PDA

Voir la version complète : Exportations 1000 tonnes seront expediées à Marseille


myra21
19/05/2008, 18h25
l La première opération d’exportation de ce fruit vers la France va commencer dans les tout prochains jours. Elle porte dans un premier temps sur une quantité de 1 000 tonnes. D’autres produits agricoles devraient être également expédiés : pomme de terre, fraise et tomate.
C’est désormais possible : les Marseillais surtout auront tout le loisir de goûter à l’abricot de la région de N’gaous (Batna) en se le procurant simplement dans leurs marchés de quartier. Cela est faisable grâce à la mise en place d’un consortium algéro-français pour la promotion des exportations nationales des produits agricoles frais. L’organisme a été mis en place jeudi dernier. Il lancera sa première opération «au cours de cette semaine» avec l’exportation de près de 1000 t d’abricots de N’gaous vers le port de Marseille, a indiqué hier le directeur général du consortium, Abdelkrim Sakhraoui, cité par l’Aps. La première opération d’exportation s’effectuera à partir du port de Skikda, doté depuis mars 2007 d’un terminal fruitier, a précisé M. Sakhraoui. Outre les abricots, d'autres produits agricoles devraient être expédiés, dans les prochains jours vers Marseille. Il s’agit entre autres de la pomme de terre (dont les prix sur le marché national sont jugés élevés par les consommateurs), de la fraise et de la tomate, selon le DG du consortium. Avant leur exportation, les produits collectés dans les régions situées à l'est du pays sont triés, calibrés et conditionnés au niveau du terminal fruitier de Skikda.
Cette infrastructure portuaire a été dotée d'équipements de conditionnement et d'emballage mis en place par le partenaire français dans la cadre de la constitution du consortium. Quant aux produits agricoles de la région ouest du pays, apprend-on, ils seront exportés à partir du port de Mostaganem. Le consortium table sur des exportations d'un montant de 500 millions d'euros/an, à «moyen terme». Il table aussi sur la création de près de 1 000 emplois directs liés, notamment, au conditionnement et au transport des produits fruitiers. Créé sous forme de société par actions (Spa), ce nouvel organisme a pour mission de diversifier et d'accroître les exportations des produits agricoles algériens.
Cette société, dont le capital est détenu à hauteur de 60% par l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex) et de 40% par la société française SEA Investment, prend en charge toutes les opérations en amont et en aval des exportations, et ce, depuis la collecte des produits auprès des agriculteurs jusqu'à leur placement sur le marché étranger. Le premier responsable de cette entité a souligné que ce consortium a pu être concrétisé grâce aux efforts du consulat général d'Algérie à Marseille, de la mairie de Marseille et de l'association franco-algérienne «Rapprochement des deux rives» basée dans cette ville du sud de la France.
R. N.

Cell
19/05/2008, 18h41
c'est des fruits importés du maroc ou quoi ??? :72: :72:

nabiloudz
19/05/2008, 18h56
Waow Cell t'es drôle va te regarder un épisode de Dragon ball Z sur NT1 c'est l'heure ...

Cell
19/05/2008, 19h22
Waow Cell t'es drôle va te regarder un épisode de Dragon ball Z sur NT1 c'est l'heure ...


j'ai tout les Zodes de dragon ball Z en DVD ....... et dragon ball GT aussi :mrgreen:

bledard_for_ever
19/05/2008, 19h36
quelqu'un a plus d'infos sur ce consortium?

jawzia
19/05/2008, 19h47
le nouveau consortium algéro-français spécialisé dans l’exportation de produits agricoles qui a été créé jeudi dernier au niveau du siège de l’Agence ALGEX (http://www.promex.dz/), Maitre d’ouvrage délégué du programme OPTIMEXPORT (http://www.optimexport-dz.org/).

kmou21
19/05/2008, 20h05
c'est des fruits importés du maroc ou quoi ???
non non c'est des fruit chinois en concentré surtout LA TOMATICH.

DZmes Bond
19/05/2008, 20h11
Bonne nouvelle ! Lentement mais sûrement.
Je suis sûr que les quantités d'ici 5 ans seront multipliés par beaucoup. ;)

bledard_for_ever
19/05/2008, 20h17
Merci jawzia...


Je note que la fermeture du marché français aux produits agricoles algériens es définitivement close. L'algérie va au moins retrouver ses niveaux d"exportation agricoles d'avant la nationalisation des hydrocarbures.

C'est une bonne chose que ça se fasse en partenariat.

Cookies