PDA

Voir la version complète : Quelle "arabité" pour l'Algérie?


Page : [1] 2

Goon
16/02/2004, 23h32
Il y a une composante algérienne qui est de souche arabe. Mais de quel pays ou de quelle région d'Arabie provient cette composante? Question pas évidente....

irama
04/04/2004, 14h39
bonjour
je ne suis pas tamazight mais je ne sais pas non plus si je suis une vraie arabe, mais chose est sure que les algeriens pas tous se sentent un peu arabe par rapport a la langue du coran . et l'islam est la réligion de l'etat algerien.
peut être que ce n'est pas consistant comme réponse mais le plus important quand on est tous algériens.peu importe d'ou on vient tous les peuples du monde ne sont presque pure. le monde bouge . il vit.

irama

MeArabianking
04/04/2004, 16h14
je suis arab et je le rest et je suis fiere de l etre....je donne respect a qui me le donnne...............point

kro-magnon
05/04/2004, 14h57
http://membres.lycos.fr/kromagnon2001/Untitled.gif

tiens prends cet avatar, au moins avec celui-là, tu peux éviter de mettre l'Arabie Saudite et l'Algérie ensemble!

MeArabianking
05/04/2004, 15h35
TOOOOOOOOOOOOOZZZZZZZZZZ>>>vive les arabe...

Goon
16/05/2004, 09h44
Merci à Ash pour sa réponse. Merci aussi à MeArabianKing pour prouver que dans tout forum il n'y a pas que des commentaires instructifs.
Ta réponse m'amène à plusieurs interrogations.

1) Si je comprends bien, le seul apport ethnique significatif arabe est celui des Benhilal, non? La période hilalienne se réfère à l'arrivée de cette tribu?
2) Y-a-il eu d'autres arrivées ethniques d'Arabes après les Ben hilal?
3) Les Arabes de souche ethniquement sont plutôt dans quelle région d'Algérie?

Merci de m'aider car cette question m'intéresse vraiment.

ernestito
24/05/2004, 21h11
les arabes sont venus d'un peu partout :du yemen par exemple mais ils étaient peu nbreux et les algeriens sont tres melangés :romains phéniciens turcs , et j'ai même entendus que les kabyles se sont mélangés aux celtes( d'apres des recherches scientifiques) doncva savoir d'ou venons nous vraiments,mais je ne me sens nullement arabe(je ne le sais pas ) ni kabyle(je ne le suis pas) mais un ALGERIEN et fier de l'etre!
pour répondre a ta questions je pense que les tibuts arabes se sont installées dans les villages.

sentenza
24/05/2004, 21h24
et j'ai même entendus que les kabyles se sont mélangés aux celtes ( d'apres des recherches scientifiques)

Ah ouais vraiment ? y a eu des recherches scientifiques à ce sujet ?!?
je serais bien curieux de connaître tes références.

Pour répondre à Goon, un de mes amis algérien est issu des Beni Hilal (d'ailleurs il ne parle pas le même arabe que le dialecte algérien), et il est originaire d'une région au sud de Biskra, non loin de la frontière Tunisienne.
Les tribus bédouines des beni hilal, sont éparpillées un peu partout dans le sahara.

Saïd
25/05/2004, 10h57
Une amie de Guémar ( prés d'El Oued ) m'a appris qu'elle était la fiére descendante d'une tribue Sud yéménite !Elle m'a expliqué que ses ancêtres étaient arrivé bien aprés l'Islamisation de la Bérbérie , cad au 11° s AJC !
Je peux trés bien imaginer que beaucoup d'Arabes de la péninsule arabique aient fait de même , un peu comme les Irlandais qui s'en sont allé conquérir l'Amérique !

PS : tu as naturellement le droit d'être fier d'être arabe , mais ce n'est pas par la taille du caractére que tu arriveras le mieux à nous en persuader !

ernestito
25/05/2004, 15h49
bonjour a vous tous
sentenza voici un des sites ou tu pourras faire ton opinions sur le mélange berberoceltique,j'en repalerai avec plus de details:
http://racines.traditions.********/kaberbyl/index.htm

Thirga.ounevdhou
31/05/2004, 16h34
je ne suis pas tamazight mais je ne sais pas non plus si je suis une vraie arabe, mais chose est sure que les algeriens pas tous se sentent un peu arabe par rapport a la langue du coran . et l'islam est la réligion de l'etat algerien.
Etre musulmant ne veut pas dire forcement etre Arabe, beaucoup de pays Musulmans qui ne sont pas Arabe, la langue Arabe est une nessecite pour le Coran et la priere, et en plus c'est une langue Admirable et Riche... Avec tout mes respects pour tout les Arabes la ou ils sont,.
Salutations , Thirga,

HiroHito
07/06/2004, 03h41
J'ai les yeux clairs, les cheveux raides et je suis juste un peu bronzé, aucune ressemblance avec les arabes et pour cause: mon arriere grand pere etait ottoman et du coté de ma mere on vient de Tlemcen alors arabe non, arabophone oui !

Ariless
19/07/2004, 02h31
Cette histoire de souche est bonne pour les microbes, bactéries et autres virus. Les biologistes doivent etre jaloux et les généticiens ne craignent pas pour leur job. Le chomage ne frappera pas à leur porte tant que les histoires de souches sont racontées aux nombreux kons de la planéte.
Que de noblesse dans les souches et de tares dans le sang impur des ralliés de la derniére minute!
Voila donc qu'on distingue entre les arabes de souche et les arabes des branches. Moi qui croyait que l'arabité est une culture, tout comme comme la kabylité, la culture perse ou la culture turque. Voila donc qu'il faille fouiller dans mes génes pour voir s'il n'y a pas, tapis dans un recoin de mon ADN, des traces de tartare, de hun de wizigotho ou de sarrazin. Mon dieu, tu ne ferais pas cette blague, moi qui n'ait jamais cru en toi, tu aurais pu simplement m'ignorer. Découvrir que ma culture kabyle doit s'accompagner de petits fils torsadés qui cachent des petits batonnets preuve de la pureté de ma kabylité, c'est trop de boulot pour moi.
Les berbéres arabisés! Ah quelle blague! quelle insulte pour les arabes algériens. Cela sous entend que les berbéres arabisés sont des berbéres dans leurs génes et arabes sur leur vitrine. De faux arabes, quoi!
Mon dieu, ils me font pitié. Aprés 15 siécles de bonne volonté et d'efforts soutenus, tout ce qu'ils ont réussi à de devenir, c'est de vulgiares berbéres arabisés. Ah! ces incompétants! il faudrait tous leur triturer les génes ou leur changer de sang au lieu de leur changer de synapses. Y a aps mieux qu'une bonne dose d'hématies koreichite-whhabites, exemptes de traces d'alccol, de hallouf et d'autre impuretés pour faire de bons arabes authentiques.
Comme me disaient mes amis arabes: qu'est ce qui te dit que tu n'es pas d'origine arabe?
Je leur réponds: j'en sais plus que tu ne t'imagines: les arabes, les indo-européens, kabyles, les aborigénes d'Australie et les pygmées, ont tous un ancétre commun. Pour les autres, j'en sais rien.
Je ne veux pas envoyer les généticiens au chomage, mais faut pas trop charrier, ils devraient ne s'occuper que des souris blanches, des hamsters et des drosophiles.
Une petite blague: avant de savoir ce que c'est qu'une drosophile je m'.imagianais un enorme mastodonte mamifére à moitié dromadaire et à moitié éléphant (fil en arabe). Quand j'ai su qu'il s'agit d'une vulgaire et miniscule mouche, j'ai été déçu.
Ainsi donc, les arabes algériens ne sont que de misniscules berbéres arabisés. Quelle misére!
Allez, tout cela n'empêche pas qu'Allah est kbar.

Lazhar
25/08/2004, 18h08
L'arabité ne se transmet pas par le sang, mais par la culture, la tardition et la langue. Certaines arabes de la péninsules arabiques ne seraient donc pas arabes si l'ont en croit les dires de certaines personnes, or ils le sont donc les algériens aussi.

Mais, ca dépend de chaque famille, individu, groupe.

absente
31/10/2004, 20h42
bravo ariless!

quel beau texte et quelle pertinente analyse..... :wink:

MAZIGHE
11/11/2004, 19h46
N'importe quoi ce site !!! mais merci quand même à celui qui nous l a fait montré.
Mois je suis Kabyle, aux vert, grand et chvx chatain, mon pere lui a les yeux bleu, et ma mere a les yeux marron! dans ma famille on est tous a peu pres pareil même dans ma region Kabyle c'est la même chose. J'apprend que les Pharaon dessinais les berbere avec un tein claire et des yeux bleu déjà en 1300 avant JC, bien ça. Et j'apprend aussi sur la ARTE il y a de cela en,viron 1 mois que les Pharaon sont des berbére et qu'on fait les Européens sont en réalité un peu Berbére " Je répette ce que le Docteur en Egyptologie (si je me rappel bien) ".
Bon pour ma part, je suis persuadé d'une chose je ne laisse personne me dire ce que je suis réellement. Tant que notre histoire s'écrit par les européen ou les arabe, je ne croirais personne !!! Certe il faut écouté car dans ce qu il disent il y a surement un peu de vrai, mais tant que c pas nous qui faisant nos propore fouilles archéologiques, nos propres études sur notre langues et sur le Tifinagh moi je ne croirais personne. Toutes mes recherches sur l'origine du TIFINAGH on conclue qu'en fait personne ne sais réellement d'ou vien cette écriture, néaumoins, touts les chercheurs finissent par admetre que tout reste a découvrir.
A mon avis nous les berbére, nous somme à l'origine de toutes les civilsation méditéranéen. Toutes les grandes civilisation parlent de nous.
Les européen disent que les origines des kabyle et rifien spon européen. Il le disent mais en même temps ils admettent ne pas avoir assez d'info pour le confirmé. Bon alors je dis le contraire ce sont les européen qui déscendent des bérbere, ça parais plus logique puisque l'afrique est le berceau de l'humanité ... Le Tifinagh est une écriture qui ne découle d'aucune autre écriture, donc le Tifinagh est l'origine de toutes les autres ...
Ce dont je suis sure c'est que mon peuple est extremement civilisé, et je n'ai rien a envié aux occidentaux ni aux arabes !!! Mais j'ai beaucoup d'espoir pour le future car d'autres génération de kabyle ou de Berberes vont venire pour éclairer notre passé.

Bon c'est vrai que je n'étais pas, tres objectifs, excusé moi, mais en réalité ce sont les recherches a ce sujet qui ne le sont pas ou pas assez.

AAAAAAAAAAAAAAA demain

mene
12/11/2004, 04h38
Reponse a Mazighe

L`histoire des berberes ( quoique j`aime pas cette appellation) reste, pour une grande partie, un mystere, et pour cause, les habitants du grands Maghreb ne se hatent pas trop pour entreprendre de serieuses recherches archeologiques et anthropologique.


Cependant, dire que les berberes sont a l`origine blondS aux yeux verts ou bleus, c`est aller a l`encontre de certains verites scientifiques a savoir la couleur de la peau a toujours ete tres liee aux phenomenes climatiques.
Au fur et a mesure qu`on avance vers le nord de la terre, la peau est de plus en plus blanche. Et lorsqu`on avance vers le suD, la peau est de plus en plus bronzee.

Donc, je ne pense vraiment pas que les berberes etaient plus blancs, ou blonds que les habitants du sud de l`Europe.
On comprend qu`on puisse trouver des blonds en Afrique du Nord lorsqu`on sait que les Vandales ( population germanique) se sont fondus dans les soicetes nord-africaine sans beaucoup de difficulte.

MAZIGHE
12/11/2004, 14h19
Il faut savoir que le climat, était complettement différent de maintenant il y a de cela 10000 ans. La preuve est que dans les grottes du TASSILI, les peinture rupestre temoignent d'un climat plutot humide, avec une abondante végétation. Il faut savoir aussi que même chez les Pharaon il y avait des blonc des roucains...
Je me rappelle d'un numéros de science et Vie ou un article montre clairement grace a un arbre généalogique que le Berbére est l'origine de la "Race" Blanche d'Europe, puis il y a eu d'autre mélange venu avec d'autre Race blanche venu du Caucase ....
L'invasion Vendale n'est pas aussi vieille que cela, elle ne date pas de 1000 ans avant JC. Alors que la race Blanche d'afrique du Nord existe déjà bien avant 2500 ans AV JC, la preuve c'est que les momie des Pharaon, qui sont biensur des Berbéres, ont la peau blanche.
Cette étude je ne l'ai pas inventé, je m'excuse de ne pas pouvoir vous donner de sites pour vérifier, car c'est sur ARTE que j'ai vue ce documentaire, et le docteur lui même, apres une question sur le phototype des pharaons, répond en disant que les Pharaons sont avant tout des berbéres, et que tout le monde sait que les berbére sont de race blanche et qu'il sont a l'origine de la race blanches d'europe.

AAAAAAAAAAAAAAAA demain.

mene
12/11/2004, 20h49
Salut Mazighe,

Qu`un pharaon soit rouquin ou blanc ne signifie nullement que tous les autres pharaons l`etaient.

Le melange des races existaient a l`epoque des pharaons et bien avant.

Que les pharaons soient des berberes restent a prouver pour moi. Ce n`est pas parce que des personnes sur arte l`ont dit que je prendrai leurs paroles pour une verite. Il faut le prouver.

Car, beaucoup d`autes chercheurs ont trouve que les premiers pharaons etaient d`origine arabites, qui se sont installes en Egypte lors des changements climatiques en Arabie. Et le premier roi d`Egypte, l`ancetre des premiers pharaons s`appellaient Oumina du mot "amn" ( Mina en francais), qui signifie approximativement en arabe " celui a qui le pouvoir est confie". D`ailleurs, le vetement que portaient les pharaons, a savoir le tissus blancs qu`ils mettaient autour de leur hanche, et qui decsendait juqu`au genou, tel une longue jupe, est le meme que celui porte par les yamenites jusqu`a notre epoque.

Que les europeens et plus particulierement, les francais me disent que les berberes sont l`origine de la race blanche, me rappelle un vieux dicton africain qui dit : Tant que les lions n’auront pas d’historiens, l’histoire des lions sera écrite par les chasseurs.

Amicalement.

MAZIGHE
12/11/2004, 21h33
Ecoute, fait tes recherche toi même au lieu de dire des bêtises, tout le monde sais que la langues des Pharaon est de type CHAMITO SEMITIQUE tout comme le berbére modérne. La famille CHAMITO SEMITIQUE regroupe plusieur type de langue qui sont le Berbéres ancien (qui est la langue des PHARAON), la langue du Soudan et l'éthipie, ainsi que le berbére actuel.
Si tu veux la preuve que les ancien Pharaon étaient des Berbére va a la ville de SIWA en Egypte, labas ils parlent encorre Berbére.
Des Pharaons Berbére il on a toujours existé, arrete de déformer l'histoire au profit des arabes, sache qu'être Arabe est une honte, les arabe n'ont jamais rien fait de bien dans ce monde, tout ce qu'ils ont apporté n'est que déstructions. ( Ce n'est pas moi qui le dis c'est IBN KHALDOUNE dans son livre EL MOUKADIMA que je vous invite a lire car il décortique la société arabe, et c'est incroyable a quel point son analyse est pertinante car c'est toujours d'actualité, la preuve les arabes c'est des laches, avec plus de 17 pays personne ne bouge !!!!! va lire IBN KHALDOUNE a mon avis tu changera d'idée sur les arabes et tu va arreter de gomer l'histoire a leurs profits, ce n'est pas du racisme)
Tu sais d'ou vien le Mot ARABE c'est LA HONTE DE MON PERE en arabe "AAR ABI".
Tu va me dire aussi que ce sont les arabes qui ont conquis l'espagne ????? Aussi TAREK IBN ZIAD est un arabes et les 14000 cavaliers étaient bien des arabes et non pas des berbéres du RIF !! et que IBN SINA est un arabe est pas un Iranien donc PERSE, et que AVICEN ou IBN A ROUCHD est un arabe... oui j'ai compris votre jeu !!!
Biensure la datte 2954 débute lorsqu'un un arabes est deveu Pharaon, et ce Pharaon s'appelle CHUCHANK. (Pour ton info cette datte correspond au Calandrier Berbére, et CHUCHANK est le Roi LYBIEN qui l'ors d'une guerre contre l'egypte devien PHARAON en 950 AV JC)
Pour le moment va vérifier mon info sur SIWA et revien apres avec des bonnes bases pour discuter intelligeament S T P.

AAAAAAAAAAAAAAAAA DEMAIN :biggrin:

MAZIGHE
12/11/2004, 21h40
Pour facilité tes recherche va sur ce site :
Tu veux des preuve ?? ecoute la j'ai pas fait énormément de recherches, j'ai juste fait deux clics, amuse toi bien

http://www.mondeberbere.com/PARImazigh/Parimazigh5/siwa.htm



AAAAAAAAAAAAAA DEMAIN

MAZIGHE
12/11/2004, 21h44
Un autre sit mais malheureusement est en Anglais, mais y a des traducteurs qui peuvent le traduire sur ALTAVISTA.
Ce site parle de l'histoire de SIWA

http://www.touregypt.net/featurestories/siwahistory.htm

MAZIGHE
12/11/2004, 21h54
Pour ceux qui n'arrive pas a avoir la traduction , la voila :

Traduction de la page web :

Siwa, comme l'autre oasis occidentale, a eu un certain nombre de différents noms au cours des milléniums. Il s'est appelé Santariya par les Arabes antiques, aussi bien que l'oasis de Jupiter-Amun, Marmaricus Hammon, le champ des arbres de paume et Santar par les Egyptiens antiques.
Nous croyons il a été occupé dès Paleolithic et périodes néolithiques, et certains croient que c'était le capital d'un royaume antique qui a pu avoir inclus Qara, Arashieh et Bahrein. Pendant le vieux royaume de l'Egypte, c'était une partie de Tehenu, la terre olive qui a pu s'être prolongée quant à l'est comme Mareotis.

À bien des égards, l'oasis de Siwa a peu en commun avec l'autre oasis occidentale. Les personnes de Siwan sont la plupart du temps Berbers, le peuple autochtone de véritable désert occidental, qui a par le passé erré la côte africaine du nord entre la Tunisie et le Maroc. Ils ont habité le secteur dès 10.000 AVANT JÉSUS CHRIST, d'abord se déplaçant vers la côte, mais plus tard intérieur pendant que d'autres envahisseurs de conquête arrivaient. Par conséquent, Siwa est plus d'Egyptien du nord d'Africain parfois puis et leur langue, traditions, rites, robe, décorations et outils diffèrent de ceux de l'autre oasis occidentale.
En fait, il n'y a presque rien connu de l'oasis de Siwa pendant l'histoire antique de l'Egypte. Il n'y a eu aucun dater découvert par monuments des vieux, moyens ou nouveaux royaumes. Elle peut avoir été colonisée pendant le règne de Ramesses III, mais l'évidence existe seulement commençant par la 26ème dynastie que ce faisait partie de l'empire égyptien. C'était alors que le necropolis d'EL-Mawta de Gebel a été établi, qui était en service par la période romaine. En fait, quelques sources maintiennent qu'il est resté independed Sheikhdom régné par un chef tribal libyen jusqu'aux périodes romaines. Les deux temples dont nous savons, consacré à Amun, ont été établis par Ahmose II et Nectanebo II.

Pourtant juste exactement comment lui intégré était dans le royaume égyptien est incertain. Une des histoires les plus notables et les plus intéressantes dans l'histoire égyptienne implique Cambyses II, qui a apparemment eu des problèmes avec l'oasis. Il a envoyé une armée à l'oasis afin de saisir la commande, mais la caravane entière a été perdue au désert, n'arrivant jamais chez Siwa. À ce jour, l'événement demeure un mystère, bien que tentant des indices semblent sauter vers le haut.

C'était les Grecs qui ont fait le notable d'oasis de Siwa. Ensuite après s'être établi dans Cyrene (en Libye moderne) ils ont découvert et ont popularisé l'oracle d'Amun situé dans l'oasis de Siwa, et au moins une des plus grandes histoires racontées l'oasis concerne la visite par Alexandre le grand à l'oracle.

Presque juste après prendre l'Egypte des Persans et établir Alexandrie, Alexandre le grand dirigé pour l'oasis de Siwa pour consulter l'oracle maintenant célèbre d'Amun. Ce voyage, fait avec quelques camarades, est bien documenté. Il n'était pas le premier pour éprouver des problèmes dans le désert, car les armées entières avant qu'il ait été perdu dans le sable. La caravane est perdue, a manqué de l'eau et a été même prise dans une tempête de pluie peu commune. Cependant, sur l'arrivée à l'oasis et l'oracle d'Amun, Alexandre a été prononcé un dieu, une approbation priée pour la règle légitime du pays.

Cleopatra VII a pu avoir également visité cette oasis pour consulter avec l'oracle, aussi bien que peut-être le bain au printemps qui porte maintenant son nom. Cependant, par la période romaine, les prisonniers politiques envoyés par Augustus au Siwa ainsi c'aussi, comme l'autre oasis de désert, sont devenus un endroit d'exil.

Le christianisme aurait eu un temps difficile s'établir dans cette oasis, et la plupart des sources conviennent qu'elle pas . Cependant, la rue John de Bayle indique qu'en fait le temple de l'oracle a été transformé réellement en église de la Vierge Mary. C'est compréhensible donné cela avec les prisonniers politiques, les chefs d'église banis par Romans à l'oasis occidentale, y compris, Athanasius nous dit, à Siwa. En fait, nous constatons que pendant l'ère bizantine il a probablement appartenu aux diocèses de l'eparchy libyen. Cependant, aucun vrai disque, ou pour cette matière, évidence archéologique n'existe pour soutenir le christianisme dans l'oasis.

Par 708 ANNONCE, l'Islam est venu à l'oasis. Cependant plus tôt qu'une partie de l'autre oasis occidentale, il a eu peu de succès d'abord. Le Siwans a pu avoir été chrétien en ce moment, mais sans se soucier, ils s'est retiré à leur forteresse et a lutté vaillamment contre les troupes d'invasion de Musa Ibn Nusayr, repoussant finalement son armée. Après est venu Tariq Ibn Ziyad de l'Espagne, mais son armée a été également défaite. Bien que quelques sources soient en désaccord, elle n'était probablement pas jusqu'en l'ANNONCE 1150 que l'Islam a finalement prise à prise dans l'oasis de Siwa.

Cependant, par 1203 nous sommes indiqués que la population de l'oasis de Siwa avait diminué aussi à bas que 40 hommes de sept familles dues aux attaques constantes et en particulier après un assaut plutôt visqueux de bédouin. Afin de fonder un règlement plus bloqué, ils se sont déplacés de la ville antique d'Aghurmi et ont établi la ville appelée Shali, qui veut dire simplement la ville. Cette nouvelle ville enrichie a été construite avec seulement trois portes. Un historien islamique, Maqrizi, explique que peu après lui y avait 600 personnes vivant dans l'oasis. En ce moment le Siwa a pu avoir été une république indépendante. Il continue pour dire qu'il a été peuplé par les animaux étranges et effrayants et que le peuple a été infesté par les maladies peu communes. Cependant, il dit également du Siwa que sa fertilité était légendaire, citant un "orange-arbre aussi grand comme sycomore égyptien, produisant quatorze mille oranges chaque année". Le Siwa a exporté des récoltes vers l'Egypte et le Cyrene.

Une des références historiques principales que nous avons sur l'oasis de Siwa s'appelle le "manuscrit de Siwan" qui a été écrit pendant les âges moyens et sert de livre local d'histoire. Elle nous indique d'un homme bienveillant qui est arrivé dans l'oasis et a planté un verger. Après, il est allé à Mecca et a rapporté les Arabes altérés et le Berbers pour vivre dans l'oasis, où il s'est établi, avec ses palpeurs dans la partie occidentale de Shali.

Malheureusement, il semble y avoir presque immédiatement eu des problèmes entre les habitants originaux, qui étaient plus en retard connus sous le nom d'orientaux, et les familles occidentales de nouvelles familles qui à ce jour sont fières d'être décrites en tant que "trente". Les conflits entre les deux côtés sont devenus légendaires, et ont parfois monté dans le short, mais la violence intense. Un exemple vient à nous de C. Dalrymple Belgrave, qui décrit un incident provoqué par un oriental qui a souhaité agrandir sa maison. Cette addition aurait entamé sur la rue déjà étroite, ainsi "les trente" ont objecté. Il continue pour nous dire d'un accès typique :

"un cheik a retenti un tambour comme déclaration des hostilités. Les combattants se sont alors réunis pour combattre la bataille avec leurs advisories. Les femmes se sont tenues derrière leurs maris pour exciter leur courage ; chacun de qui a eu un sac de pierres dans sa main, pour mouler à l'ennemi, et même à ceux de leur propre partie qui devrait être tentée pour voler avant la fin du combat.

Au battement du tambour, de petits pelotons avancés successivement des deux côtés, se précipitant furieusement vers chaque autre ils n'ont jamais placé leurs pistolets à l'épaule, mais les ont mis le feu négligemment avec leurs bras prolongés, et alors retirés. On n'a permis à aucune personne de mettre le feu à son pistolet plus d'une fois ; et quand tous avaient ainsi exécuté leur partie, celui qui pourraient être le nombre de mort ou de blessé, le battement de cheik son tambour, et le combat a cessé."

Évidemment, si le Siwans ne pourrait pas s'entendre avec l'un l'autre, ils doivent sûrement avoir eu l'ennui accepter des étrangers. Le premier Européen que nous savons de pour visiter l'oasis de Siwa était W. G. Browne, qui a accompagné une caravane de date et s'est déguisé en tant qu'Arabe. Il a espéré trouver l'emplacement célèbre de l'oracle d'Amun. Cependant, il a été découvert et a dû rester à l'intérieur pour éviter des problèmes. Le quatrième jour de sa visite on lui a finalement permis d'essayer dehors, seulement d'être déçu quand il a trouvé réellement le temple, le pensant trop petit à pour être de beaucoup d'importance.

Alors est venu Frederick Hornemann, un Allemand avec l'association africaine. En outre accompagnant une caravane de date dans le déguisement, il est parvenu à duper les gens du pays pendant huit jours. Cependant, il a été découvert et chassé par le désert. Bien qu'il soit parvenu à s'échapper, son interprète a coulé avec les objets façonnés pillés de Hornemann, spécimens minéraux et notes d'expédition, les enterrant censément dans le désert où ils demeurent aujourd'hui.

Quand, en 1819, Muhammad Ali, le fondateur de l'Egypte moderne, a commencé sa conquête de l'oasis occidentale, il a envoyé entre 1.300 et 2.000 troupes à l'oasis de Siwa sous le le commandant, Hassan Bey Shamashurghi. La bataille suivante a duré pendant trois heures, mais le Siwans cette fois n'étaient aucune allumette pour l'artillerie moderne. Elles ont dû rapporter à cette force supérieure, et ont été forcées de payer un hommage d'environ 2.000 livres, une quantité significative en ces jours et en particulier au Siwans qui a eu peu de devise forte forte.

Avec Shamashurghi est venu le consul français Bernardino Drovetti, avec l'artiste et l'ingénieur, Louis Linant de Bellefonds, un pharmacien appelé Enegildo Frediani et d'autres. Ils nous disent de plus d'antiquités situées dans l'oasis que nous voyons aujourd'hui, et en 1834, l'information concernant la langue de Siwan a été trouvée parmi les notes de Drovetti et éditée par Jomard. En outre, Frediani a édité ses propres lettres, et parfois, ces disques sont notre seulement source d'information pour cette période.

Que la même année, le Frederic Caillaud, un minéralogiste et également un délégué du Pasha, avec Pierre Letorzec, un marin français, ont visité l'oasis. On les a également permis ont étudié les tombeaux chez Gebel Mawta et d'autres antiquités à l'ouest de l'oasis, et après la corruption des gens du pays, une visite au temple de l'oracle. Les résultats de cette visite étaient le premier rapport scientifique sur l'oasis de Siwa, y compris le fait qu'il était au-dessous de niveau de la mer. Cailliaud a également édité un livre et un lexique de 470 mots sur la langue de Siwan.

Ce que nous savons du temple d'Umm Ubayd, qui plus tard a été détruit, vient d'une visite par Prussian Heinrich Von Minutoli quand il a visité l'oasis en septembre de 1820. Il a fait les illustrations et les comptes détaillés des antiquités tout au sujet du Siwa.

Cependant, des sujets n'ont pas été réglés dans l'oasis quant à la règle éloignée de Muhammad Ali. Il semble qu'il y avait une répétition de lui envoyant les troupes, les personnes du Siwa résistant, alors donnant dans et acceptant de rendre hommage, mais une fois que les troupes étaient allées, renonçant et refuser de permettre à des étrangers dans leur communauté, ainsi à Muhammad Ali enverrait de nouveau des troupes. En conclusion, en 1829, le Pasha a envoyé 600 à 800 soldats qui ont conquis le Siwa, avec un gouverneur impitoyable par le nom de Hasan Bey. Il a fait exécuter dix-huit cheiks et vingt autres ont bani. Il a augmenté l'hommage, et a confisqué l'argent, des esclaves, des dates et l'argent à mesure que le paiement pour la dette arrière. Il était également responsable d'établir le premier markaz, un bureau de gouvernement, derrière Qasr Hassuna.

D'ici environ 1834, l'oasis de Siwa a été considérée comme sûre pour le voyage, et peut-être pendant un certain temps où il était, parce qu'un certain nombre de personnes ont visité comprenant la rue John de Bayle, et l'aventurier anglais qui est resté pendant un certain temps. Il a édité un livre en 1849, appelé des "aventures dans le désert libyen", qui fournit des informations fines sur l'oasis pendant cette période. Il a été permis de visiter les jardins et le temple de l'oracle, mais intéressant, n'a pas été permis Shali intérieur proprement dit.

Cependant, quand James Hamilton a visité l'oasis en 1852, son camp a été envahi et il a été pris en tant que prisonnier virtuel par Yusif Ali, un zaggala. Cependant, Hamilton parvenu pour faire de la contrebande hors de plusieurs lettres, et le 1852 14 mars, le calvaire 150 avec quatorze officiers est allé à l'oasis, et dans une semaine, Hamilton a été escorté hors de l'oasis par Yusif Ali. Maintenant c'était une situation intéressante, parce que quand les honorables de Siwan ne sont pas apparus au Caire comme promis d'expliquer leur conduite concernant Hamilton, le viceroy envoyé 200 hommes à l'oasis qui a rendu la vie très difficile. Ils ont commis le vol, ont volé des femmes et ont tiré n'importe qui qui a parlé dehors. Cependant, Yousef Ali était lui-même gouverneur finalement fait de l'oasis, apparemment en se retournant contre les gens du pays. Puis, dans 1854 sous une nouvelle règle de l'Egypte, ceux emprisonnés par Ali ont été placés libres, et sont revenus à l'oasis. Ils sont immédiatement allés après Ali, qui s'est échappé, a été attrapé encore et finalement tué.

En 1869 et encore en 1874, Gerhard Rohlfs a visité l'oasis et a découvert la raison pour laquelle le Siwans a continué à avoir des ennuis avec le Caire. Il s'avère que le Sanusi, une force de puissance dans le désert libyen composée d'un ordre religieux établi par Al-Hasani d'Al-Idrisi de Khatibi d'Al-Sanusi d'Ali de casier d'Al-Sayyid-Sayyid Muhammad, avait indiqué le Siwans ne pas payer leurs impôts. Le contact opposé par Sanuis avec l'ouest, et ont été regardés comme menace par Européen. Ils s'étaient également établis dès l'abord dans cette oasis. Par conséquent, les gens du pays ont été placés dans une situation difficile, entre les puissances régnantes de l'Egypte et le Sanuis qui ont représenté une vraie puissance dans le désert. Cette matière semble ne pas avoir été résolue, peut-être, jusqu'au moins à la première guerre mondiale.

En 1898, nous trouvons un nouveau conte qui semble presque venir de la main de Shakespeare hors des pages de Romeo et de Juliet. Ce s'est appelé la guerre de la veuve, pour suivre la mort du maire local (umda) de Siwa, sa jeune épouse souhaitée pour se marier encore. Un oriental, elle a voulu marier l'un "des trente", un Westerner. Cependant, son stepson a décidé qu'elle devrait marier des autres, ainsi elle s'est sauvée à Uthman Haban, un Sanusi (et Westerner), apparemment pour la protection. Ceci a mis en marche les tambours de guerre, ainsi elle est alors revenue à son stepson pour disparaître seulement encore le jour suivant. Elle était allée chez son amoureux de Westerner, mais son stepson l'a apparemment saisie et l'a forcée à épouser l'homme de son choix. Tout le village a semblé avoir été dans un tumulte au-dessus du problème dans son ensemble, et deux hommes ont été tués. Les tambours de guerre démarrés une fois de plus, mais un petit garçon ont été tirés par erreur et une trêve s'est appelée. Cependant, ceci n'a pas duré longtemps, et après que les orientaux aient attaqué un ressort, Belgrave nous indique cela :

"puis la force occidentale entière, menée par leur chef, Uthman Habun, sur son grand guerre-cheval blanc, le seul dans Siwa, augmenté hors de la ville, lances les portes étroites, la mise à feu et en poussant des cris perçants, en ondulant swards et, suivis de leurs femmes jetant des pierres. Chaque capable bodied l'homme et la femme associée à la bataille sous le 'The Habun de murs... 's'est trouvée en danger d'être la mère... de Habun capturé, voyant son fils en danger, a rassemblé les femmes une douzaine de sa maison et les est parvenues à obtenir près de lui. Il a laissé son cheval et a glissé dans les jardins où il a joint les femmes. Ils l'ont habillé en tant que fille, et avec eux il s'est échappé au tombeau de Sidi Suliman. Habun envoyé au Sanusi à Jugbub et à eux a créé la paix. Ce modèle de violence sporadique, mais régulière a continué jusqu'à ce que le Sanusi ait créé l'ordre."

Le Sanusi a continué à dominer l'oasis pendant beaucoup d'années, et c'était un croisement populaire pour leurs caravanes, en particulier ceux transportant asservit de Kufra. Les gens du pays ont aidé dans cet effort, et plusieurs des esclaves sont restés dans le Siwa, où plusieurs de leurs descendants restent aujourd'hui.

Dans le 20ème siècle, la première règle égyptienne pour visiter l'oasis de Siwa était Abbas II, mais égal il a dû déguiser son épouse autrichienne en tant qu'officier d'armée égyptien. Il est entré là dans le modèle, avec une tête d'avant-garde se composant de 62 chameaux et un entourage principal de 228 chameaux et de 22 chevaux. L'eau a été portée du Caire dans 120 coffres de fer, car Abbas est monté le long dans son chariot fin. Il a reçu un accueil chaleureux de la résidence, qui le rencontrent les branches ondulantes de paume tandis que les musiciens jouaient et les bannières flottaient. Pour honorer sa visite, les gens du pays Khedive ont même créé la base pour une nouvelle mosquée. Il semblerait que le Siwa devenait finalement une région de l'Egypte moderne.

Après, l'oasis a vu l'activité considérable avec un certain nombre de visiteurs comprenant l'oasis renommée Egyptologist, Ahmed Fakhry. Cependant, les deux guerres mondiales poseraient des problèmes considérables pour l'oasis.

Le Siwa a été vraiment rattrapé entre les forces d'opposition pendant la Première Guerre Mondiale. Maintenant, le Siwans s'est trouvé au milieu des Italiens que qui avaient colonisé la Libye et le Sanusi, à qui ils étaient les plus sympathiques et qui avait dégrossi avec les Turcs d'une part, et les Anglais qui avaient colonisé l'Egypte de l'autre.

Après que plusieurs aient échoué des tentatives, le Sanusi, qui avait déjà présenté Farafra et Bahariya en février de 1916, a finalement également occupé le Siwa le 1er avril. Tandis que l'autre oasis tombait rapidement aux Anglais, ils n'ont pas pris le Siwa jusqu'au 5 février de 1917. Pendant toute cette fois, le Siwans est parvenu à survivre en entrant dans les tombeaux d'Al-Mawta de Gebel et en faisant bon accueil simplement n'importe quel envahisseur était en ville alors.

Massy, dans "les campagnes de désert" nous dit de la bataille. C'était le 1er février, 1917 que les Anglais ont pris au désert de Mersa Matruh. Selon massy, la force s'est composée :

"véhicules blindés de Rolls Royce, chariots de Talbot, patrouille de lumière de Ford et voitures d'approvisionnement, un camion de Daimler portant un pistolet de Krupp fait en 1871, et capturé de l'ennemi dans 19165, et de l'excédent une vingtaine de camions de moteur."

Puis, à environ 90 milles de l'escarpment, le Général Hodgson envoient une reconnaissance pour trouver Qirba, quelques basses collines étaient lui ont été crus que l'ennemi se cachait. Ils ont été trouvés, et à midi le Sanusi a essayé une charge. Cependant, les mitrailleuses britanniques et les véhicules motorisés lourds étaient trop pour les deux dix canons de livre du Sanusi, deux mitrailleuses et 800 petits bras. Toute la nuit suivante là était le feu de tireur isolé, et alors le matin le Sanusi a mis le feu à deux dernières coquilles de canon et après le lancement de leurs munitions sur un feu, retraité. Quand les Anglais sont entrés dans le Siwa, ils ont été chaudement reçus et en le 8 février, le problème dans son ensemble a été fini.

Pendant le reste de la guerre, le Siwa est devenu une attraction de touristes avec des excursions et se lève par capitaine Hillier, un ancien membre de l'administration de zone de frontière qui a installé des voyages par l'association libyenne d'oasis d'Alexandrie. C'était le commencement du vrai tourisme à l'oasis, et les visiteurs ont eu leur choix entre une excursion de neuf jours par chemin de fer et l'entraîneur de Mersa Matruh ou un safari long de chameau de mois qui se sont reliés au wadi Natrun et à la dépression de Qattara. Plus accidenté avait installé un petit, hôtel de deux histoires sur la dent d'Al-Mawta de Gebel appelé le prince Farouk Hotel. Bien que la structure blanchie de mudbrick pourrait seulement tenir environ douze invités, ils ont eu accès à une salle, à un salon et à un verandah dinants.

MAZIGHE
12/11/2004, 22h11
Je vous invite a aller sur ce site, il explique assez bien pourquoi, on essay d'effacer notre culture et pourquoi ils veulent nous elliminer du monde et nous garder juste dans leurs musé !

http://www.primo-europe.org/documents.php?numdoc=Do-317927517

riquetoi
13/11/2004, 16h32
si je sais une chose c'est que je ne suis pas arabe
je pense que c'est clair et net pour l'histoire du magreb (grand magreb biensur) ils sont venus , ils se sont insttalles et c'est devenu un melange de couleurs.

dani

mene
14/11/2004, 00h34
Bonjour Mazighe,

Je vois que la haine n`a pas de borne, jusqu`a rendre les gens completement aveugle et stupide. Je ne joue a aucun jeu, et je ne viens pas ici pour m`amuser, mais pour echanger des connaissances, fussent-ils pleins de haines, je discute comme meme. Car, contrairement a toi, je n`ai aucun probleme avec la culture berbere. Bien au contraire, c`est une importante composante de mon identite et de ma culture, et toute recherche serieuse sur ce sujet est la bienvenue pour moi. Alors, de nous deux, qui est plus apte a entreprendre des recherches d`une maniere objective et honnete? je sais que tu as deja la reponse.

Tu me dis:Ecoute, fait tes recherche toi même au lieu de dire des bêtises..

Je vois que tout ce qui ne va pas avec ce que tu veux entendre et lire sont des betises.
Sache que tu n`es pas le seul a effectuer des recherches sur l`histoire antique. Et si toute contribution civilisationnelle apportee par les arabes te derange, je n`y peux rien pour toi.

Car figure toi que:

1. Le terme arabe n`a pas comme origine les idioties que tu apportes.
Le verbe "araba" signifie se deplacer d`un point a un autre. Comme lorsqu`on dit " araba al-nahrou" ( le fleuve a deborde), ou lorsqu`on appelle une voiture "arabia", ou un char "araba". Les arabes se sont fait appeles ainsi parce qu`ils etaient, initialement, des nomades en raison du climat dur de la region qui les obligeaient a se deplacer periodiqueement a la recherche d`un climat plus clement et des sources d`eau..

2- Des chercheurs respectables et reconnus mondialement ont apporte des preuves concrtes du role qu`a jouer les arabes, durant des milliers d`annees de migration, dans la naissance des plus grandes civilisations antiques, a savoir babylonienne, phenicienne, egyptienne, et sabeenne...
parmi eux;
Le professeur Hitti, le professeur Rossi, le Pr. Renan, J.P. Alem, Van Der Branden etc.. etc...
Et tu sais a quelle conclusion sont-ils tous arrives, apres des annees de recherches et d`etudes?: Que les langues dites semites, a savoir: l`arameen, l`hebreu, l`ethiopien, le phenicien,l`egyptien, le summerien, le caldeen, sont en verite des langues arabites ( l`ancien arabe).
cela ne veux pas dire que ces gens sont de purs arabes, mais qu`ils se sont melange a d`autres peuplades des regions ( peut-etre avec des berberes en Egypte), mais la langue et la culture qui a predominee est celle des arabes.

3- les termes semite ou chamite, n`ont aucune valeur scientifique, car ils remontent l`histoire jusqu`au deluge, ce qui est absurde, etant donne que nous ne connaissons rien de cette apoque, si ce n`est ce que racontent les livre saints.
Et tu vois Mazighe, les europeens ,lorsqu`il s`agit de leur culture, ils sont pragmatiques et plus serieux. Ils suivent le fil jusqu`a son origine. Mais lorsqu`ils s`agit des autres culture, on trouve pus facile d`attribuer telle peuple a Sem ,et un autre a Cham.


4- Je ne sais pas si tu as vraiment lu la Moukadima de Ibn Khaldoun, ( je doute fort), mais Ibn Khaldoun n`a rien dit de denigrant ou d`insultant sur les arabes, car j`ai bien lu son livre. Alors, peux-tu me citer les passages qui appuient ta haine.

Autre chose, je n`ai jamais pretendu que Tarik Ibn Zyad etait arabe, ni Abou Sina, alors evite les prejuges. les stereotype et les aprioris, car il ne feront que discrediter tes propos.

Cordialement.

MAZIGHE
14/11/2004, 02h46
Ecoute ! moi je n'ai aucune haine pour les arabes mais c'est les arabes qui ont une haine envers nous les berbéres !! votre haine envers nous est ancré dans l'histoire et elle est d'actualité que ca soit en Kabylie ou au Maroc les berbéres sont opprimés par les arabisant et les baatistes qui sont directement payé par l'arabi saoudite et leur petro dollar. (Voir les réseau terroriste et leurs finacement, voir le FIS en Algérie et son finacement, le GIA, ainsi que les différents gouvernement et leurs politique d'arabisation)

Tu sais mon cher, toutes les grande civiliation ont disparu au contacte des arabes, les babyloniens, les égyptiens ... De toutes ces civilisations il y a que les berbéres qui reste et qui resterons.

Revenons à Ibn Khaldoune, là je vois tout de suite que t'es un arabe car tu es un menteurs, tu n a pas ce livre et tu ne l a jamais lu, sache qu'il coute entre 20 et 30 Euros, tu peut t'en proccuré facillemnt dans n'importe qu'elle librairie, et une fois entre tes mains tu lis les chapitre suivants parlant sur les arabes soit :
1 : Les Arabes n'ont conquis que les pleines
Il explique que les arabes étaient tellement fénéan et avide d'argent facile qu'ils ne s'attaquere qu'au plus faible. Il explique aussi que les arabes sont anti civilisation, et décortique de façon tres precise le pourquoi de ce phénomène, et là je vous avoue que j'ai rarement lu aussi vrai, tellement ce qu'ils dis colle a l'actualité.

2 : Les arabes ne peuvent gouverner sans une croyances ou superstition quelconque
la il explique comment les arabes arrive a gouverner, et pourquoi toutes le civilisations ont disparu, a cause de leurs dogme et leurs traditions anti civilisationnel.

3 : Le vaincu imite le vainqueur

Il explique comment le vaincu, même si initialement sa civilisations et ses traditions étaient meilleure que celles des arabes, fera tout pour ressembler a celui qui domine par les armes. Pour coller a la realité, il explique pourquoi les berbéres, qui eux sont au point de vue éducation, ame et caractere civilisationnels meilleurs que les arabe, sont devenu des arabes, justement a cause de la domination militaire la destruction des édiffice culturel, la pauvreté...


Je ne vais pas écrire tout ce qu'il dis car je ne vais pas te faciliter l'axcé a cette culture, si tu ne le connait c'est que tu ne mérite pas de le connaitre !

Sache que j'ai rien contre toi, mais si je donne des exemple comme sur Tarek Ibn Ziad et Ibn Sinna etc c'est pour anticipé les arguments donnés par tous les arabes avec qui j'ai discuté.


Je ne dit pas plus que ca, Lisez Ibn Khaldoun et vous verais a quel point les arabes n'ont pas changé.



AAAAAAAAAAAAAAAAA demain

mene
14/11/2004, 03h21
salut Mazighe,

Premierement, je suis une fille pas un mec

Deuxiement, comment sais-tu si je suis arabe ou pas, tu m`as fait un test d`ADN. Ou parce que je ne sors pas directement des montagnes ou des plaines kabyle, que je ne suis forcemenr pas berbere?

troiziement, je n` ai pas besoin d`acheter le livre de Ibn Khaldoun parce qu`il est accessible gratuitement sur le net (www.alwaraq.com).
En fait, cher mazighe, Ibn Khaldoun fait la distinction entre deux categories d`arabes et 2 categories de berberes. Les citadins et les habitants de la campagne ( a`rab).

4. Comment les arabes ont pu etre les batisseurs des grandes civilisations et ses destructeurs a la fois?. Tu delires completement.

5. , je m`interesse a la culture berbere parce que encore une fois, c`est une composante importante de mon identite. Alors, comme je ne sais pas qui je suis vraiment ( et j`en veux a notre systeme educatif algerien qui a occulte l`histoire de notre pays en mettant en exergue celui du moyen-orient,) je me sens un peu orpheline.

Ceci dit, ce n`est pas a cause de ma crise identitaire que je vais me defouler sur les braves et courageux peuples arabes qui ont reussi a batir les berceaux des civilisations ( je parle de Babylone et de la Phenicie) en partant du desert.

Allez ciao a demain.

MAZIGHE
14/11/2004, 12h19
Sur le fait que nos gouvernement ont tout fait pour effacer notre histoire, je suis tout a fait en accord avec toi.
Personnellement je doute que NABUCHODONUSAUR (C'est le roi qui a fondé Babylone en Irak actuel qui était KURDE et pas arabe ) soit ARABE, puisqu 'il est KURDE, je peut t'assurer que les KURDE détestent les ARABES justement a cause du fait que leurs civilisation a disparue au contacte des arabes. La population habitant Babylone etait en majorité KURDE PERSE, ARAMEEN. Mais n'oublie pas que les arabes ont beaucoups progressé grace a l'islam et aux conquette, beaucoups de peupule se sont arabisé au contacte de l'Islam et des arabes, d'ou la quantité impressionante d'arabe dans le moyen orient.
je peut t'assurer que les Phénicien, Fondateur de Carthage et grand amies des Berbére et qui habitaient de la Palestine actuelle, ne parlaient pas arabe mais bel et bien une langue ressemblant à l'Araméen, mais pas ARABE.

Excuse moi, si je t'ai pris pour un mec, j'aurais du faire plus attention ! Desolé.

AAAAAAAAAAAAAAA Demain

mene
14/11/2004, 14h13
Salut Mazighe,

Et bien justement, l`arameen le phenicien et l`egyptien, et toutes les langues dites semitiques ne sont en fait que des variantes de l`arabite ( l`ancien arabe). La similitude ente se langues est frappante. Et meme si beaucoup de scientifiques europeens et orientaux sont arrives a cette conclusion, d`autres ont prefere occulter cette realite, car elle etait humiliante pour eux. C`est pourquoi ils ont prefere garder le terme "semitique" au lieu de celui suggere par les scientifiques integres : arabe ou arabite.

Conclusion, l`inimite qui anime beaucoup de nos freres europeens et partagee par beaucoup de berberes, au point d`oublier tout ce que l;es arbes ont apporte a l`humanite avant et apres l`islam. Et il ne se concentrent que sur leurs erreurs.

A bientot. :wink:

Cookies