PDA

Voir la version complète : La Ligue algérienne contre le cancer est née


morjane
30/07/2005, 18h00
La Ligue algérienne contre le cancer vient enfin de naitre.
Le cancer est un fléau redoutable, en Algérie, 20 000 nouveaux cas de cancer se déclare par an et sa lutte nécessite une coordination de personnes et de moyen pour lutter efficacement ensemble. Un homme Yazid Challal est à l'origine de cette création . Avec volonté et opiniatrité il a fait de son rêve une réalité.

======
Cela fait huit mois que je suis sur ce projet et j’ai eu beaucoup de soutien de la part des médecins spécialistes à l’image des professeurs Larbi Abid, chef de service de chirurgie viscérale à l’hôpital Bologhine, le premier professeur qui a répondu à mon mail, je lui dis merci, et Kamel Bouzid, chef de service d’oncologie au Centre Pierre et Marie Curie à Alger. Le directeur du centre a beaucoup collaboré pour nous aider.

L’aide est venue aussi d’autres médecins spécialistes connaissant le drame causé par cette maladie qu’il faut réellement combattre », nous confie Yazid Challal. La lutte contre le cancer est, selon lui, un des grands défis de notre siècle. « Un défi qui dépasse les frontières. Un défi qui va au-delà de la médecine et de la science. Un défi qui appelle l’implication de tous », a-t-il souligné dans une lettre adressée au ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière pour l’informer de la création de cette ligue.

(...) Pour le fondateur de cette initiative, la Ligue algérienne contre le cancer sera le mariage de la science et de l’humanisme. Ce souci constant, palpable que l’on voit partout, de prendre en charge non seulement la maladie, mais le malade, avec ses douleurs, ses difficultés, ses incompréhensions, ses ignorances.

Dans son discours d’ouverture des travaux de l’assemblée générale, jeudi dernier, Yazid Challal a tenu à remercier tous ceux qui l’on soutenu pour la création de cette ligue, en l’occurrence les professeurs Kamel Bouzid, Larbi Abid, M’hamed Afiane, Bendib... du CPMC, le professeur Belkaïd de l’Institut Pasteur, et particulièrement Mme le professeur Aïni Cheriet du CHU de Tizi Ouzou et ses collègues les professeurs Belhocine, Melbouci, Aït Ali, le professeur Belkaïdali, chef de service dermatologie, Mme le professeur Fatima Asselah, chef de service d’anatomie pathologique, le professeur Reghis, chef de service du CTS, le professeur Chaouche, chef de service de chirurgie thoracique, du CHU Mustapha et le professeur Yacine Khaldi, directeur du CPMC, « qui m’a assuré dès le début de tout son soutien dans la mise en œuvre de cette ligue ».

En présence de tous ces scientifiques, de Abdelaziz Rahabi, ex-diplomate et ministre de la Culture, du chanteur Lounis Aït Menguellet et autres personnalités algériennes, Yazid Challal a signalé : « Nous devons apprendre à mieux répondre à la souffrance des malades, à leur frayeur, à l’angoisse de leurs proches. Répéter inlassablement qu’il est possible aujourd’hui de guérir le cancer. Ce n’est pas seulement l’affaire des chercheurs, dont le rôle est de toute évidence essentielle. C’est aussi celle des pouvoirs publics, des grands médias d’information, des patients eux-mêmes. » Le rendez-vous est alors pris pour la semaine prochaine afin d’élire un bureau et les membres du conseil scientifique et des commissions. Yazid Challal sera évidement le président de la Ligue algérienne contre le cancer et le professeur Bouzid, le président de la commission scientifique.

Cancer: Création d’une ligue- El Watan (http://www.elwatan.com/2005-07-30/2005-07-30-23891)

Thirga.ounevdhou
02/08/2005, 11h49
Bonjour Morjane,

Merci pour linfo. C est une bonne chose, Il existait des associations mais pas une ligue. Avec sa naissance, on peut esperer beaucoup de choses.

morjane
21/08/2005, 18h01
Bonjour,

Oui c'est une nouvelle fantastique et j'espère de tout coeur que tout sera mis en oeuvre pour les aider.
A propos du cancer, c'est une maladie terrible et si il y a moins de morts et si le cancer se guérit de mieux en mieux ce n'est pas seulement parce que l'on sait mieux le soigner mais c'estsurtout parce que la prévention est la meilleur protection. Il faut vulgariser les bons gestes, et apprendre à chacun de nous à vivre sainement et à effectuer les dépistages le plus tot possible.
Une ligue anti cancer permet aussi d'aider les gens à etre plus fort parce que mieux informer.

Cookies