PDA

Voir la version complète : La pollution sonore humaine menace les mammifères marins


Thirga.ounevdhou
16/07/2008, 21h44
Plus de 4,500 spécialistes de l’acoustique réunis à Paris en conférence mondiale manifestent leur opposition à la pollution sonore humaine qui affecte les mammifères marins. Ils tentent de dénoncer la menace grandissante qui plane sur les créatures vivant dans les océans consécutif aux sons générés par les hommes en ce milieu de vie.

L’entrée en fonction d’un nouveau système de sonar à haute intensité, récemment autorisé par le gouvernement des États-Unis, perturbe la communication qu’établissent les cachalots, baleines et dauphins entre eux. Ces dysfonctionnements les poussent à dévier de leur route et à s’échouer sur les berges.

Lors d’émissions télévisées où l’on voit évoluer ces espèces sous l’eau, aucun son ne nous parvient. On imagine un monde empreint de silence, aucunement perturbé par les bruits extérieurs, puisque seules les images nous parviennent accompagnées de douce musique. Et pourtant... les mouvements sismiques, les intempéries agitant l’eau à la surface, le déplacement des spécimens marins produisent des sons audibles à de grandes distances.

Les activités humaines en mer, tel que le passage de navires de gros tonnages, la présence de plate-forme pétrolières, dont le fonctionnement nécessite parfois l’utilisation de canons à air comprimé, le déploiement des bateaux militaires faisant usage d’explosifs ou de sonars, les éoliennes situées en région côtière, le survol d’avions supersoniques affectent la faune marine.

L’intensité des bruits produits par l’homme provoque des lésions dans le système auditif de ces animaux marins. Suite à un échouage de baleines aux Bahamas, les autopsies révélèrent des hémorragies reliées aux conséquences de l’emploi du sonar militaire. On s’interroge sur la capacité d’adaptation des cétacés à ces perturbations en leur milieu de vie.

Au Royaume-Uni, les responsables des pêcheries réclament une étude sur les conséquences de l’utilisation de sonar à haute intensité, témoins de la diminution de poissons dans les zones marines où eurent lieu des exercices de repérage de sous-marins à l’aide de ces sonars.

Source: Le monde

Cookies