PDA

Voir la version complète : Le numéro deux d'Al-Qaida critique l'Iran


Thirga.ounevdhou
12/09/2008, 21h25
L'ennemi de mon ennemi n'est pas mon ami

Le numéro deux d'Al-Qaida vient une nouvelle fois de critiquer violemment l'Iran. Ahmed Zeidabadi, chroniqueur du site de la BBC en persan, explique pourquoi l'organisation terroriste et la République islamique ne peuvent pas s'unir contre leur ennemi commun, les Etats-Unis.

Le lundi 8 septembre, le numéro deux d'Al-Qaida, Ayman Al-Zawahiri, a, pour la troisième fois en six mois, critiqué vivement la république islamique d'Iran et a accusé son guide suprême, Ali Khamenei, d'avoir "facilité l'invasion américaine de l'Afghanistan et de l'Irak". Al-Zawahiri, dont la déclaration a été diffusée sur [la chaîne de télévision panarabe] Al-Jazira, a insisté sur le fait que le chef religieux iranien a appelé au "djihad en Palestine et au Liban, mais pas dans les pays inféodés aux Etats-Unis que sont devenus l'Irak et l'Afghanistan. Le djihad serait-il devenu licite au Liban et en Palestine et illicite en Irak et en Afghanistan ?" Les critiques virulentes du numéro deux d'Al-Qaida contre le guide iranien montrent que la colère de l'organisation terroriste contre la République islamique et contre les factions qui en dépendent ne fait que croître depuis plusieurs mois.

Les Américains et les Britanniques accusent sans cesse l'Iran de soutenir les groupes rebelles en Irak et en Afghanistan, mais personne ne dit que cette aide est destinée aux groupes liés à Al-Qaida. En Irak, les forces de l'organisation terroriste ont été très affaiblies et, en Afghanistan, elles ont pratiquement été éclipsées par les talibans. Al-Zawahiri est d'autant plus énervé du manque de soutien de l'Iran. Les dirigeants d'Al-Qaida s'attendaient, semble-t-il, à ce que le fait d'avoir comme ennemi commun les Etats-Unis ouvre un nouvel espace de collaboration entre l'organisation terroriste et la République islamique, en particulier en Irak et en Afghanistan ; mais cet espoir a été déçu.

Bien que l'Iran ne cache pas son hostilité à l'égard des Etats-Unis et soit très fortement opposé à la présence militaire américaine en Irak et en Afghanistan, cela ne l'empêche pas d'entretenir des relations chaleureuses avec les gouvernements proches de Washington de ses deux voisins. Les autorités iraniennes, pour justifier cette contradiction, affirment que les gouvernements irakien et, dans une moindre mesure, afghan ne sont pas des alliés des Etats-Unis, mais des victimes de leur domination.

Si l'Iran et Al-Qaida ne peuvent pas s'unir malgré leur hostilité commune envers Washington, c'est en raison de leur différence fondamentale de structure. Ainsi, Al-Qaida est une organisation internationale qui ne dépend directement d'aucun Etat et qui s'est donné pour but de mener la guerre sainte : elle est entrée à cette fin dans une lutte armée contre les Etats-Unis. Les dirigeants iraniens, bien qu'ils fassent régulièrement référence à la "communauté des croyants" et se revendiquent comme leaders du monde musulman, ont été graduellement obligés de mettre l'accent sur "le peuple d'Iran" et de se préoccuper davantage de lui que de la "communauté des croyants". En effet, les dirigeants iraniens doivent avant tout assurer la survie de leur régime, et c'est pour faire survivre leur modèle politique qu'ils s'opposent aux Américains.

La chute de Saddam Hussein en Irak et celle des talibans en Afghanistan, bien qu'elles aient eu lieu par le biais d'une intervention militaire américaine, ont tellement profité à l'Iran que les dirigeants de la République islamique, en dépit de leurs déclarations hostiles vis-à-vis des Etats-Unis, ont laissé faire et auraient même apporté leur soutien en Afghanistan. Les dirigeants iraniens ont des contraintes liées à leur Etat et à leur peuple, qui comptent plus pour eux que la guerre sainte. Au-delà de la rhétorique belliqueuse, dans les faits, les Iraniens ne s'opposent pas systématiquement aux Etats-Unis et font preuve de pragmatisme politique. Cela explique que l'inimitié de l'Iran à l'égard des Etats-Unis n'ait rien à voir avec celle d'Al-Qaida.

- Courier International

Alcatraz
12/09/2008, 21h34
Sans vouloir tomber dans l'insulte facile,je dirais que j'ai toujours pensé que les perses etait des gens instruits et de grand erudit sans oublier que ce sont de fins diplomates et reconnu par leur pairs comme etant tres difficilement manoeuvrables et manipulables.
Je n'en dirait pas tant des arabes et j'arreterais mon argumentation ici car la suite risque de ne pas plaire.

nacer-eddine06
12/09/2008, 22h22
c bien gros
les iraniens ne se feront pas pieges par la cia
ils savent que trop bien qui tirent les ficelles d el quaida

absent
13/09/2008, 15h23
al-quaida c'est le pentagon, les mouvements islamistes ont toujours été soutenus par leur papa : les etats-unis d'amerique !

tous les islamistes, qu'ils le veuillent ou pas sont en réalité des agents de l'imperialisme americain, ils sont à sa solde, manipulés et utilisés comme des outils d'anarchie dans le monde arabo-musulman.

ben laden lui-même avait le soutiens des agents de la cia, ils lui livrait des armes et des renseignements sur l'armée sovietique en afghanistan, les stinger transitaient par des intermediaires pakistanais et... islamistes !

quand on sais cela, on devine aisement qu'al quaida ne peut qu'être anti-iranienne, anti-hezbollah, anti-syrienne ! autrefois, des activistes comme "carlos" étaient soutenus par des services secrets d'europe de l'est et par le KGB ! toutes ces organisations terroristes évoluant à l'échelle mondiale et utilisant des équipements militaire et/ou modernes ont un besoin vital de grandes centrales comme la CIA, l'ex KGB etc !

handsman
13/09/2008, 16h12
Sans vouloir tomber dans l'insulte facile,je dirais que j'ai toujours pensé que les perses etait des gens instruits et de grand erudit sans oublier que ce sont de fins diplomates et reconnu par leur pairs comme etant tres difficilement manoeuvrables et manipulables.
Je n'en dirait pas tant des arabes et j'arreterais mon argumentation ici car la suite risque de ne pas plaire.

+1 Alcatraz. T'aurez pu continuer;)
Les commentataires de ce misérable zawahiri ne font que renforcer mes convictions qu'Elquaida serait instrumentalisé par la CIA. Ils veulent semer la divison entre chiites et sunites.

nacer-eddine06
13/09/2008, 16h18
et on devrait rajouter que nos islamistes font le jeu a leur insu du plan qui vise a s accaparer du petrole du monde musulman

handsman
13/09/2008, 16h26
les islamistes font le jeu a leur insu

Sont plutôt complices;)

absent
14/09/2008, 00h39
pendant qu'al quaida s'en prend à un pays musulman, israel lui prepare la guerre !

il a transmis une demande à l'administration americaine le desir d'acheter 1000 bombes GBU-39 sensés penetrer 6m de betons !! il a egalement demandé à l'administration americaine de lui ouvrir un couloir aérien au dessus de l'irak et lui demana également de lui mettre à disposition des avions ravitailleurs ! Bush a dit non au plan d'attaque israelien (elections très proche ) !
http://www.dsca.mil/PressReleases/36-b/2008/Israel_08-82.pdf


je crois qu'on a frolé la guerre cet été, mais pour combien de temps encore est t'elle repoussée ?

al quaida prepare le terrain de son côté...

Alryib3
14/09/2008, 01h18
Est ce que quelqu'un sait ce que McCain pense de l'Iran. Est ce qu'il leur fera la guerre si il est élu?

absent
14/09/2008, 02h02
pour le moment il est contre une guerre, mais dans un recent discours, il a demandé du courage aux americains, qu'ils doivent êtres prêts à de gros sacrifices pour le pays, il leur a demandé d'être unis et de se lever comme un seul homme pour l'amerique ! un tel discours, peu pudique et très à droite montre bien que c'est un faucon. israel en tout cas ne rennoncera pas à attaquer l'iran car pour eux c'est une question de survie dans la region, un iran avec la bombe c'est leur leadership militaire qui s'évanoui ! l'armée israelienne s'équipe donc et pousse les politiques à donner le feu vert à des operations de bombardement. l'amerique pour le moment freine les ardeurs israeliennes. Bush ne veut pas d'une crise iranienne pour le moment... pour le moment ! tout est question de temps.

l'iran lui essait de trouver des missiles antiaériens s300 partout où il peut et surtout il veut des avions su30 russes ave licence de production locale... il a en outre creer un clone de f-5, il en possederai 70 environs. il est en train de truffer le detroit d'hormuz de missiles antinavires et il fortifie à tout crain, en gros lui aussi se prepare à la guerre !

Alryib3
14/09/2008, 03h02
Merci Tolkien. Ca va etre chaud pour les voisins Arabes de l'Iran si il y a une guerre: surtout les Emirats Arabes Unis juste en face...

Cookies