PDA

Voir la version complète : Lecture rapide , ..


Saïd
10/02/2004, 11h16
...un bouquin acheté dans un relais d'aéroport .Lectures rapides dans un bistrot , en attendant l'embarquement ou dans la longue file d'attente à l'enregistrement !
Qqs extraits d'un bouquin qu'on peut lire vite , mais qu'on peut ne pas avoir du tout de lire :
DES DESIRS ET DES HOMMES !
" le plaisir , le désir , çà ne se résume pas à une érection réussie , et en traiter les troubles doît être plus complexe que de changer un embrayage pour un garagiste "
ou
" les femmes veulent mettre de l'amour , du pouvoir ou de l'argent dans le sexe , si bien qu'elles oublient de mettre du plaisir "
ou
" Passé 40 ans , le corps des hommes raconte leur histoire , leurs bonheurs et leurs blessures "
ou une reprise d'une chanson de Barbara :
" j'irais me réchauffer à un autre soleil , je ne suis pas de celles qui meurent de chagrin, je n'ai pas la vertue des femmes de marins "
ou
" je dois être la seuke femme , qu'un exposé de biologie trouble jusqu'au bout du clitoris "

morjane
10/02/2004, 11h48
Azul Saïd
Oui c'est une bonne idée pour lire. Pour Barbara, elles sont très belles les paroles de ses chanson. ça c'etait un extrait de "Dis quand reviendras tu?" . Je ne résite pas au plaisir de mettre les paroles en entier.

Voilà combien de jours, voilà combien de nuits,
Voilà combien de temps que tu es reparti,
Tu m'as dit cette fois c'est le dernier voyage,
Pour nos coeurs déchirés c'est le demier naufrage,
Au printemps tu verras, je serai de retour,
Le printemps c'est joli pour se parler d'amour,
Nous irons voir ensemble les jardins refleuris,
Et déambulerons dans les rues de Paris.

Dis, quand reviendras tu ?
Dis, au moins le sais-tu ?
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus.

Le printemps s'est enfui depuis longtemps déjà,
Craquent les feuilles mortes, brûlent les feux de bois,
A voir Paris si beau dans cette fin d'automne,
Soudain je m'alanguis, je rêve, je frissonne,
Je tangue, je chavire, et comme la rengaine,
Je vais, je viens, je vire, je tourne et je me traîne,
Ton image me hante et je te parle tout bas,
Et j'ai le mal d'amour et j'ai le mal de toi.

Dis, quand reviendras tu ?
Dis, au moins le sais-tu ?
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus.

J'ai beau t'aimer encore, j'ai beau t'aimer toujours,
J'ai beau n'aimer que toi, j'ai beau t'aimer d'amour,
Si tu ne comprends pas qu'il te faut revenir,
Je ferais de nous deux mes plus beaux souvenirs,
Je reprendrais ma route, le monde m'émerveille,
J'irais me réchauffer à un autre soleil,
Je ne suis pas de celles qui meurent de chagrin,
Je n'ai pas la vertu des femmes de marin.

Dis, quand reviendras tu ?
Dis, au moins le sais-tu ?
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus.

Barbara

Saïd
10/02/2004, 12h02
Merci Morjane !
Il m'arrive d'écouter Barbara en boucle , plein de bougies , un bon blanc , un bon roman et elle vous tient compagnie !

morjane
10/02/2004, 13h28
Mais de rien, hasard de la vie j'écoutais cette chanson quand j'ai lus ton post et vois tu Barbara est une chanteuse que je découvre. Avant bien sur je la connaissais mais comme ça sans plus. Là j'écoute ses chansons et elles sont pleines de mal de vivre mais de vie et de passions et de passion de la vie. Bref c'est un régal.

Cookies