PDA

Voir la version complète : La corruption : " T’as volé ? Alors t’es muté !"


jamoman
25/05/2008, 09h46
Le dernier mouvement des walis rendu public le 7 mai dernier a-t-il servi à couvrir les copains ? C’est ce que sous-entend l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC) dans son dernier rapport. L’AACC qui a multiplié et intensifié ces 2 dernières années ses observations et ses enquêtes sur l’étendue de la corruption dans les wilayas et les communes, résume le tout en une formule : « Mouvement des walis : changement dans la continuité prédatrice et gangsters autorisés. »
On y apprend que « Le mouvement des walis rendu public le 7 mai dernier, a suscité un énorme mécontentement exprimé par un grand nombre de citoyens. » Mouvement fait dans l’urgence et la précipitation, suite aux émeutes dans la wilaya de Chlef : tentative de créer une illusion de changement, mais la politique du changement dans la continuité a prévalu. « Mais c’est un mouvement sans surprise pour nombre de citoyens avisés : le pouvoir a de plus en plus peur de la dynamique citoyenne locale en faveur du changement, de la transparence, du progrès et de la modernité », dit l’AACC.Peur de rendre des comptes mais les comptes sont établis : la prédation est très souvent la règle des commis aux ordres du pouvoir. Pour se perpétuer et se protéger, le pouvoir protège ses commis aux ordres.
Certains walis gèrent et agissent comme des commis pyromanes du pouvoir et de ses officines.La notion de commis de l’Etat est en voie de disparition. Les nominations, mutations, et promotions au sein de la Haute fonction publique apparaissent de plus en plus comme une prime à la soumission, la médiocrité, l’incompétence et la corruption. Nombre de walis se comportent en gangsters « autorisés », baignant dans une totale impunité, et sont confortés par les puissants du moment. « Car, se demande l’AACC, sinon comment expliquer que le wali de Khenchela ait été maintenu en place, malgré que les preuves de corruption, de détournements et de racket (Contre des commerçants et des fournisseurs) aient été accumulées contre lui, même par les différentes commissions et inspections dépêchées par le gouvernement, suite aux très lourdes accusations portées contre lui par l’AACC en septembre et décembre 2007 – accusations qui n’ont cessé depuis de s’alourdir, de se multiplier et d’être vérifiées, grâce aux nombreux témoignages avérés de citoyens ? Le maintien de ce wali dans cette région a été ressenti par nombre de Khenchelis comme une provocation et une atteinte à leur dignité ?Sinon comment expliquer aussi que le wali de Chlef et son Secrétaire général - suite aux récents évènements tragiques dans cette wilaya-, que ces commis indélicats ont largement contribués à allumer et attiser, aient été promus dans d’autres wilayas ?
Autres provocations contre les administrés de Chlef , de Annaba et Tindouf, nouveaux points de chute de ces 2 fonctionnaires. Il faut relever la panique à bord du pouvoir lors de ces évènements et les propos anticonstitutionnels et scandaleux du ministre délégué aux collectivités locales et du wali de Chlef à propos de la présence et l’intervention de députés du RCD ! A noter avec intérêt que le groupe parlementaire du RCD a demandé la constitution d’une commission d’enquête parlementaire sur les événements d’avril 2008 à Chlef» et aurait collecté une trentaine de signatures.Et la scandaleuse mutation du wali de Béjaia à Souk Ahras, alors que son bilan est négatif et qu’il a totalement failli dans une wilaya particulièrement sensible ? Et le wali de Boumerdès à Béjaïa, alors que vient d’éclater un énorme scandale de corruption en plein cœur de l’Exécutif de la wilaya de Boumerdès ? Et la Secrétaire générale de la wilaya d’El Tarf, promue wali déléguée à Zéralda, malgré les affaires de corruption qui ont gangréné cette wilaya. »

Le Matin DZ:p

absent
25/05/2008, 12h33
Eh oué, je peux pas virer mes potes, je peux juste les muter.
Alors moi je propose une chose pour ces walis, que l'algérie les vire eux, et leur monsieur protecteur qui les insulte devant sa télé, et qui leur paie un beau salaire hors antenne.
Sauf si une foudre descend du ciel, réfracté par un morceau de verre, frappe contre le mur et revient, entre dans le salon 25425 étoiles d'el mouradia et frappe le coeur de monsieur pour lui dire de démissioner, oh le pauvre, démissioner, quelle insulte que la démission, empêcher quelqu'un de toucher autant de fric qu'il veut, no no no, plutôt mourir fi lkoursi de la présidence!!!!!!!

Space
25/05/2008, 14h00
La corruption : " T’as volé ? Alors t’es muté !"

au lieu de regler le probléme de la corruption a la racine , on le déplace ailleurs ...les raccourcis a l'algerienne

si l'un deux se fait virer , il va dénoncer automatiquement les autres complices ...donc autant le muté ailleurs , ça arrange bien tt le monde ..

Cookies