PDA

Voir la version complète : L’Algérie et la Libye lèvent les limitations liées à la circulation et aux échanges


Thirga.ounevdhou
18/05/2008, 20h04
Alger-Tripoli: sans visa

Toutes les restrictions liées à la circulation des personnes et aux échanges commerciaux entre les deux pays vont être levées.

L’Algérie et la Libye lèvent les limitations liées à la circulation et aux échanges commerciaux entre les deux pays. C’est ce qu’a affirmé, hier, à Alger, El Baghadadi Ali El Mahmoudi, secrétaire du comité populaire général -Premier ministre- de la Jamahiriya arabe libyenne.

La même source affirme que la levée de toutes ces restrictions vient en termes d’application des directives des dirigeants des deux pays.
«Suite à la réunion de ce samedi (avec le chef du gouvernement M.Abdelaziz Belkhadem), il a été décidé la levée de toutes les restrictions liées à la circulation des personnes et aux échanges commerciaux entre les deux pays», a t-il dit, dans une déclaration à la presse au terme de l’audience que lui a accordée le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Il a tenu à préciser que sera effectuée «la simplification des procédures y afférente en application des directives des dirigeants des deux pays afin de faciliter la circulation des Algériens et des Libyens, sans restriction aucune».

En outre, le Premier ministre de la Jamahiriya libyenne, El Baghdadi Ali El Mahmoudi, a abordé hier avec Abdelaziz Belkhadem, chef du gouvernement, les sujets d’actualité qui concernent les deux pays.

Les discussions entre les deux parties ont été axées sur trois principaux points, à savoir l’Union du Maghreb arabe, le projet français de l’Union pour la Méditerranée et la coopération bilatérale.

Pour l’UMA, M.Belkhadem estime que les deux parties doivent redoubler leurs efforts pour atteindre les objectifs escomptés: «Nous sommes appelés à redoubler d’ effort en ce qui concerne le projet d’édification maghrébine qui doit être mis à l’abri des contingences et des différends marginaux car, a-t-il expliqué, il constitue un cadre global et stratégique pour l’action inter-maghrébine», a t-il affirmé dans une déclaration rapportée par l’APS.

Sur le plan méditerranéen, le chef du gouvernement déclare que la rencontre a offert une précieuse opportunité pour tenir des consultations politiques sur les questions intéressant les deux pays dans les espaces maghrébin et arabo-africain.

Il rappela à cet effet, que l’Algérie et la Libye constituent «un trait d’union entre les espaces arabe et méditerranéen». Et de poursuivre: «Les concertations et les contacts en cours sur la création de l’Union pour la Méditerranée exigent de nous de multiplier les échanges de vue pour préserver nos intérêts.»
S’agissant de la coopération bilatérale, les deux pays ont exprimé leur volonté commune de la renforcer dans différents domaines et de la hisser au «niveau requis». M.Belkhadem estime que les deux parties sont à nouveau appelées à faire une évaluation globale des relations de coopération pour cerner les difficultés et les entraves afin de les surmonter pour la mise en oeuvre de projets et décisions, notamment pour ce qui a trait au volet humain et économique.

Dans le même contexte, le chef du gouvernement a rappelé que les deux pays ont «oeuvré avec beaucoup de sérieux pour définir un cadre juridique et adopter nombre de résolutions à la faveur de la Grande Commission mixte», rapporte l’APS. M.Belkhadem a estimé que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays reste «faible». Par la même occasion, M.El Mahmoudi a affirmé que la révision du processus de coopération entre les deux pays a révélé que «cette coopération demeurait en deçà des attentes en dépit des efforts consentis» d’où, souligne-t-il, la nécessité de «cerner les difficultés et trouver les solutions nécessaires en vue du partenariat escompté».

- L’expressiondz

Cookies