PDA

Voir la version complète : Kahina Selmoune Championne d'Afrique de kung fu wushu


morjane
20/05/2008, 13h22
Pour sa première participation aux championnats d’Afrique de kung fu wushu en sunshu (combat) qui se sont déroulés du 2 au 6 avril dernier en Libye, Kahina Selmoune n’a pas raté son rendez-vous, en s’offrant la consécration suprême de championne d’Afrique dans les catégories des moins de 52 kg devant l’Egyptienne Rosfora.

Plusieurs fois championne d’Algérie, la sociétaire du NRB Béni-Douala, qui s’était adjugée en fin janvier la plus haute distinction maghrébine en Tunisie lors de la finale qui l’avait opposée à la Tunisienne Amal, s’est ainsi de nouveau illustrée de fort belle manière en confirmant son talent dans ces joutes continentales, à l’issue desquelles elle s’est offerte une consécration historique qui lui ouvre grandes les portes du Mondial.

Un objectif que s’était assigné cette jeune Algérienne dans cette discipline aux multiples styles qu’elle maîtrise depuis son jeune âge. La brillante performance de cette sociétaire du NRB Béni-Douala, un club, faut-il le rappeler, qui domine depuis des années cette discipline au niveau national et qui a enfanté de nombreux champions dans d’autres disciplines telles que le judo et le football, qui font aujourd’hui le bonheur des autres clubs plus huppés lesquels récoltent les dividendes au détriment du NRBD, ne constitue pas en somme une surprise pour ceux notamment qui connaissent bien cette fille au tempérament de guerrière et au talent exceptionnel.

C’est à vrai dire une juste récompense pour cette demoiselle de fer de Tadert Oufella, âgée aujourd’hui de 24 ans, qui a bossé très dur des années durant au cours desquelles elle a eu à consentir des sacrifices énormes juste par amour pour cette discipline, chère au pays du dalaï lama, notamment aux moines de Shaolin, et pour représenter dignement sa région au niveau national, avant d’honorer tout récemment par deux fois en terres tunisienne et libyenne, les couleurs nationales en s’offrant les deux titres suprêmes aux championnats maghrébins devant la Tunisienne Amal et africains aux dépens de l’Egyptienne Rosfora après avoir surclassé avec brio l’ensemble de ses adversaires aux tours éliminatoires de ces deux joutes.

Kahina Selmoune, qui est devenue aujourd’hui reine du continent et qui affiche d’es ambitions à l’échelle internationale, mérite bien d’être encouragée. Pour concrétiser un rêve d’enfance, cette jeune panthère algérienne, qui constitue dans cet art martial du kung, l’une des fiertés du sport algérien en général et féminin en particulier à l’échelle continental, nécessite de fait un soutien concret à travers une prise en charge réelle, à même de lui permettre d’aller encore de l’avant, elle qui ambitionne de décrocher le titre mondial. Un challenge qui lui tient à cœur et qui reste à sa portée pour peu qu’elle bénéficie de moyens adéquats.

En attendant des égards de la part des responsables sportifs concernés à tous les niveaux, son club, le NRB Béni-Douala, s’apprête à honorer dans les tout prochains jours, en collaboration probablement de l’APC, sa championne qui avait été, pour rappel, accueillie a l’aéroport d’Alger à son retour de Libye, par une troupe d’idabalen et une forte délégation, à sa tête le président Drouche Ramdane.

Par Le soir

ballZ
20/05/2008, 16h45
bravo mlle !!!

Cookies