PDA

Voir la version complète : Guerre sur les prix du lait en France


morjane
23/08/2008, 18h04
En France, la décision de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes de permettre aux industriels de fixer les prix du lait, a permis au groupe fromager Entremont d'établir une hausse du prix du lait collecté moins importante que prévu. Alors que les producteurs bloquent les sites d'Entremont, la Confédération paysanne attaque cette décision de la DGCCRF.

Le conflit sur le prix du lait continue de s'étendre. La Confédération paysanne a annoncé, ce vendredi 22 août, qu'elle allait attaquer la décision de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

La DGCCR souhaitait mettre fin à la procédure qui prévalait en matière de fixation des prix du lait. C'est pourquoi, depuis juillet, les prix ne sont plus fixés comme auparavant par le biais de "recommandation" du Centre national interprofessionnel de l'économie laitière (CNIEL), qui réunit toute la filière de l'amont à l'aval, du transformateur au producteur. Cette dérégulation imposée par le gouvernement laisse toute liberté aux industriels pour fixer les prix.

Cette attaque de la Confédération paysanne est l'aboutissement des actions entreprises par les producteurs de lait, depuis une semaine, contre le groupe fromager Entremont. "La Confédération paysanne de Bretagne est à l'initiative de cette action en raison du conflit qui l'oppose au groupe fromager Entremont", a précisé à l'AFP, l'Agence France Presse, un porte-parole du deuxième syndicat français. La démarche, reprise au niveau national par le syndicat, sera menée devant le Conseil d'Etat.

Plusieurs dizaines de producteurs laitiers du syndicat Coordination rurale ont bloqué, ce vendredi, deux sites d'Entremont Alliance en Bretagne. Des producteurs de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) et de Jeunes Agriculteurs (JA) avaient déjà bloqué ce site une partie de la nuit.

A Carhaix (Finistère), l'accès à une autre usine Entremont a été bloqué dans la matinée par une dizaine de producteurs de lait de la Coordination rurale, selon les gendarmes.

Depuis plus d'une semaine, les producteurs bretons, qui fournissent près de 70% du lait traité par Entremont Alliance, multiplient les actions pour protester contre le prix du lait payé par le groupe fromager. Ils accusent Entremont de s'être précipité "unilatéralement" dans la brèche d'une dérégulation du secteur et donc d'imposer un prix du lait collecté inférieur à celui qu'ils escomptaient sur la base de l'ancien système de fixation des cours. Entremont n'a accordé qu'une hausse de 30 euros pour 1.000 litres de lait (portant le prix à environ 310 euros), alors que les autres industriels du secteur ont accordé aux producteurs les 49 euros qu'ils attendaient.

La direction d'Entremont doit rencontrer le 28 août les producteurs bretons pour tenter de trouver une solution à ce conflit, selon le groupe fromager qui a proposé une contractualisation aux éleveurs en colère.

Par la Tribune

Cookies