PDA

Voir la version complète : Le stade de Blida est-il le mieux indiqué pour l’EN ?


morjane
04/09/2008, 13h45
Beaucoup de bruit à propos de la domiciliation du match de demain, comptant pour les éliminatoires CAN–CM 2010, qui opposera l’Algérie au Sénégal.

Finalement, il a été maintenu à Blida, comme confirmé depuis plusieurs jours déjà.

La raison de tout ce brouhaha est l’état de la pelouse. Tout avait commencé lorsque le sélectionneur national, Rabah Saadane, a tiré la sonnette d’alarme. Certains ont même voulu délocaliser le match vers le stade de Annaba. Mais, il faut dire que les choses ne se passent pas de la sorte. Une fédération n’a nullement le droit de changer de terrain sans une raison valable à la veille d’un match.

De leur côté, les autorités locales de la wilaya de Blida ainsi que les responsables du stade ont fourni d’énormes efforts, comme l’avait confirmé le coach national dimanche dernier lors d’une conférence de presse, pour remettre en l’état cette pelouse. En tout état de cause, ce qu’il y a lieu de relever, c’est le fait que l’équipe nationale, censée bénéficier de tous les égards, se retrouve dans cette situation. Il aura suffi que le stade du 5 Juillet ferme ses portes – il sera opérationnel à la mi-octobre prochain si l’on croit les propos de son premier responsable– pour qu’une polémique au sujet de la domiciliation des Verts éclate. Finalement, hormis le stade du 5 Juillet, les Verts n’ont pas d’autres terrains d’envergure où ils pourront évoluer comme il se doit. Déjà, auparavant, Saadane avait évoqué, à maintes reprises, le problème de l’absence d’infrastructures de préparation d’où la «ruée» vers les hôtels.

Que dire alors maintenant qu’il s’agit carrément d’un problème d’absence d’infrastructures de compétition, ce qui est plus grave. Il est clair que le stade de Blida n’est pas le lieu le mieux indiqué pour abriter ce genre de matches. Et pour cause, ses tribunes ne peuvent en aucune manière accueillir tous les supporters qui viennent pour voir leur sélection nationale. D’ailleurs, quelques problèmes d’ordre organisationnel ont été relevés lors des deux premiers matches. La construction d’un autre grand stade avec toutes les commodités qu’il faut s’impose.

Même si celui-ci ne sera pas prévu dans la capitale. Peu importe.L’essentiel c’est que, à côté; il faut qu’il y ait l’infrastructure hôtelière adéquate.

Par la Tribune

handsman
04/09/2008, 14h15
Depuis la mort de Boumedienne le temps s'est arrêté en Algérie. Les mêmes infrastructures, les mêmes constructions. Pourquoi on a pas construit un deuxieme -5 juillet- alors que l'argent coule de partout.

Bilal_guelmi
09/09/2008, 11h35
handsman,

Le sport n'est pas la priorité de l'etat malheuresement

Cookies