PDA

Voir la version complète : Pourquoi Bouteflika n’irait pas à Paris


Page : [1] 2

clauvis
24/05/2008, 22h03
L’Algérie ne peut cautionner un projet comprenant en son sein un pays comme Israël, qui continue de perpétrer des massacres en Palestine, ni une alliance avec le Maroc qui, en dépit des résolutions de l’ONU et de l’Union africaine, continue d’occuper les territoires sahraouis.
Selon des sources diplomatiques, le président de la République ne prendrait pas part au Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays de la future Union pour la Méditerranée (UMP) prévu à Paris le 13 juillet prochain. Selon les mêmes sources, le Président Bouteflika aurait d’ores et déjà signifié au président français, Nicolas Sarkozy, sa réticence à prendre part à un tel sommet.

La Présidence aurait informé l’Elysée de son refus d’être représentée au niveau du chef de l’Etat à ce rendez-vous diplomatique, lors de la dernière visite à Alger du chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner. Les observateurs de la scène politique méditerranéenne s’accordent à dire que la prochaine visite à Alger du Premier ministre français, François Fillon, n’apportera pas de grands changements quant à la décision de l’Algérie qui a décidé ainsi de faire l’impasse sur le sommet de l’Union pour la Méditerranée. Abdelaziz Bouteflika est convaincu de la justesse de sa décision. Les mêmes observateurs estiment que la décision du chef de l’Etat est loin de toute considération bilatérale et encore moins au fait que la France, initiatrice du projet, ait décidé unilatéralement au partage des postes.
Une information démentie par Bernard Kouchner lors de sa visite à Alger tout en affirmant que «tout n’est pas réglé». L’aveu est de taille. La divergence est de fond. Elle est de principe. En déclinant l’invitation, le chef de l’Etat répond ainsi favorablement à la demande de la classe politique nationale et certains courants nationalistes qui voient mal le Président Bouteflika s’asseoir à la même table qu’un représentant d’Israël.
L’Algérie, qui fait sien le droit à l’autodétermination des peuples, ne peut cautionner un projet censé apporter la paix et la stabilité en Méditerranée, comprenant en son sein un pays comme Israël, qui continue de perpétrer des massacres en Palestine, avec le consentement de ses alliés en Occident. Une position soutenue, d’ailleurs pas la Syrie et la Libye. Ces deux pays ont, en effet, émis de fortes réserves sur leur éventuelle participation au Sommet du 13 juillet. Pour l’Algérie, s’associer à Israël avec qui elle n’entretient aucune relation diplomatique, même au sein de l’Union pour la Méditerranée, équivaudrait à une négation de l’Etat palestinien et cautionnerait l’occupation des territoires palestiniens par Israël. Nicolas Sarkozy n’a-t-il pas déclaré être un «ami inconditionnel d’Israël» lors de son voyage, le premier d’un chef d’Etat français en douze ans, à Tel-Aviv? Par cette prise de position, Nicolas Sarkozy a voulu rompre avec des décennies de politique étrangère hexagonale qualifiée, auparavant, de pro-arabe.
Sur un autre plan, l’Algérie ne peut concevoir une alliance avec le Maroc, qui, en dépit des résolutions de l’ONU et de l’Union africaine, continue d’occuper les territoires sahraouis.
Deux problèmes aggravés par les ingérences de la France qui violent les résolutions onusiennes au mépris du droit international.
L’autre facteur ayant motivé la décision algérienne a trait au manque de visibilité dans le projet de Nicolas Sarkozy. Trop de non-dits. Trop de flou. Controversé des deux cotés de la Méditerranée, le projet de l’Union pour la Méditerranée risque d’être mort-né. Nicolas Sarkozy a tendance à oublier que toute entité repose sur l’équité. Or, comment concevoir une Union quand le dialogue des civilisations est en butte à des considérations d’ordre politique? La France n’a jamais voulu se repentir de ses crimes commis en Algérie durant la guerre de Libération. Est-il si humiliant d’exprimer des regrets? s’interroge Bertrand Delanoë, maire de Paris, dans son livre De l’audace, avant de préciser que le plus choquant réside dans le fait que la France ne s’est exprimée sur la repentance qu’à propos de Vichy. D’ailleurs, la France qui parraine ce projet feint d’oublier qu’elle est le seul pays d’Europe à posséder, au sein de son gouvernement, un ministre de l’Immigration. Brice Hortefeux, tout en répétant qu’il n’y aura jamais de régularisation massive des sans-papiers, prône, au contraire, une «immigration choisie». Une façon de «pomper» l’élite des pays en voie de développement, à l’instar de l’Algérie. Pour toutes ces raisons, le Président Bouteflika aurait décidé de faire l’impasse sur le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays de l’UPM.
La lune de miel entre Alger et Paris semble consommée en dépit des sérénades chantées et du ballet diplomatique. Et ce ne sont pas les paroles de diplomates et aux formules châtiées, habitués à ce genre de circonvolutions, qui vont changer la réalité. Le traité d’amitié est renvoyé aux calendes grecques. Au plan économique, la France se suffit de paroles. Les investissements français vont ailleurs. Aussi, parler de traité de fraternité, c’est aller vite en besogne. C’est carrément mettre la charrue avant les boeufs. Les envolées lyriques ne sont que de circonstance.

Smail ROUHA

absent
24/05/2008, 23h17
l’Algérie ne peut concevoir une alliance avec le Maroc, qui, en dépit des résolutions de l’ONU et de l’Union africaine, continue d’occuper les territoires sahraouis.

Et Pourtant Alger s'est Allié Avec Rabat " l'UMA ".

Faudera Trouver d'autre Excuse je pense ;)

Cell
24/05/2008, 23h24
on est pas à une contradiction prés MAno ............ :22:

michel.ange
24/05/2008, 23h28
les europeens aussi ne sont pas chauds sur ce machin sarkozien.
il se voit en proprio de la mer mediterranée comme les romains .Mare nostrum.
je crois que lors de son voyage a tipaza un de ses ministres l'a comparé a un empereur romain.ça a du lui donner des idées.

Cell
24/05/2008, 23h38
Mare Internum .............

zwina
24/05/2008, 23h43
D’ailleurs, la France qui parraine ce projet feint d’oublier qu’elle est le seul pays d’Europe à posséder, au sein de son gouvernement, un ministre de l’Immigration. Brice Hortefeux, tout en répétant qu’il n’y aura jamais de régularisation massive des sans-papiers, prône, au contraire, une «immigration choisie». Une façon de «pomper» l’élite des pays en voie de développement, à l’instar de l’Algérie. Pour toutes ces raisons, le Président Bouteflika aurait décidé de faire l’impasse sur le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays de l’UPM.

Pourquoi feindrait elle puisque Condoleza Rice vient de déclarer que l'Algérie est championne en matière de sécurité ? Pourquoi cette immigration choisie poserait problème puisque l'Algérie serait un paradis que nul ne voudrait quitter tellement on s'y sent bien ? Pourquoi l'elite quitterait ce pays puisque tout y est parfait et que même Bouteflika a décidé de s'y faire opérer par ses excellents chirurgiens plutôt que de tomber dans le ridicule ? Soit ce journaliste ne connait rien à l'Algérie soit il est grassement payé pour dire toutes ces bêtises......

michel.ange
24/05/2008, 23h54
Hier, les ministres des Affaires étrangères des pays arabes de la Méditerranée se rencontraient dans la capitale égyptienne pour trouver une position commune et parler d’une seule voix au sommet qu’abritera Paris, le 13 juillet prochain, pour consacrer la naissance de l’union pour la Méditerranée (UPM). Une structure imaginée d’abord par Nicolas Sarkozy avant que son idée ne s’efface et abdique devant la volonté européenne. Faisant jouer le principe de «nala’b wella n’hassad», l’Allemande Merkel parvint à atteler la totalité des pays de l’UE au char de la future UPM. Un réflexe communautaire que personne n’a eu au sud de la Méditerranée pour ne serait-ce que, dans un souci d’équilibre, exiger la participation de l’UA pour contrebalancer celle de l’UE. Alors qu’on peine à monter le gourbi de l’UMA, démarré voilà près de vingt ans ? Pourtant, l’UMA est un vieux rêve largement partagé par les populations maghrébines, alors qu’aucune voix algérienne ne s’est élevée pour se prononcer sur un projet qui parmi ses contraintes nous obligera à museler notre nif et à pactiser avec le diable. La partie européenne fixe unilatéralement et les structures et les fonctionnements de l’union comme si nos peuples attendaient avec la plus grande des impatiences de reconnaître Israël pour ne pas perdre l’insigne honneur de serrer la main de Sarkozy. Car, pour nous Arabes, il existe en Méditerranée un problème désigné communément sous le nom d’Israël.

dans la même veine j'ai appréccié cet editorial de zaaf dans le jeune independant

ballZ
25/05/2008, 00h00
tout ca pour nettoyer la méditerranée!!!:mrgreen:

ayoub7
25/05/2008, 00h59
Union pour la Méditerranée. Le Maroc se positionne

A moins d'un mois du Sommet de Paris, c'est à Fès qu'il sera question d'une grand-messe de l'Union pour la Méditerranée. Rabat prend les devants.
Le Maroc ne veut pas rester à l'écart de l'Union pour la Méditerranée, projet défendu bec et ongles par le président français et dont le début de concrétisation sera le mois de juillet prochain à Paris, lors du sommet qui réunira les chefs d'Etat des deux rives.

C'est ainsi que se tiendra à Fès, du 3 au 5 juin prochain, un congrès international autour de l'Union pour la Méditerranée organisé à l'initiative de plusieurs partenaires marocains et étrangers dont la mairie de la capitale spirituelle, la Fondation Esprit de Fès, le Forum de Paris et le ministère des Affaires étrangères, entre autres. Cerise sur le gâteau, ce congrès international est placé sous le haut patronage de Mohammed VI et le thème choisi renseigne à lui seul sur l'importance d'un tel conclave : «Quelles conditions pour quelles perspectives ?». De même que la très longue liste de personnalités invitées à s'exprimer lors de ce qui ressemble à un think-tank sur l'initiative de Nicolas Sarkozy.

Parmi les dizaines d'invités, on retrouve une palette de responsables gouvernementaux marocains et français, ainsi que des personnalités du monde de la politique, des médias, de l'associatif et des milieux d'affaires... Pour ne citer que quelques noms, aussi bien Alain Juppé, Amr Moussa, Roland Dumas que Alain Le Roy seront de la partie. Du côté marocain, Taïeb Fassi Fihri, Latifa Akherbach, Salah Eddine Mezouar, Mustapha Bakkoury, Driss Benhima et Hassan Abouyoub sont appelés à intervenir autour de plusieurs thématiques intéressant les deux rives. Pourquoi Fès pour abriter une telle rencontre, soit la deuxième plus importante après celle de mars dans la capitale française ? «Il sera question, entre autres, de préparer le Sommet de Paris, et Fès a l'habitude d'organiser de telles grandes rencontres», répond Hamid Chabat, maire istiqlali de la capitale Spirituelle. «Il ne faut pas oublier que des décisions de première importance ont été prises à Fès et là, il sera question de réfléchir à l'avenir des deux rives de la Méditerranée», ajoute Hamid Chabat qui promet des «surprises de gros calibre» lors de ce congrès. «Nos enfants ont trop
perdu avec l'ouverture de l'Union européenne sur les pays de l'Est et il ne faut pas rater les opportunités que pourraient apporter une telle Union», conclut le maire de Fès qui indique que cette ville demandera officiellement à abriter une université méditerranéenne ouverte aux étudiants des deux rives. «La position du Maroc est claire et elle a été exprimée par le Souverain lors de la visite au Maroc de Sarkozy. Pour nous, il s'agit d'une union de projets pour le bien et la stabilité de tous les pays», indiquait, il y a quelques semaines, un haut diplomate marocain.

Ayant défendu ce dessein depuis qu'il était encore candidat à l'Elysée, Nicolas Sarkozy a dû revoir tout son discours pour rassurer ses partenaires européens, notamment les Allemands et les Britanniques qui jugeaient, grosso modo, qu'une telle union remettrait en cause les intérêts des pays de l'Union européenne. Du côté arabe, les seuls pays à avoir fait montre de résistances sont la Libye et la Syrie qui avaient émis des réserves quant à une Union de la Méditerranée qui ouvrirait la porte à une normalisation entre les pays arabes de la région et Israël. Cette fois, la course contre la montre est engagée pour de bon. Le congrès de Fès donnera le ton avant le rendez-vous décisif de Paris.
Quand Sarko brouille les pistes

Nicolas Sarkozy promet monts et vallées là où il se déplace. II fait les yeux doux à Alger avant de s'épancher en louanges à l'endroit de Rabat et de conclure à Tunis en faisant miroiter aux autorités de ce pays l'éventualité pour l'Union pour la Méditerranée d'élire le siège de son secrétariat dans le pays de Ben Ali. Ce qui n'a d'ailleurs pas été sans attirer à Nicolas Sarkozy les foudres de son opposition et des milieux de défense des droits de l'Homme.

Dans ces récente déclarations, c'est Bernard Kouchner qui y va de sa petite note en expliquant que l'Union pour la Méditerranée aura une double présidence: un président de la rive Sud aux côtés d'un autre de la rive Nord, L'autre schéma retenu est que cette double présidence soit assurée de manière qu'il y ait alternance entre les pays des deux rives. A en croire Bernard Kouchner, le patron du Quai d'Orsay, Hosni Moubarak serait pressenti pour être le premier со-président pour la rive Sud.

En attendant, le 13 juillet prochain, se tiendra le Sommet de Paris pour définir les contours de cette union et surtout clarifier les responsabilités et les engagements de chacun des partenaires. En gros, le scénario final sera «un peti plus que le processus de Barcelone, mais moins que l'Union européenne», selon la formule qui a fini par s'imposer dans les milieux diplomatiques français. «J'étais au Maroc il n'y a pas longtemps et M. Moubarak était en France. Les choses bougent», déclarait récemment Bernard Kouchner.

Mohammed Boudarham
Source: Le Soir Echos

zwina
25/05/2008, 01h17
L'Algérie va peser bien plus lourd que tu ne le crois et surtout beaucoup plus que même tous les journalistes assermentés aux gouvernants ne le pensent. Les Binationaux c'est nous donc les voix c'est nous, les promesses électorales doivent être tenues........

DZmes Bond
25/05/2008, 02h17
Zwina : laisse ayoub la propagande, c'est un peu notre "fou du roi", il amuse la galerie avec ses délires ! :mrgreen:

ayoub7
25/05/2008, 04h30
Ayoub
L'Algérie va peser bien plus lourd que tu ne le crois et surtout beaucoup plus que même tous les journalistes assermentés aux gouvernants ne le pensent. Les Binationaux c'est nous donc les voix c'est nous, les promesses électorales doivent être tenues........

Je ne pense pas que les binationaux aient un poids outre mesure sur la question de l'UPM, ils ont un role a jouer une fois la vitesse de croisiere est atteinte, mais pour la constitution, je pense que ca passera par des negociations entre gouvernements principalement. Et l'Algerie ne peut peser lourd ou leger que si elle decide de rentrer dans cette union, si elle reste en dehors elle n'aura aucun effet de levier.

Zwina : laisse ayoub la propagande, c'est un peu notre "fou du roi", il amuse la galerie avec ses délires !

Dzmes Bond: Chut! :)

baddaz
25/05/2008, 04h45
Pourquoi Bouteflika n’irait pas à Paris

Parce que son état de santé ne requiert pas ce deplacement tout simplement! ;)

michel.ange
25/05/2008, 08h35
hier chez ruquier l'ineffable degraisseur de mammouth a pris la défense de cette nouvule mouture de mare nostrum.
claude allègre a par ailleurs révélé que c'était shimon peres qui avait eu l'idée de ce concept et avait ppersuadé sarko de le faire ingurgiter au monde arabe.

il fait des grosses gaffes mais au moins il est franc cet allegre gaffeur

ayoub7
25/05/2008, 09h42
parce que la couche de peinture de l'avion presidentiel n'est pas encore seche? :)

absent
25/05/2008, 09h46
toute façon sarkosy c'est un lobby pro-israelien, c'est connu de tous sauf peut-être par certains à la presidence algerienne :D

jawzia
25/05/2008, 10h08
Nicolas Sarkozy promet monts et vallées là où il se déplace. II fait les yeux doux à Alger avant de s'épancher en louanges à l'endroit de Rabat et de conclure à Tunis en faisant miroiter aux autorités de ce pays l'éventualité pour l'Union pour la Méditerranée d'élire le siège de son secrétariat dans le pays de Ben Ali.
Il leur a vendu du Vent. Ils y ont cru !!!

absent
25/05/2008, 12h27
Dans cette arnaque, il y a deux choses à séparer: Le maroc, c'est notre voisin, nos frères et il ya quelques années seulement on était un même peuple, alors ALLIANCE OBLIGATOIRE avec ou sans ce sarko qui se mêle de tout. Israël continue de massacrer des musulmans depuis 60 ans, et fait le beau devant l'Algérie, elle ne doit donc pas s'allier à elle.

Sinon pour le projet lui même, c'est nul, ce sera une meilleure façon pour la France de dire à ses amis USA, voilà moi aussi je suis puissante, et elle pourra ainsi mener à la baguette économiquement tous les pays qu'elle veut, sauf biensur Israël.

jawzia
25/05/2008, 13h06
Quelques riverains du Sud se sont prononcés, par plébiscite et applaudissements, sur cette union avant même que les européens (puisque maintenant elle implique les 27 de l'UE) eux mêmes ne sachent de quoi il en retourne. Plébiscite motivé par des promesses d'octroi de la co-présidence aux uns et le secrétariat général aux autres.

Le texte relatif à cette union nous confirme que les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

michel.ange
25/05/2008, 13h39
les français ont une certaine experience des promesses de sarko.


je serai le président du pouvoir d'achat



ouais.

zwina
25/05/2008, 13h46
Pour tout gouvernant dans une democratie, le plus important c'est les bulletins de vote car c'est grâce à ceux qui leur donnent leur vote qu'ils sont élus. Donc celui qui veut garder sa place fait toujours très attention à son électorat. Les binationaux d'origine algérienne pèsent très lourds et les dernières élections présidentielles l'ont démontré à ceux qui en doutaient...

maxwell
25/05/2008, 14h17
sarkosy est un vendeur de reve,comment peut on parler d union s il fait la chasse au algeriens sans papier en france.qui ont vecu un tiers de leur vie dans ce pays.comment ne pas traite le theme de la libre circulation des personne.ce qui me revolte de plus si que ces marocains et tunisiens sont vite la qu on en les appel(aucun caractere):a alger ils ont raison cette union ne nous raporte rien du tout,il a qu a la faire avec les roumains et les bulgares et toute cette racaille.

racdavid
25/05/2008, 15h58
L’Algérie ne peut cautionner un projet comprenant en son sein un pays comme Israël, qui continue de perpétrer des massacres en Palestine, ni une alliance avec le Maroc qui, en dépit des résolutions de l’ONU et de l’Union africaine, continue d’occuper les territoires sahraouis.
Selon des sources diplomatiques, le président de la République ne prendrait pas part au Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays de la future Union pour la Méditerranée (UMP) prévu à Paris le 13 juillet prochain. Selon les mêmes sources, le Président Bouteflika aurait d’ores et déjà signifié au président français, Nicolas Sarkozy, sa réticence à prendre part à un tel sommet.


Je pense que l'union méditerranéenne doit se faire a priori même sans l'Algérie, qui est comme d'habitude l'obstacle de tt projet. Enfin il y a d'autre pays qui forment cette union

Espagne, Royaume-Uni (Gibraltar), France, Monaco, Italie, Malte, Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Albanie, Grèce, Turquie, Chypre, Syrie, Liban, Israël, Palestine, Égypte, Libye, Tunisie, Algérie, Maroc.

Bref, si l'Algérie de Bouteflika pense que l'UPM n'est pas indispensable, c'est leur droit du moment ou ils représentent l'Algérie.... Mais, je souhaiterais que les autres pays s'unissent même sans l'Algérie, la Libye et la Syrie (Qui se ressemblent bcp d'ailleurs en matière de démocratie).

Encore Bref, Israël est un nouveau Pays qui est le bienvenu au sein de l'UPM du moment où le même droit sera donnée a la Palestine avec un retrait du Golan syrien.... Pour moi, les gens qui bloblotent sur l'existence d'Israël se font de la poudre aux yeux.

Pour le SO, je ne vois pas qqe le SO fait dans l'UPM, ils ne sont pas dans la méditerrané, donc pkoi les faire intervenir dans qqe choses qui ne les concerne pas, et comme on dit: "Trop de Pub tue la Pub", l'Algérie est entraîne de tuer la revendication Sahraouis, qui espèrent en 1er lieu de vivre en paix et non dans des Camps de Tindouf.

Enfin, Arrêtons avec les grands discours populistes, ou tt le monde ne peut qu'être d'accord et pire vide de sens. Faut regarder le bénéfice que peut apporter l'UPM a l'algérien en matiere de paix et d’évolution socioculturelle et surtout une stabilité de la région et un début de démocratie.

L'Algérie encore une fois, reste d'une vision petite pour son peuple par des idéo dépassé qui font maintenir des criminelles au Pouvoir, un état d'urgence et surtout une amnistie aux barbares qui détestent l'algérien et le progrès sociale.


Je redis et quitte à me faire taxer par bcp, Israël est le bienvenu dans le cercle des nations de UPM, avec la Palestine des territoires de 1967, et Idem pour la Syrie.

absent
25/05/2008, 20h52
Espagne, Royaume-Uni (Gibraltar), France, Monaco, Italie, Malte, Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Albanie, Grèce, Turquie, Chypre, Syrie, Liban, Israël, Palestine, Égypte, Libye, Tunisie, Algérie, Maroc.

Voici les chefs, c'est pour ça que c'est de l'arnaque, de toutes façons elle ne marchera jamais, le jour où l'ONU marchera JUSTEMENT, on pourra prétendre faire d'autres unions.

Et pour ma part, je reste convaincu qu'on ne peut faire des unions qu'entre pays qui s'entendent bien, donc pas Israël, sauf si elle arrête ses massacres.

Bachi
25/05/2008, 20h58
Faut regarder le bénéfice que peut apporter l'UPM a l'algérien en matiere de paix et d’évolution socioculturelle et surtout une stabilité de la région et un début de démocratie.


Quels bénéfices ?
Ou sais-tu seulement quels sont les objectifs de cette union que même la CE ne sait pas encore ?


Je suspecte, quant à moi, des bénéfices empoisonnés de cet ordre:

BRUXELLES — Le ministre belge des Affaires étrangères Karel De Gucht a confirmé dimanche les propos qu'il avait tenus la semaine dernière sur l'"obligation morale" qu'aurait son pays de surveiller les agissements des dirigeants de République démocratique du Congo (RDC) pour lutter contre la corruption.

En réponse à ces déclarations, la RDC a fait savoir samedi qu'elle rappelait son ambassadeur à Bruxelles et qu'elle fermait son consulat à Anvers.

Pour M. De Gucht, qui s'exprimait sur la chaîne de télévision VRT, il est "normal" que le gouvernement belge, qui investit annuellement de 150 à 200 millions d'euros dans l'ex-Zaïre, ancienne colonie belge, demande aux élites de ce pays de "faire des efforts pour amener la RDC dans la bonne voie".

langar
25/05/2008, 21h20
bsr ou il ya des feuges sarkozy et le maroc faut signer aucun papier avec eux c'est primordiale ,le maroc veut nous la faire a l'envers avec sarko ,ont a besoin d'aucun de ses pays le maroc en tete

langar
25/05/2008, 21h22
Je pense que l'union méditerranéenne doit se faire a priori même sans l'Algérie, qui est comme d'habitude l'obstacle de tt projet. Enfin il y a d'autre pays qui forment cette union, ta pas compris encore que l'algerie ai incontournable

langar
25/05/2008, 21h24
Et Pourtant Alger s'est Allié Avec Rabat " l'UMA ".

Faudera Trouver d'autre Excuse je pense, tu peut nous en dire plus sur l'uma merci

langar
25/05/2008, 21h28
Encore Bref, Israël est un nouveau Pays qui est le bienvenu au sein de l'UPM du moment où le même droit sera donnée a la Palestine avec un retrait du Golan syrien.... Pour moi, les gens qui bloblotent sur l'existence d'Israël se font de la poudre aux yeux.

Pour le SO, je ne vois pas qqe le SO fait dans l'UPM, ils ne sont pas dans la méditerrané, donc pkoi les faire intervenir dans qqe choses qui ne les concerne pas, et comme on dit: "Trop de Pub tue la Pub", l'Algérie est entraîne de tuer la revendication Sahraouis, qui espèrent en 1er lieu de vivre en paix et non dans des Camps de Tindouf,chapeau de mieux en mieux

hassiba1976
25/05/2008, 21h29
Ce qui ne semble pas comprendre certains des intervenants sur ce forum, c'est qu'il ya des pays qui gagnent et d'autre qui perdent. Tout dépend de quel coté on est placé. Pour les pays du nord de la méditéranée, leur seul souci, c'est leur sécurité énergetique, ils savent bien que sans l'Algerie et la Lybie, aucun pays ne la leur garantira, donc ses deux pays seront perdants s'ils adherent à ce projet. Pour les pays de la rive sud, et surtout ceux qui veulent adherer sans réfflechir, (parceque ca ne leur coute rien d'y adherer) ce projet leur apporte un plus du moment qu'ils ont éternelement besoin des autres. Donc ce projet n'aurait jamais exister si leurs concepteurs n'y voiyent pas d'interet pour leurs pays. dans ce monde rien n'est fait gratuitement, et encore moins pour les beaux yeux de "kahl al ras".

Cookies