PDA

Voir la version complète : Mode enfantine : La fashion folie


Thirga.ounevdhou
26/06/2008, 20h19
Historiquement, les vêtements pour bébés sont récents puisque jusqu’au XIXe siècle, les enfants étaient emmaillotés puis habillés avec des vêtements copiés sur ceux des adultes. La mode enfantine commence à se simplifier au XVIIIe siècle même si elle imite encore les vêtements des adultes.

Au XIXe siècle apparaît la notion de tranches d’âges permettant l’élaboration d’une véritable mode enfantine, qui se limitait auparavant au port d’une robe (fille et garçon) dès qu’ils savaient marcher, robe dont l’apparat représentait le statut social du père.

Cette première mode enfantine avait ses classiques dont, entre autres, le kilt, le costume de marin, la blouse scolaire.

La layette tricotée à la main se développera jusqu’à la généralisation du travail féminin et l’industrialisation des vêtements classiques.

La tradition occidentale, visant à choisir des layettes blanches, roses ou bleues, date du XXe siècle.

La mode enfantine crée et fabrique des vêtements originaux pour les enfants de zéro à douze ans. Ainsi, elle se répartit en vêtements pour bébés ou layette de zéro à deux ans et en vêtements pour enfants de deux ans à douze ans.

Les créateurs de ce secteur développent des lignes de vêtements pour enfants dont le style se démarque des articles proposés par la grande distribution. Les plus grandes marques de vêtements pour adultes ont, aujourd’hui, leur département de mode enfantine. Aujourd’hui, on parle de tendance comme pour les adultes.

Les griffes fleurissent, faisant accourir les créateurs dans ce juteux créneau. C’est une petite révolution qui concerne toutes les professions du secteur : des stylistes aux photographes en passant par les attachés de presse et les journalistes spécialisés. De leur côté, les mamans recherchent pour leurs enfants des styles qui leur sont familiers.

Tout ce que les mamans aiment, elles le retrouvent en miniformat dans leurs griffes favorites. Contrairement aux garçons, les fillettes ont un regard très fashion. De ce fait, elles sont exigeantes et très sensibles au phénomène de la mode. Les enfants peuvent, ainsi, s’habiller aussi bien en Little Marc Jacobs, en John Galliano ou encore en Georgio Armani.

Récemment, de nouveaux créateurs ont investi ce secteur, à l’image de Gérard Darel qui a sorti une mini-collection pour les 4 à 10 ans, copiée-collée de celle pour la femme. Preuve en est la robe longue fleurie vue sur Angelina Jolie a une version miniature.

Il est à noter que le véritable essor de la mode enfantine a débuté il y a plus de dix ans en Belgique. Les créateurs ont lancé en masse un style un brin « underground chic » différent du BCBG ou encore des couleurs criardes chargées de dessins.

Même si les vêtements créés par les Belges ont l’air sobre, il y a un toujours un petit twist créatif.

En France, le noir semble être une des couleurs autorisées pour les petits.

Face à cette montée en créativité et à l’augmentation des petites marques, la distribution s’organise et les concepts stores dédiés aux juniors fleurissent. Comme pour la mode adulte, les enseignes « petits prix » se mettent à copier les collections dessinées par des créateurs.

Le marché des licences de grandes marques pour enfants est en pleine expansion. « Certaines mamans, qui ne peuvent pas s’acheter la marque adulte, sont heureuses d’accéder à l’image représentée par la marque via la collection enfants. Un peu comme un parfum », souligne une spécialiste de la mode enfantine.

- El Watan

Cookies