PDA

Voir la version complète : Mais où est passé le Thon rouge de la Méditerranée?


nouza
13/07/2008, 19h54
La Méditerranée est une mer de diversité et d’abondance. Des riches herbiers de posidonie aux monts sous-marins, en passant par les sources et fosses sous marines, elle abrite une très grande gamme de paysages et de richesses.Alors qu’elle représente à peine 1% de la surface des océans, elle abrite plus de dix milles espèces, soit 9% de la biodiversité marine.

La Méditerranée est menacée par l’impact de nombreuses activités humaines : pollutions, surpêche, techniques de pèche destructrices et changement climatique. Ceux-ci dégradent régulièrement les richesses et trésors partagés entre les peuples du Bassin Méditerranéen.
L’ICCAT est l’instance internationale qui a en charge la gestion d’une des plus importantes pêcheries de la Méditerranée : le thon rouge.
Des années de surpèche ont mené le stock au bord de l’effondrement. Les Etats membres de l’ICCAT ont failli à leur devoir en ne mettant pas en place les règles nécessaires qui auraient permis de sauver cette espèce.
Ils n’ont même pas été capables d’appliquer les règles pourtant peu contraignantes qu’ils avaient formulées.

Après avoir largement documenté l’activité de cette pêcherie, Greenpeace appelle à la mise en place d’un vaste réseau de réserves marines en Méditerranée pour sauver le thon rouge, mais aussi les autres espèces présentes dans le bassin.

Au-delà du risque d’effondrement du stock de thon rouge, les menaces qui pèsent sur la mer Méditerranée sont sévères. Cependant il est encore temps d’agir. Greenpeace demande la mise en place d’un réseau de réserves marines couvrant 40% de la surface des mers du globe. Ce réseau doit couvrir une variété d’écosystèmes significative, en zone côtière et en pleine mer.Greenpeace a cartographié un réseau de réserves marines qui couvre près de 40% de la mer Méditerranée, incluant les zones de reproduction du thon rouge et de l’espadon.

Cookies