PDA

Voir la version complète : Le chiffre d'affaires de Maroc Telecom en hausse de 10%


walid85
22/07/2008, 20h14
Dans un contexte national marqué par l'exacerbation de la concurrence, Maroc Telecom continue de conforter ses avancées. Tout en ayant préservé ses marges, l'opérateur qui s'est concentré davantage sur le segment Mobile, notamment par le lancement de produits et services à plus forte valeur ajoutée, a vu certains de ses fondamentaux tenir la route. Le groupe a réalisé durant le 1er semestre 2008 un chiffre d'affaires consolidé de 14.308 MDH, en progression de 10,0%, profitant de la poursuite de la croissance des activités Mobile aussi bien au Maroc que dans les filiales.

Sur une base comparable, la croissance du chiffre d'affaires consolidé s'établit à 8,2%.
Le chiffre d'affaires consolidé du 2e trimestre 2008 s'élève à 7 343 MDH, en progression de 6,5% et de 8,1% sur une base comparable. L'ensemble des activités au Maroc a généré au 1er semestre 2008 un chiffre d'affaires net de 12.511 MDH, en hausse de 9,8%. Le chiffre d'affaires brut de l'activité Mobile au Maroc a enregistré durant le 1er semestre 2008 une hausse de 12,9% à 8.923 MDH, sous l'effet de la forte expansion du parc et d'une baisse limitée de l'ARPU malgré un contexte fortement concurrentiel. Par ailleurs, le 1er semestre a été marqué par le lancement par Maroc Telecom des offres 3G+ Voix.

Le parc a maintenu une croissance soutenue et atteint 14,2 millions à fin juin 2008, en hausse de 21,3% par rapport à juin 2007, soit un accroissement net de près de 0,9 million depuis le début de l'année. Du fait de la croissance rapide du parc et du faible niveau des frais d'accès, le taux d'attrition cumulé s'établit à 27,6% en hausse de 3,7 points par rapport au 1er semestre 2007.

En amélioration par rapport au trimestre précédent, l'ARPU mixte du semestre s'est établi à 98,6 dirhams, en baisse de 8,2% par rapport au 1er semestre 2007, sous l'effet principalement de la forte augmentation du parc. L'usage sortant s'est maintenu au même niveau de 2007, avec un rythme d'offres promotionnelles maintenu au même niveau. Le prix moyen sortant par minute est en légère baisse de 1,6% à environ 1,3 dirham HT. Les activités Fixe et Internet au Maroc ont réalisé au cours du 1er semestre 2008 un chiffre d'affaires brut de 4.750 MDH, en légère hausse de 0,5%. Le parc Fixe s'est établi à 1,329 million de lignes, en légère hausse de 0,3% par rapport à juin 2007. Bien que la facture moyenne voix baisse de 3,9%, sous l'effet principalement de la concurrence sur le segment des téléboutiques, le chiffre d'affaires du Fixe s'est maintenu grâce aux performances de la Data et de l'Internet, dont les revenus sont en hausse de respectivement 17,3% et 9,1%.

Le parc ADSL comprenait 482.000 lignes à fin juin 2008, en hausse de 10,0% par rapport à juin 2007, auxquels se sont ajoutés 14.000 abonnés au haut débit Mobile 3G+.
A l'international, les principales orientations de la filiale marocaine du groupe Vivendi ont porté sur le redressement de Gabon Telecom et la poursuite du développement de Mobisud. L'ensemble des activités en Mauritanie a généré au 1er semestre 2008 un chiffre d'affaires net de 519 MDH, en baisse de 3,7% avec l'effet négatif du taux de change.

Sur une base comparable, la baisse a été de -0,9%, sous l'effet de l'intensification de la concurrence avec l'arrivée d'un 3e opérateur, ayant entraîné de fortes pressions sur les tarifs et des efforts sur les promotions.

Durant le 1er semestre 2008, l'ensemble des activités au Burkina Faso a généré un chiffre d'affaires net de 715 MDH, en hausse de 9,0% (+6,6% sur une base comparable. Bien que les parcs soient en forte hausse, la croissance des revenus de l'Onatel a été impactée par la baisse du niveau de consommation, liée au renchérissement du coût de la vie. Les MVNO Mobisud ont réalisé au 1er semestre 2008 un chiffre d'affaires global de 91 MDH, pour un parc qui atteint plus de 155.000 clients à fin juin 2008.
La fiabilisation des clients actifs durant le 2e trimestre 2008 par Mobisud France explique en grande partie la baisse du parc par rapport à mars 2008.
---------------------------------------
Gabon Télécom

Durant le 1er semestre 2008, l'ensemble des activités au Gabon a généré un chiffre d'affaires net de 529 MDH, en baisse de 18,5% sur une base comparable, en raison principalement de l'impact des baisses tarifaires opérées à partir de juin 2007. L'activité Mobile au Gabon a réalisé au 1er semestre un chiffre d'affaires brut de 308 MDH, en hausse de 38,1% (-6,7% sur une base comparable. Le parc Mobile a enregistré une croissance de 61,2%, à 424 000 clients à fin juin 2008, stimulé par les promotions.

L'activité Fixe et Internet au Gabon a réalisé durant la même période un chiffre d'affaires brut de 275 MDH, en baisse de 22,9% sur une base comparable. A fin juin 2008, le parc Fixe de Gabon Télécom s'est établi à près de 31 000 lignes, en hausse de 40,9% par rapport à juin 2007.

chicha51
22/07/2008, 20h41
la concurence commence à veritablement prendre forme au grand bonheur du consommateur .


Le succès de Wana avec son offre Bayn menace le monopole de Maroc Telecom dans le marché de la téléphonie mobile et fixe au Maroc.

Sous le signe d’une concurrence exacerbée, Bayn, l’offre de services de téléphonie mobile et fixe, a été lancée le 7 février dernier par Wana (ex-Maroc Connect), qui vient de communiquer sa nouvelle image de marque. Le lancement a rencontré un véritable succès avec 24 000 nouveaux inscrits dès le premier jour, soit plus du double escompté, rapporte le bureau d’experts londonien, Oxford Business Group (OBG). Grâce à un investissement de 703 millions de dollars, le nouvel opérateur, sous le giron de deux holdings proches de la famille royale, ONA et SNI, entend enregistrer ses premiers bénéfices à l’horizon 2010. Wana, qui a installé 500 bases à travers tout le Maroc, s’appuie sur un réseau de 4 600 km de fibre optique installé par l’Office national de l’électricité (ONE).
Alors que les deux opérateurs actuels, Maroc Télécom et Méditel, ont conservé leurs parts de marché durant 2006, Wana part agressivement à l’assaut de 20 % de parts de marché d’ici trois ans. Mais c’est Maroc Télécom qui domine encore le marché avec une part estimée à 67 %. Les experts du secteur, selon la même source, se réjouissent de cette relance de la concurrence et, à une époque où les services de téléphonie ne cessent d’évoluer, tablent sur un élargissement sensible des services proposés. Le nouvel opérateur, Wana, entend baser ses services sur un certain nombre de technologies novatrices, en l’occurrence la technologie CDMA, plutôt que GSM, qui permettra le déploiement, à grande échelle, de services de téléphonie fixe et Internet sur une large partie du territoire, optimisant ainsi la couverture du réseau Wana.
Les services à destination des entreprises ont également connu un démarrage remarquable, puisque Wana prévoit l’installation de l’infrastructure de cuivre locale à Casashore, un parc industriel consacré aux services offshore. Selon certaines estimations, les entreprises implantées à Casashore, lequel devrait être inauguré au quatrième trimestre de cette année, bénéficieront d’une réduction tarifaire de 30 %. Toutefois, la nouvelle offre est victime de son propre succès. Au premier jour de sa mise en service, l’excès de la demande a encombré le réseau et perturbé les communications. De plus, les abonnés aux deux autres réseaux, Méditel et Maroc Télécom, n’ont pas accès aux numéros de Bayn. Ces problèmes, qui devraient être résolus sous peu selon Wana, sont apparus malgré le non-dégroupage de la boucle locale maintenue par le monopole de Maroc Télécom. L’Agence nationale de réglementation des télécommunications a approuvé l’offre technique et tarifaire proposée par Maroc Télécom le 29 janvier dernier.
Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant

Cookies