PDA

Voir la version complète : Fertilisants: Un investissement asiatiques de plus de 4,5 milliards de DH


Beidawi II
19/05/2008, 01h59
Fertilisants: Un investissement de plus de 4,5 milliards de DH · Une joint-venture entre PetroVietnam et le groupe OCP

· La production à partir de 2011

UN géant mondial dans les fertilisants! C’est du moins ce qu’annonce la joint-venture récente décidée entre le vietnamien PetroVietnam Fertilizer’s et le groupe OCP.
Un mémorandum d’entente a été signé le 9 mai à Casablanca. Ce mémorandum porte, selon l’OCP, sur un accord de partenariat pour la construction d’un complexe intégré à Jorf Lasfar (près d’El Jadida).
L’investissement initial prévu au Maroc est estimé à quelque 600 millions de dollars (environ 4,56 milliards de DH). Le détail de ce mémorandum, notamment la part de participation de chacune des deux parties, sera dévoilé ultérieurement.
La nouvelle usine sera spécialisée, annonce-t-on auprès du phosphatier national, dans la production d’acide phosphorique et d’engrais phosphatés au Maroc. Pour sa part, l’ammoniac sera produit dans une autre usine basée au Vietnam et qui fait l’objet d’un autre projet. Selon les dispositions du mémorandum, le nouveau complexe de Jorf Lasfar sera opérationnel dès 2011. L’exploitation devra en principe démarrer dans 3 ans. La capacité de production est appelée à aller jusqu’à 1 million de tonnes annuellement. A priori, le complexe de Jorf sera appelé à couvrir les besoins du marché vietnamien ainsi que des pays voisins. C’est du moins ce qui ressort des premières annonces faites à l’international par le groupe vietnamien. Une fois opérationnel, le complexe de Jorf Lasfar sera «le plus important investissement en la matière à l’international», a annoncé Dinh La Thang, DG de PetroVietnam, au lendemmain de la signature du mémorandum. Ce conglomérat n’est d’ailleurs autre que le 1er groupe vietnamien de production de pétrole, d’électricité, de gaz et d’engrais azotés avec un chiffre d’affaires de 13,3 milliards de dollars US au titre de l’année 2007.
PetroVietnam est aussi réputé pour son expertise dans l’exploration pétrolière. Il est présent depuis peu en Tunisie. Un permis de prospection et de recherche d’hydrocarbures lui a été octroyé, en février dernier.
C’est précisément à la filiale de PetroVietnam, My Phu Engrais, que revient la part de participation dans cette joint-venture maroco-vietnamienne. My Phu est une entreprise d’engrais azotés qui a une capacité de production de 2.200 tonnes d’engrais par jour. Elle couvre quelque 40% des besoins de son marché domestique.
PetroVietnam Fertilizer’s produit environ 45% sur l’ensemble du tonnage des fertilisants utilisés au Vietnam (environ 1,7 million de tonnes). Eu égard à la conjoncture internationale marquée par la flambée des prix des fertilisants, les prix au Vietnam ont connu une importante hausse en 2007 de l’ordre de 30%.

Brésiliens, Pakistanais, Indiens…

A travers sa stratégie de développement à l’international, le groupe OCP dispose de plusieurs projets en mode joint-venture. Il a des partenariats notamment avec le groupe indien Chambal Fertiliser Ltd via Zuari Maroc Phosphate. L’unité est spécialisée dans la fabrication d’engrais phosphatés avec une capacité de 1 million de tonnes par an.
Outre ce projet avec les Vietnamiens, le groupe OCP vient de procéder le mois dernier au démarrage de son activité de production d’acide phosphorique (PMP) à Jorf Lasfar. Un investissement de 2 milliards de DH en joint-venture (50/50) avec le groupe pakistanais Fauji Fertilizer Bin Qasim Ltd. La capacité prévisionnelle de production de Pakistan Maroc Phosphore est de 375.000 tonnes de P2O5 par an. Le groupe a, rappelons-le, durant des années, fourni les produits phosphatés au groupe brésilien Bunge. Ce dernier, qui approvisionne directement les agriculteurs, est le premier importateur-producteur et distributeur d’engrais au niveau de l’Amérique du Sud.

Amin RBOUB

Cookies