PDA

Voir la version complète : Total évalue Djoubaïl à plus de 10 milliards de dollars


gdesmon
17/05/2008, 10h10
Challenges.fr | 17.05.2008 | 10:04

Le directeur général de Total, Christophe de Margerie, évalue à plus de 10 milliards de dollars le projet de construction en Arabie saoudite, à Djoubaïl, dune nouvelle raffinerie dune capacité de 400.000 barils par jour. /Photo prise le 16 mai 2008/REUTERS/Benoît TessierLe directeur général de Total, Christophe de Margerie, évalue à plus de 10 milliards de dollars le projet de construction en Arabie saoudite, à Djoubaïl, d'une nouvelle raffinerie d'une capacité de 400.000 barils par jour

Total évalue à plus de 10 milliards de dollars le projet de construction en Arabie saoudite, à Djoubaïl, d'une nouvelle raffinerie d'une capacité de 400.000 barils par jour, indique son directeur général Christophe de Margerie.

"Djoubaïl, en Arabie saoudite, est un projet à plus de 10 milliards (de dollars)", a-t-il déclaré lors de l'assemblée générale des actionnaires de Total.

Le géant pétrolier public saoudien Saudi Aramco et Total ont confirmé mercredi le lancement du projet. Le site, implanté à Djoubaïl, sur la côte du golfe Arabo-persique, est l'une des quatre raffineries que le royaume saoudien, premier exportateur mondial de pétrole brut, prévoit de construire pour augmenter sa capacité de raffinage de 1,6 million de barils par jour (bpj), soit de près de 80%.

"Les conseils des deux sociétés ont donné leur accord sur ce projet. On va donc entrer en période d'appel d'offres pour fixer le coût, on n'a pas envie d'envoyer un message aux contracteurs qui leur permette de faire flamber les prix dans un contexte où les prix sont déjà en forte hausse", a également déclaré à des journalistes Christophe de Margerie en marge de l'AG.

"C'est un projet à plus de 10 milliards, c'est clair, mais je ne veux pas, pour ces raisons précises, vous dire (le chiffre) aujourd'hui."

Certaines sources du secteur avaient elles-mêmes estimé le coût de la raffinerie à plus de 10 milliards de dollars (6,5 milliards d'euros), contre environ six milliards au moment du lancement du projet préliminaire en 2006, en raison de l'envolée des prix des équipements et de la pénurie de main d'oeuvre qualifiée.

Total détiendra 37,5% du projet. Le démarrage du site est prévu en 2012.

Cookies