PDA

Voir la version complète : Le lancement du satellite iranien suscite des inquiétudes


myra21
18/08/2008, 11h17
Dépêches (http://a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=CategoryView&categoryId=1), Sécurité (http://a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=CategoryView&categoryId=7)
Le lancement du satellite iranien suscite des inquiétudes
par Claire Dana Picard
lundi 18 août 2008 -

Le porte-parole du gouvernement iranien Gholamhossein Elhama indiqué dimanche que l'Iran avait propulsé dans l'espace, avec succès, son premier satellite de communication, Omid, placé sur la fusée Safir. Il a précisé que le président Mahmoud Ahmadinejad avait assisté au lancement depuis la station spatiale iranienne.
Toutefois, en Occident, si on confirme que ce satellite a bien été lancé, on semble ignorer par contre si l'opération a réussi. Et on précise que d'ici 2015, Téhéran pourrait être en mesure d'envoyer dans l'espace un satellite espion.
En Israël et aux Etats-Unis, les autorités se disent préoccupées par ces nouveaux progrès technologiques de l'Iran. Le porte-parole de la Maison Blanche a déclaré au cours de la nuit (entre dimanche et lundi) que ce lancement suscitait des interrogations quant aux intentions réelles de l'Iran. Pour Washington, il est évident qu'on peut utiliser le même système de lancement pour des missiles balistiques de longue portée.
Les services de sécurité israéliens sont tout aussi sceptiques et s'inquiètent du potentiel de l'armée iranienne. Pour eux, ces tirs témoignent des ambitions militaires de Téhéran.
Les autorités iraniennes, de leur côté, se sont montrées plus explicites lundi matin sur ces premiers essais qu'elles prétendent concluants. Donnant des précisions sur leurs projets, elles ont indiqué qu'elles comptaient envoyer encore 5 satellites supplémentaires dans l'espace d'ici 2010.
Le colonel de réserve Yaïr Dori, ancien commandant des forces antiaériennes d'Israël, a estimé, sur les ondes de Galei Tsahal, qu'Israël devait prendre de nouvelles dispositions face au progrès enregistrés par l'Iran. Il a ajouté qu'il serait difficile d'attaquer les nouvelles installations militaires de l'Iran étant donné qu'elles étaient disséminées sur tout le territoire.
Le député Avigdor Lieberman, leader du parti Israel Beteinou, est lui aussi très préoccupé par les progrès spectaculaires de Téhéran. Il a estimé que le silence du Conseil de sécurité de l'Onu laissait présager qu'Israël devait affronter seul ce nouveau danger.
Mais les experts se veulent bien plus rassurants. Pour le député Itshak Ben Israël, ancien directeur de l'agence spatiale israélienne, "le développement de ce satellite devrait prendre encore dix ans, sinon vingt". Et d'ajouter : "Les Iraniens ont lancé une boite de 20 kilos qui ressemble fort à celle qu'ont fabriquée des étudiants du Technion il y a dix ans en Israël". Pour lui, les informations diffusées d ans les médias n'ont qu'un seul but : susciter l'affolement. "Ils ont voulu effrayer les Israéliens et ils ont pas mal réussi, a-t-il affirmé. Il a conclu : "Les Iraniens font délibérément des déclarations intempestives afin de décourager quiconque voudrait les empêcher d'obtenir l'arme nucléaire".

Arrouts.

Cookies