PDA

Voir la version complète : Les riches font appel à des gardes du corps


jamoman
24/05/2008, 06h03
Echorouk apprend que beaucoup de responsables et d'hommes riches au niveau de la wilaya de Boumerdès ont fait appel, dernièrement, à l'assistance de gardes du corps face à la menace terroriste qui cible leurs biens et leur personne.
Nos sources affirment que ces personnes réputées pour leur fortune et leurs entreprises ont auparavant demandé des armes à usage personnel pour leur autodéfense mais cette sollicitation n'a pas été agréée par les services concernés pour des raisons sécuritaires. Cet état de fait les a donc obligés à engager des gardes du corps pour les protéger, eux et leurs familles, par crainte d'enlèvement d'autant plus que, l'année passée, il a été enregistré 6 enlèvements et tentatives d'enlèvement qui ont ciblé la "haute classe" de Boumerdès, de même que les régions limitrophes de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Ces opérations criminelles sont assorties, pour la plupart, de demandes de rançon contre la libération des personnes kidnappées, alors qu'il est difficile de différencier entre les actes commis par l'organisation d'Al-Qaida et ceux perpétrés par des bandes de voleurs qui profitent des conditions sécuritaires que connaît la wilaya.

Les observateurs considèrent que l'organisation d'Al Qaida à Boumerdès a élargi la catégorie des gens ciblées en vue d'obtenir des rançons. C'est là une démarche délaissée par le Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC) à la fin des années quatre-vingt-dix et que reprend, à présent, l'organisation d'Al Qaida au Maghreb Islamique.

Les kidnappeurs, encouragés par le fait d'avoir souvent réussi à obtenir des rançons, multiplient leurs opérations. Rien que la semaine passée, trois personnes ont été victimes de tentatives d'enlèvement perpétrées par un groupe terroriste. Dans la commune de Thénia, la personne ciblée a réussi à fuir en laissant derrière elle son camion qui a été incendié. L'autre victime a failli être dupé par des terroristes vêtus de l'uniforme de la police judiciaire dans la région des Issers, tandis que la troisième personne a échappé à une tentative d'enlèvement à Béni Amrane. Les premiers éléments de l'enquête ont révélé que dans les trois cas, les rapts avaient pour but l'obtention d'une rançon. Les personnes essentiellement visées sont celles qui occupent des postes importants ou qui ont une fortune personnelle.
Source : Echourouk

Cookies