PDA

Voir la version complète : Algérie-Sénégal : les Algériens rêvent de victoire


morjane
04/09/2008, 13h33
Eliminatoires CAN – CM 2010 (5e journée), Algérie – Sénégal, demain à Blida à 22h

Les Fennecs ont-ils retrouvé leur cohérence d’antan pour faire rêver les Algériens qui n’attendent qu’une occasion que leur offrirait l’équipe nationale demain soir face aux Lions du Sénégal.

Un autre rendez-vous sportif qui tient déjà en haleine les millions de supporters des couleurs nationales, tant l’enjeu est important puisque les Verts n’ont pas d’autre alternative que de gagner s’ils veulent renforcer leurs chances d’aller en Coupe d’Afrique des nations et en Coupe du monde de 2010. Tant de rendez-vous ratés par les sportifs algériens dans des compétitions internationales et tant d’occasions ratées pour les Algériens de vivre des moments de communion et de liesse populaire que la rue a oubliées depuis longtemps.

La crise multidimensionnelle, qui a secoué le pays depuis le milieu des années quatre-vingt, n’a pas épargné le secteur du sport. Progressivement, le sport roi qu’est le football a commencé sa descente aux abysses pour noyer et étouffer le rêve des Algériens qui n’ont plus de planche où s’accrocher dans ce chaos tumultueux et tragique des années quatre-vingt-dix. La moindre victoire d’un club dans des compétitions internationales en fait l’équipe nationale, comme ce fut le cas pour la JSK, l’ESS et autres. Les différentes réformes du secteur n’ont rien changé à une situation qui relève plus de l’incompétence des dirigeants, de leur cupidité et affairisme que d’une stratégie de remise sur pied du mouvement sportif national.

Au-delà de la politisation exacerbée du sport en général et du football en particulier, l’abandon du sport de masse, du sport scolaire et universitaire, l’absence d’infrastructures sportives dans les quartiers des villes et villages ont grandement affecté les activités sportives et ont réduit les chances des jeunes talents à émerger et à percer dans le sport d’élite et de performance.
La crise politique, économique et sociale, à elle seule, ne peut expliquer l’état du mouvement sportif national. La médiocrité s’est installée à la tête de ce mouvement et a laminé son potentiel avant de castrer le vivier des graines de stars qu’est l’école, l’université, le quartier. Si les supporters se sont «chauvinisés» et «hooliganisés», c’est aussi en raison des intégrismes divers qui ont traversé la société pour occuper les espaces abandonnés par l’espoir individuel et collectif. Les Algériens attendent toujours d’avoir leur équipe nationale qui honore leurs couleurs et ressuscite l’espoir.

Par La Tribune

mehdoche
04/09/2008, 13h37
Tout est dit dans cet article. Voila les raisons pour lesquelles le sport algérien a sombré...
Allez les verts !!! Toujours derriere !

bazino
05/09/2008, 01h11
une victoire inchalah

allez les verts :57: :57: :57: :57:

Cookies