PDA

Voir la version complète : Bagarres de rue pour un match à Alger !


Page : [1] 2 3 4

mendz
21/05/2008, 23h25
Une quarantaine de blessés ont été enregistrés dans la nuit de mardi à mercredi à l’Appreval.

La tension ne cesse de monter à deux jours du match qui mettra aux prises le RC Kouba face à l’USMH pour le compte de l’avant-dernière journée du championnat. Une rencontre décisive pour les deux clubs qui aborderont l’ultime virage vers l’accession. Deux des plus grandes localités de la capitale, à savoir Kouba et El-Harrach, deux agglomérations voisines qui se regardent en chiens de faïence. Les échauffourées ont commencé dans la nuit de mardi à mercredi au quartier l’Appreval.

Les forces antiémeutes sont intervenues pour ramener l’ordre. Ainsi, mardi en début de soirée, aux environs de 18h, des bagarres ont éclaté entre les supporters des deux clubs à l’Appreval, causant d’importants dégâts matériels. En tout cas, ce qui s’est passé hier au quartier Appreval de Kouba renseigne un peu plus sur la situation demain si des mesures ne sont pas prises en urgence.

Tout a commencé lorsque des Harrachis ont investi le quartier Appreval en pensant aller jusqu’à Ben Omar pour réclamer des tickets d’entrée pour le stade Benheddad. Une manière qui n’a pas été du goût des résidents dudit quartier qui s’y sont opposés. Et c’est le début des escarmouches. Bilan : une voiture 4x4 et un véhicule saccagés, des cabines téléphoniques Houria vandalisées, de nombreuses vitres de maison ont volé en éclats. Des routes barrées avec des pneus brûlés à l’image des Quatre-Chemins d’Appreval fermés pour plusieurs heures et les arrêts de bus vitrés saccagés aussi.

Même la route du tunnel de Oued-Ouchaïah a été bombardée par toutes sortes de projectiles, rendant la circulation difficile aux automobilistes. Un policier a été blessé par des feux d’artifice “signal” et a dû se rendre à l'hôpital pour des soins, a indiqué une source proche. Les affrontements se sont poursuivis entre les supporters harrachis et la police qui ont usé de leurs matraques pour ramener l’ordre dans le quartier à une heure tardive de la nuit, minuit passé.

Vendredi “13”

À Kouba et dans ses différents quartiers, c’est carrément l’alerte. Chacun à sa manière cherche comment se protéger demain vendredi. Kouba est devenue du coup la ville de toutes les craintes. Un climat que Kouba n’a connu que lors des années de braise. “Ça va mal tourner, il faut agir pour éviter le pire”, lancera Rachid, un habitant de Ben Omar qui craint le pire pour son quartier limitrophe du stade Benhadad. “C’est vraiment désolant de voir les choses sortir jour après jour de leur cadre sportif.

C’est vrai que c’est un match important, mais c’est aux joueurs de s’affronter sur le terrain selon les règles du jeu. Ce n’est pas un match entre supporters. En tout cas, on ne se laissera pas faire et les supporters d’El-Harrach n’ont pas intérêt à provoquer les habitants de Ben Omar. On n’a rien contre eux, mais s’ils décident de s’attaquer à nos biens, on n’aura pas d’autre choix que de réagir.

J’espère qu’on ne va pas arriver jusqu’aux affrontements, car cela n’arrange personne”, a-t-il souhaité. D’ailleurs l’idée de délocaliser la rencontre loin de la capitale a été abordée par un Koubéen. “Maintenant si nos enfants, nos familles doivent prendre des risques autant délocaliser cette rencontre”, avant qu’un autre ne réplique : “Cela servirait à quoi ? Aucun maire ne voudra prendre le risque de faire jouer ce match chez lui, sauf s’ils vont jouer au Maroc vu que les frontières sont fermées”, a-t-il ironisé. C’est le même son de cloche dans tous les autres quartiers de Vieux-Kouba, Jolie-Vue, La Croix en passant par Garidi et lotissement Michel ; on se prépare comme on peut pour ce vendredi. Un vendredi pas comme les autres, comme nous le dira Hafid, un habitant du Vieux-Kouba. “On est fin prêt pour le match et on soutiendra notre équipe jusqu’au bout.

Les Harrachis sont les bienvenus à Kouba, mais je dois vous dire que nous n’accepterons pas de voir des actes de violence, car si tel est le cas, on sera forcé de riposter et de nous défendre. J’ai toujours privilégié l’esprit sportif, mais vous savez c’est devenu une coutume, avant et après chaque match, c’est la violence qui s’installe et de notre côté on se prépare. Je suis convaincu aussi que la décision de la présidente de l’APC de Kouba de ne pas vendre de tickets aux Harrachis répond à nos inquiétudes. C’est un vrai risque de voir les Harrachis débarquer en masse à Kouba, les affrontements seront dès lors inévitables”, ajoutera-t-il.

Des Harrachis résolus

Du côté d’El-Harrach, pour faire pression afin d’obtenir un maximum de tickets pour le match, les supporters ont vite improvisé une marche pour aller au stade de Kouba faire entendre leurs doléances et c’est à l’Appreval qu’ils se font bloquer par leurs homologues koubéens. “On ne cherche que nos droits, personne ne pourra nous empêcher d’aller au stade ; on y sera coûte que coûte.” Sur la question de la violence, un des supporters de l’USMH nous dira que cette violence n’est pas propre à eux, mais à tous les Algériens. “Aujourd’hui, tout le monde nous désigne du doigt comme étant un public violent, je suis désolé, mais tous les publics d’Algérie sont violents, on est en train de lire les journaux et de voir ce qui se passe partout dans les stades du pays. Cette violence n’est pas propre à El-Harrach. Pourquoi ? On ne cherche que des tickets pour supporter notre équipe”, nous lancera-t-il.

Sans surprise, cette rencontre se jouera un vendredi comme souhaité par les responsables sécuritaires, qui ont d’ailleurs prévu un dispositif de 6 000 policiers pour bien encadrer cette rencontre. La ville de Kouba recevra les supporters rideau baissé ; une bonne nouvelle aussi pour les commerçants qui ne voudraient pas faire les frais d’une rencontre à très hauts risques. Le principal itinéraire des supporters sera solidement encadré par des éléments de la police, prêts à intervenir au moindre accroc, et ce, d’El-Harrach jusqu’à l’entrée du stade Benhadad.

Récupération

Alors que tout le monde est en train de faire le maximum pour apaiser la tension entre les supporters des deux équipes, notamment les dirigeants des deux clubs, voilà qu’une tierce personne entre en jeu. En effet, il s’agit de l’ancien numéro deux du FIS dissous, Ali Benhadj. Ce dernier est allé jusqu’à faire un tour à El-Harrach pour demander aux Harrachis d’éviter les affrontements avec les Koubéens, tout en multipliant ses sorties dans les différentes mosquées.

Certains à El-Harrach comme à Kouba estiment que l’implication de Ali Benhadj sans qu’il soit invité n’est pas fortuite et répond à des desseins politiques. “Il n’arrête pas de multiplier les contacts avec les jeunes des deux communes, il a trouvé un prétexte pour revenir au-devant de la scène, mais je pense que nos jeunes ont compris la leçon”, nous dira un des habitants d’El-Harrach qui a assisté aux discours de Ali Benhadj.

En somme, pendant ce temps, la colère gronde et le match de ce vendredi est classé à hauts risques par les autorités qui devront mettre en place un impressionnant dispositif de sécurité. Mais cela suffira-t-il devant deux galeries qui échangent chaque jour toutes sortes de menaces et qui se préparent pour l’ultime affrontement ? Le signal d’alarme a été donné hier à l’Appreval avec un avant-goût de ce qui pourrait être l’irréparable demain. Pourtant, il ne s’agit là que d’un match de football.

Liberté

shadok
21/05/2008, 23h58
C’est vraiment décevant. Ca donne une idée sur le niveau d’éducation de notre jeunesse. Ces mêmes jeunes qui quittent prématurément le banc des écoles pour se retrouver la proie du FIS, des délinquants, terroristes, trafiquants de drogues, harragas, holligans … Une jeunesse livrée à tous les maux de la société. Je ne prédis pas un avenir meilleur pour notre pays avec cette jeunesse.

KAMEL
22/05/2008, 00h02
et aprés on parle de mort....
no comment
enfin bref ce qui devait arriver arriva
ça fait des mois que tout le monde sait que ça allait péter les gens font comme s'ils étaient surpris
bravo les clubs
bravo les staffs
bravo la FAF
et bravo l'Algérie...

Jijelinho
22/05/2008, 00h15
il y a un gros déficit de force de l'ordre en algérie... et un manque d'éducation incroyable de la population et des jeunes en particulier

shadok
22/05/2008, 00h32
Hier, j’ai évité de justesse de tomber au milieu des affrontements entre les supporters de Kouba et El-Harrach. Il fallait voir la scène : des jeunes qui s’affrontaient avec de gros blocs de pierres, les automobilistes qui fuyaient, les magasins qui fermaient les rideaux. Certains jeunes étaient munis de sabres !! D’autres chantaient « Allayha nahya wa allayha namout …» comme au temps du FIS. Il a fallu des tirs de sommations de la police pour les faire fuir. Ils ont cassés tout sur leur passage. Une bande de sauvage et de voyous qui n’a rien à voir avec le sport. Tout ca à cause du manque d’éducation et du trop laissé aller. Demain ca va être plus pire.

Al-Amine
22/05/2008, 02h26
Les supporteurs de l'USMH sont pour la plupart des bon a riens et des voyoux qui saccagent et s'en prennet aux locaux apres chaque match. Je n'ai jamais vu autant de Vandalisme que quand ils jouent. Les supporteurs de l'MCA, l'USMA qui sont plus nombreux ne se donnent jamais a ce genre de comportement si ils ne sont pas provoques. Les supporteurs du RCK nesont pas du tout violent, mais apparemment ils ont l'intention de bien se defendre, tout en defendant leurs biens et leurs quartiers.

elfamilia
22/05/2008, 02h39
tout en defendant leurs biens et leurs quartiers.

ça me fait rappeler des choses ça! Sortez défendre votre quartier, les apaches (avec tous mes respects à cette tribu) sont là. Le plus désolant c'est lorsque vous voyez que cette phrase est prononcée par ceux qui sont censés vous protéger, la police.

Les harrachis ne sont pas des sauvages! Ceux qui foutent la pagailles ce sont des énergumènes, et surtout c'est aux forces de l'odre de protéger les citoyens, sinon pourquoi un Etat? Qui est le seul pouvoir et unique doté du monopole de la violence légitime.

Al-Amine
22/05/2008, 02h53
Deficit des force de l'ordre en Algerie? Es tu sure de ce que tu avances? TU veux quoi? Qu'il y est un flic pour chaque habitant?

Al-Amine
22/05/2008, 02h58
Si les Supprteurs Harrachis n'etaient pas des Hooligans, on auraient meme recours a la police pour proteger les personnes et les biens. Je suis d'Alger et j'ai bien vu les Harrachis faire a plus qu'une reprise. C'est desolant.

elfamilia
22/05/2008, 02h58
Pourquoi pas!? C'est à l'Etat d'assumer et d'assurer la sécurité des citoyens! Où alors qu'ils donnent des armes aux gens pour se défendre, et pis c'est tout!

Soyons sérieux; ce match s'il faut l'annuler il faut le faire.

Al-Amine
22/05/2008, 03h09
La police doit proteger les personnes et les biens certainement, mais les supporteurs aussi doivent tout d'abord se comporter comme des gens civilises, eduques, et pas des hooligans qui pour se defouler et assouvir leur frustration, decident de tout casser sur leur chemain car leur equipe a perdu, et souvent meme quand ils gagnent. Je suis d'accord a dire que si les autorites locales craignet un debordement des supporteurs, ils feraient mieux de faire jouer le match et hui clos et le retransmettre a la T.V.

l'imprevisible
22/05/2008, 06h32
La démagogie de bon matin :30:

Voilà maintenant que des surexistés du ballon rond qui font la loi dans les rues de la capitale ! Bien entendu que c'est un problème d'éducation, il est plus que clair que ces troupeaux de buffles n'ont aucune once d'éducation civique.

Elfamilia à raison c'est à l'Etat de protéger "la population" quand on connait ses ressources face à des manifestants (voir les évènements de Kabylie en 2001) on s'étonne qu'une bande de petits voyous fassent la loi devant les bataillons armés jusqu'au dents.

C'est une question de VOLONTE politique que de gérer les situations correctement, car comme ça a été signalé avant on connait tous de quoi sont capables ces écervelés, leurs méthodes, leurs procédés, donc s'il fallait annulé ce match hé bien il fallait le faire ou mettre LE DISPOSITIF adéquat à fin de les dissuader.

Mais bon ce qui est fait est fait, ça rappelle à quel point il convient de serrer la bride pour nos enfants, l'éducation est le MOT d'ORDRE.

Les parents en 1er la société en second, ils sont complémentaires c'est un travail à plusieurs, faut arrêter la politique "takhti rassi" (que ma tête soit épargnée)

Les responsabilités se répartissent à tous les niveaux.


.

jawzia
22/05/2008, 11h12
Les parents en 1er la société en second,
ça n'a peut être l'air de rien mais on touche le fond du problème (des problèmes suis-je tenté de dire). C'est la défaillance des premiers et le laxisme des seconds qui est "la source de tant de maux".

l'imprevisible
22/05/2008, 11h33
Faut-il encore que les deux en prennent conscience, car c'est de là que démarre les réflexions.

Les 1ers croient être les seuls ayant-droit sur leurs progénitures, la seconde pense que son unique rôle est de punir....

Nous avons renoncé à des modèles d'organisations sociales très élaborés aux noms d'une pseudo-"civilisation", pour être candidats à un épanouissement anarchique.

Quand on regarde par exemple l'organisation sociale dans les villages Kabyles, c'est l'exemple que je connais le mieux, un enfant est à la charge de tous, tous le monde veille à son bien-être, tous les adultes ont un droit de regard sur ses agissements, ils ont un droit d'intervention à n'importe quel moment auprès de l'enfant. Il ne nous viendrait même pas à l'idée de contre-dire un adulte ou de commettre à acte interdit devant lui, alors de là à lui manquer de respect c'est réellement très aventureux .....

Je ne dit pas que ça vaut partout car en ville les choses sont plus compliquées, mais je parle de la prise de conscience de ce que c'est que de vivre en collectivité et de se savoir membre de cette dernière avec tous ce que ça comporte comme Devoirs et Droits.....

On ne vient pas au monde citoyen, on le devient, non pas par la jouissance de ses droits mais par l'accomplissement de ses devoirs....



.

Harrachi78
22/05/2008, 11h38
Purée ! Ca doit être mguelba fel houma tandis que je moisis comme un vieux à Annaba ou rien en se passe ... :cry:

Bon, demain on va gagner le match, Kouba sera déclarée zone sinistrée suite à un ouragan ... Vive la Horde ! ... :mrgreen:

racdavid
22/05/2008, 11h45
Bravo ala El JAHL de certains jeunes ... ce battre pour el Harrach, pour une equipe de toof, faut vraiment etre c.on pour le faire.

Nos jeunes sont de + en + frustree, debordent d'energie qui faut vite canaliser et deciper dans le sport et non pas ds la violence.

Faut que la FAF fasse qqe chose, faut que cette equipe de supporteurs de NAZ controle les supporteurs sinon qu'il la disqualifie, ... El Harrach Club c'est quoi cette Kipa quoi pour ce battre....

oulahaci
22/05/2008, 11h53
C’est vraiment désolant d’en arriver a ce point
Des amis me disent qu’ils on sont arrivée au point de ne plus suivre le championnat d’Algérie a cause des bagarre autour des stades et dans les stades.

Mais que font les pouvoirs publics, que font les parents, que fait l’état que fait la justice ??

Et le sinistre de l’éducation nationale qui auras bientôt 20 ans de règne et qui continue de produire des sauvageons

Enfin………………..

jawzia
22/05/2008, 12h01
Je ne saurai trop mettre en exergue ton appréciation précédente :
Les parents en 1er la société en second,
Cette phrase est d'autant plus juste à mes yeux qu'elle a un caractère "générique". Elle s'exemplifie (ou s'instancie) dans le contexte de l'école, du voisinage immédiat, dans la rue ou tout espace publique.

Quant aux systèmes d'organisations, ils suivent et s'adaptent au contexte sociétal de l'époque. Ce que tu as évoqué pour la kabylie, je l'ai vécu dans ma jeunesse à Constantine. Les adultes de mon quartier étaient respectés, craint et avaient droit de ragard sur le comportement de chaque bambin du quartier. Ils avaient même un droit (non écrit) de réprimande.

C'était le génie de nos parents.

Aujourd'hui, les choses ont changés. Les modèles doivent suivre. Les comités de quartier (forme peut être actualisée des jmaa) peuvent combler ce vide a condition de fixer comme objectif non pas la gestion de la parabole collective (comme ce fut le cas il y a quelques années avant l'arrivée et la floraisons des installations individuelles) mais la gestion de l'espace commun.

Je vais te raconter une anecdote :
Les jeunes (mes enfants compris) de mon quartier ont eu la géniale idée de cotiser et d'acheter un "Data-show" (retro-projecteur) [4 millions de centimes], il se sont arrangés (selon une programmation pointue) pour que chacun ramène (à son tour) son démodulateur pour projeter les matchs de coupe d'Europe, de coupe d'afrique ... Quelques parents (malgré la défection de certains) ont adhéré à l'idée et ont mis la main à la poche.

Les grands matchs sont alors projettés sur le Mur de l'immeuble d'en face (un écran de près de 20metres sur 20) dans une ambiance "bon enfant" et qui commence a donné des idées aux jeunes du quartier d'à côté qui ne manquent.

Hier pour la finale Manchester-Chelsea, ce fut une ambiance magnifique entre les supporter de Chelsea et ceux de Manchester. Ce soir il y aura unanimité pour ESS-WAC.

En sommes, les jeunes algériens sont foncièrement bons s'ils se regroupent autour d'idées positives qui les extirpent de l'oisiveté.

Si j'ai été HS, désolé.

shadok
22/05/2008, 12h11
Quand, je vois des enfants de 12-15 ans veiller dans la rue chaque nuit jusqu’à une 1 à 2 heures du matin et scander des chants et insultes. D’autres qui passent au milieu de la nuit en voitures avec la sono à fond. Où est la famille ? Y a-t-il pas tapage nocturne dans ce cas. Où sont les services d’ordres ?

Pour information, Al Benhadj s’est déplacé en personne à El-Harrach pour calmer les jeunes du quartier. Voilà, un qui ne rate pas une occasion pour récupérer les mouvements de foule. :confused:

l'imprevisible
22/05/2008, 12h13
Al Benhadj s’est déplacé en personne à El-Harrach pour calmer les jeunes du quartier. Voilà, un qui ne rate pas une occasion pour récupérer les mouvements de foule

:eek:

Ça recommence ?

Ma parole pourquoi faire des enfants si c'est pour les confier à la RUE et/ou à des monstres ?

Décidément .....

racdavid
22/05/2008, 12h14
shadok,

Peux tu dire a ton Ali BelKalb qu'il est le respensable directe de tte cette anarchie. Deja son fils est ds le macquis, c'est bon un exple pour les jeunes.

je prefere que les jeunes aille chanter le soir, que d'aller s'entourer de diable comme ce BelHadj.

l'imprevisible
22/05/2008, 12h18
Dis donc toi, t'as un problème de compréhension, ou est ce l'envie de réagir en 1er qui te fait foncer la tête en 1er ?


Relis les postes de Shadok tu comprendras qu'il dénonce les agissements des larves et non le contraire...

Prends toi le temps de lire toutes les interventions et correctement STP .

shadok
22/05/2008, 12h22
Je n'ai rien à voir avec ce sinistre personnage. L'information est rapportée par plusieurs quotidiens dont Liberté:

Les supporters d’El-Harrach et de Kouba sous surveillance après des heurts
Bagarres de rue pour un match à Alger
22-05-2008
Chérif M.

Récupération

Alors que tout le monde est en train de faire le maximum pour apaiser la tension entre les supporters des deux équipes, notamment les dirigeants des deux clubs, voilà qu’une tierce personne entre en jeu. En effet, il s’agit de l’ancien numéro deux du FIS dissous, Ali Benhadj. Ce dernier est allé jusqu’à faire un tour à El-Harrach pour demander aux Harrachis d’éviter les affrontements avec les Koubéens, tout en multipliant ses sorties dans les différentes mosquées. Certains à El-Harrach comme à Kouba estiment que l’implication de Ali Benhadj sans qu’il soit invité n’est pas fortuite et répond à des desseins politiques. “Il n’arrête pas de multiplier les contacts avec les jeunes des deux communes, il a trouvé un prétexte pour revenir au-devant de la scène, mais je pense que nos jeunes ont compris la leçon”, nous dira un des habitants d’El-Harrach qui a assisté aux discours de Ali Benhadj. En somme, pendant ce temps, la colère gronde et le match de ce vendredi est classé à hauts risques par les autorités qui devront mettre en place un impressionnant dispositif de sécurité. Mais cela suffira-t-il devant deux galeries qui échangent chaque jour toutes sortes de menaces et qui se préparent pour l’ultime affrontement ? Le signal d’alarme a été donné hier à l’Appreval avec un avant-goût de ce qui pourrait être l’irréparable demain. Pourtant, il ne s’agit là que d’un match de football.

Source: http://www.liberte-************/edit.php?id=94758&titre=Bagarres%20de%20rue%20pour%20un%20match%20%C 3%A0%20Alger

racdavid
22/05/2008, 13h14
shadok, tu me rassure..... oufff.

Sorry pour l'incomprehension... :) :8:

shadok
22/05/2008, 13h22
Pas de problèmes mon ami. Je suis Fairplay :69:

Bonne journée à toi.

El-NiNo
22/05/2008, 13h23
Nos autres algériens, on est quand même fort dans le "chauffage du bendir" hein :rolleyes:

On est pas des chochottes, bagarre, et demain on oublie tout. Ne rendez pas tout évènement politique

troll
22/05/2008, 13h28
il y'a rien de politique dans tout ca ,les harachis sont connu pour leur extreme violence et cette annee la ou il vont ca chauffe,je penses qu'ils font identifier les fauteurs de troubles et les jeter en prison et c tt sinon vaut mieux arreter le foot ,80 blessès et 40 arrestations pour un match qui n'a pas eu lieu et puis l'accession cpas de force quand meme c sur le terrain.

ayoub7
22/05/2008, 13h34
http://www.youtube.com/v/sUbfgyB5ljw&hl=en

shadok
22/05/2008, 14h04
Pour le match de vendredi, je pense qu'il y aura un dispositif de sécurité renforcé pour parer à tout débordement. J'ai lu quelque part qu'il y aura un contingent de policiers mobilisés et même une surveillance aérienne par hélicoptère.

absent
22/05/2008, 14h04
Bonjour tout le monde,

L'Algerie ne peut etre a l'abri du phonomene du Hooliganisme.

Au fait ?
Le terme Hooligan doit provenir de HOOOL (El Houl):mrgreen:


Un hooligan est un adepte d'un sport utilisant la violence pour peser sur le sort d'une rencontre. Le hooligan n'est pas la seule catégorie de supporters s'autorisant à faire usage de violence ; voir Ultras, Hools ou barra bravas. Ce terme est aujourd'hui lié au football, mais ce ne fut pas toujours le cas. Wiki

Cookies