite sera enfin l’occasion d’aborder l’ensemble des questions régionales et internationales», a souligné la porte-parole du Quai d’Orsay.


Tahar FATTANI (L'Expression)

Bachi
10/05/2008, 21h57
C'est un forcing politique qui ressemble à du harcèlement...
Peut-être bien que nos magouilleurs vont finir par céder.
Mais il y a bien des chances aussi que ça finit par du errih fi echbek !...
Ce serait honteux d'être le petit gendarme de l'Europe mais tout se vend dans la réalpolitik.

nacer-eddine06
10/05/2008, 22h02
conditions necessaires

1) repentance
2) indemnisations de la colonisation
3) israel niet
4) affirmation de la part de la france du droit a l independance du sahara occidental
et appuyer ce droit a l onu
5)
et apres on verra

mouhcouscous
10/05/2008, 22h31
Tous ces ministres rapaces qui rodent autour de l'Algerie attirés par l'odeur du pétrole leur but est connu , comme disait SOLAS il faut que l'Algerie tire son épingle du jeu , elle possède une carte maîtresse .

absent
10/05/2008, 22h36
4) affirmation de la part de la france du droit a l independance du sahara occidental
et appuyer ce droit a l onu

Ca Aussi Devient une Affaire Algerienne ? :razz:

nacer-eddine06
10/05/2008, 22h59
eh oui on met la barre tres haut:mrgreen:

tizi oualou
10/05/2008, 23h09
le gateau algerien parait trop appetissant, les francais comme d'autres ont interet à faire le "forcing' ou le 'harcelement' comme dirait Bachi, hélas, ce gateau est un peu comme un camembert pourri, il a un gout bien special, le marché algerien n'est pas net, la tchippa est incontournable, et ca bouillonne à tout bout de champs ! bienvenue aux investisseurs !

superfifi
10/05/2008, 23h40
le gateau c'est plutôt visa, visas pour les algériens.:mrgreen:

zwina
10/05/2008, 23h42
Ces informations attestent que le siège de l’UPM serait installé à Tunis, son secrétariat reviendrait au Maroc et l’Union serait présidée par l’Egypte pour la rive Sud. Les mêmes observateurs supposent que l’Algérie n’acceptera pas d’y participer les «mains nues» et rien que pour remplir la feuille de route de ce projet. A en croire les mêmes observateurs, une autre donne peut peser dans la balance. Il s’agit de la relance du Processus de Barcelone.

Il y a une donne bien plus importante que toutes les autres qui a été oublié dans cette article c'est la communauté algérienne et surtout les binationaux. Nous sommes à nous tous la communauté étrangère la plus importante. L'Algérie aura un rôle preponderant et cela est certain car les algériens feront pression pour que cela soit ainsi. Je peux vous garantir que les promesses électorales de Sarkozy seront tenues car il sait parfaitement que nombreux sont ceux qui ont voté pour lui rien que pour ce projet qui est ambitieux et qui pourrait être bénéfique pour l'Algérie et surtout pour les algériens. Les élections municipales furent un coup de bambou mais les prochaines élections seront un coup de massue si les promesses ne sont pas tenues.....

Bachi
10/05/2008, 23h42
héhéhé
Je le crois aussi...
On fait le gendarme pour faire barrière aux clandos mais ara h'na les visas.

nacer-eddine06
10/05/2008, 23h47
zwina les algeriens et au dela les arabes de france qui ont vote sarko ce comptent sur les bouts des doigts

quelles sont ces promesses???:rolleyes:

ballZ
10/05/2008, 23h47
Déjà quand on passe de l'Union Méditerranéenne à l'Union Pour la Méditerranée, ça fait pas très sérieux !
Aux Chi**** l'UPM :mrgreen:

zwina
10/05/2008, 23h51
Ca t'arrive de ne pas critiquer ? Sinon si tu as mieux à proposer vas y on est tout ouie :mrgreen: D'abord sais tu au moins ce dont il s'agit ?

Solas : les Berbères sont plus nombreux que les Arabes en France :lol:

nacer-eddine06
10/05/2008, 23h58
oui
d accord a peine 10% de la communaute magrebine a vote pour lui

c quoi ces promesses ya lala zwinoch

zwina
11/05/2008, 00h00
Apprendre la politesse à certains en évitant d'écorcher leur pseudo par exemple :lol:

ballZ
11/05/2008, 00h08
Le "grand plan de Sarko pour changer le monde
Nicolas Sarkozy a aussi évoqué un "plan solaire" qui permettrait à tous l'accès à l'énergie et limiterait les émissions de gaz à effet de serre
on s'en fout, le soleil c'est nous on le développe actuellement avec l'Allemagne financé par nos petro-dollars
l'effet de serre c'est pas notre priorité, voir avec ça les Usa
.

Il a, dans ce sillage, défendu de nouveau son approche sur l'accès au nucléaire civil que "la France veut promouvoir". Il a avancé l'idée de la création "sur une base volontaire d'une organisation qui faciliterait les transferts de technologies et de compétences nucléaires et qui contribuerait à la gestion des déchets et à la sécurité du nucléaire civil".
Cette technologie ca s'achète clé en main et ne se donne pas et les concurrents son déjà présent en Algérie (russes et chinois)

Autres projets envisagés: un conservatoire du littoral méditerranéen, des autoroutes maritimes reliant les grands ports de la Méditerranée, de la coopération en matière de protection civile pour faire face aux catastrophes naturelles, ainsi que dans les domaines de la formation pour créer des emplois. Ca c'est du blabla !

Il a été chaudement applaudi par les étudiants lorsqu'il a préconisé la mise en place d'un "espace scientifique méditerranéen" qui ouvrirait les portes de toutes universités méditerranéennes à tout étudiant d'un pays riverain et favoriserait ainsi la compréhension mutuelle.
Idem,

Sur la circulation des personnes, il s'est opposé à la fois au "mythe" de l'immigration zéro et à l'ouverture totale des frontières, plaidant pour une gestion concertée de la migration, à l'instar de l'accord signé avec la Tunisie dans ce sens.
"Le pacte européen pour l'immigration sera l'une des priorités de la présidence française de l'UE" à partir du 1er juillet prochain, a-t-il avancé.
Faire le gendarme de l'Europe non merci! Il faut développer l'Afrique en arrêtant d'exploiter ces richesses sans une vrai prise en charge économique en arrêtant de subventionner l'agriculture européenne au détriment des fermier locaux


L'UPM est, à ses yeux, "l'expression d'une volonté politique de faire bouger en profondeur les sociétés, les économies, les cultures, pour créer des richesses, de la solidarité", dans le but de réduire le fossé entre les deux rives ainsi que "le plus fort écart de revenu au monde". AP

amen !

TouKo
11/05/2008, 07h15
Je confirme ce qu'a dit zwina.La majorité des franco-algériens ont voté sarko.Il faut dire qu'il a fait de telles promesses.......
En tout cas comme l'a aussi remarqué zwina, beaucoup commencent à regretter leur choix.

Beaucoup de villes ont basculé grâce au vote des franco-algériens comme lyon, le nord, la région parisienne etc...
Sarko a interêt à bouger et surtout à arrêter d'embêter l'algérie sinon les prochaines élections européennes seront pires que les municipales.
Assey d'hypocrisie, de malice à 2 euros ou de complotite aigûe.De la clarté, de la dignité, du respect et surtout une perspective interessante pour le futur. ;)

Cookies