PDA

Voir la version complète : Coopération algéro-française en matière de sécurité


Thirga.ounevdhou
25/05/2008, 12h51
Des policiers algériens intégrés dans des unités françaises et des policiers français opérationnels en Algérie : TSA vous révèle le contenu des nouveaux accords algéro-français

La coopération algéro-française en matière de sécurité était déjà très bonne. Mais depuis la visite, le 6 mai dernier, à Alger de la ministre française de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie, elle prend une nouvelle dimension. En effet, selon des informations recueillies auprès de sources gouvernementales françaises, l’accord signé entre Alger et Paris constitue une véritable « révolution » en matière de coopération entre les deux pays sur les questions de sécurité.

Grande nouveauté, l’accord prévoit en effet la création d’équipes de policiers mixtes algéro-françaises. Comprendre : des policiers algériens seront intégrés dans des unités françaises, notamment chargées de la lutte antiterroristes et des policiers français vont intégrer dans les prochains mois des unités algériennes spécialisées, notamment dans la lutte contre le trafic de drogue et le blanchiment d’argent. Une coopération à la manière de celles qui existent déjà entre les pays européens. Dans les deux cas, les policiers « invités » apporteront leur expertise et participeront directement aux enquêtes.

L’autre volet de l’accord concerne la formation. Au moins 55 000 gendarmes algériens seront formés par la France dans les prochains mois. Les effectifs de la gendarmerie nationale vont en effet passer de 80 000 actuellement à 135 000 en 2010. Presque autant que l’armée ! Pour sa part, le ministère de l’Intérieur prévoit de recruter massivement des policiers : les effectifs de police nationale passeront de 140.000 à 200.000 agents en 2010. Et la France va jouer un rôle de premier plan dans la mise en place des nouvelles équipes en fournissant du matériel et de la formation, notamment sur les techniques d'intervention et la gestion des foules et la police scientifique.

Grâce à cet accord, l’Algérie devient le premier pays arabe à pousser sa coopération sécuritaire avec la France à un tel niveau. Paris, via cet accord, espère pouvoir bénéficier également des futurs contrats militaires, particulièrement ceux liés à la modernisation de l’armée nationale.

- Toput sur l'Algerie

Cookies