PDA

Voir la version complète : Libéralisation de l'importation des médicaments en Algérie


morjane
27/08/2005, 12h13
A partir de fin septembre, les hôpitaux et services de Santé en Algérie ne seront plus obligé de s'approvisonner en médicaments obligatoirement auprès de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) Ils auront la possibilité de les importer eux-mêmes ou de les acheter chez des importateurs.

Cette décision a été prise conformèment au cahier des charges du 6 juin 2005 définissant les nouvelles conditions de libéralisation de l’importation des médicaments, «cahier des conditions techniques à l’importation des produits pharmaceutiques destinés à la médecine humaine».

Cet arrété a d'ailleurs été vivement critiqué par les opérateurs de santé qui reprochaient le manque de clarté de certains articles car ils avaient peur entre autres autres d'un dérèglement du marché du médicament en Algérie. Certains articles d'ailleurs comme celui concernant la durée de vie du médicament était imprécis «durée suffisante à partir de leur mise sur le marché»et risquait de constituer une porte ouverte à tous les trafics.

Le choix des médicaments se fera sur la base des maladies existant en Algérie et sera, selon le ministre Amar Tou , confié à «une commission d’experts composée de plus de 350 professeurs et spécialistes en santé publique en vue de servir la santé du citoyen sur les plans de l’efficacité et des prix».

Pour vous informer vous pouvez lire cet article :
Les hôpitaux pourront s’approvisionner chez le privé à partir de septembre prochain (http://www.latribune-online.com/2708/n03)

Cookies