PDA

Voir la version complète : Mike Ashley met en vente Newcastle United


morjane
15/09/2008, 11h36
Financièrement à bout, mis sous pression par des supporters en colère, menacé par les plus extrémistes d'entre eux, Mike Ashley veut jeter l'éponge.

Propriétaire de Newcastle United depuis mai 2007, l'homme d'affaires anglais a annoncé, dimanche 14 septembre, son intention de céder le club de football, seizième de la Premier League après cinq journées. Prêts à pardonner le début de saison raté de leur équipe, les supporters – parmi les plus fervents du championnat anglais – ont pris en grippe Ashley et son directeur général, Dennis Wise, après la démission, le 4 septembre, de l'entraîneur emblématique du club, Kevin Keegan.

Keegan, héros de Saint James Park, a porté le maillot de Newcastle avant d'assumer, une première fois, les fonctions de manager dans les années 1990. L'entraîneur s'est plaint au début de la saison de n'avoir pas pu obtenir les recrues qu'il désirait lors de l'intersaison, et de s'être vu au contraire imposer des joueurs qu'il ne voulait pas dans son effectif. Il a déploré de n'avoir "pas le droit de diriger" l'équipe.

"J'espère que les supporters pourront obtenir ce qu'ils désirent et que le prochain propriétaire pourra dépenser sans compter pour le club, comme le souhaitent les supporters", a expliqué Ashley dans un communiqué diffusé sur le site Internet du club. Cette remarque n'est pas sans amertume de la part d'un homme qui a beaucoup dépensé d'argent pour entretenir les espoirs de grandeur du club, comme il n'a pas manqué de le rappeler : "J'ai soutenu le club financièrement. La preuve, la masse salariale des joueurs de Newcastle est la cinquième plus élevée de Premier League."

"JE VOUS AI ÉCOUTÉS"

Samedi, avant et après la défaite à domicile contre le promu Hull City (2-1), des milliers de supporters ont manifesté leur mécontentement devant le stade en réclamant le départ de Mike d'Ashley. "Je vous ai écoutés. Vous ne voulez plus de moi. J'essaie de vous satisfaire, mais cela ne pourra pas se faire si un acheteur ne se présente pas", explique Mike Ashley dans son texte. Disant craindre pour sa sécurité et celle de ses enfants s'il se rendait au stade, il a décidé qu'il ne "subventionnerait plus" le club.

Quelques heures à peine après la diffusion du communiqué, l'ancien président du club, Freddie Shepherd, assurait sur la chaîne Sky Sports News qu'il avait déjà été approché par deux consortiums intéressés par un rachat. M. Shepherd n'a pas voulu donner de détails, mais a assuré que les deux offres émanaient de "groupes qui ont beaucoup d'argent". L'intervention de Freddie Shepherd devrait entretenir les rêves des supporters d'un scénario à la Chelsea ou à la Manchester City, des clubs rachetés respectivement ces dernières années par le milliardaire russe Roman Abramovitch et un consortium émirati qui a proclamé ses intentions de dominer le football anglais et européen.

Mike Ashley, qui a fait fortune en lançant la chaîne de magasins Sports Direct, avait acheté Newcastle pour plus de 134 millions de livres en mai 2007, environ 200 millions d'euros à l'époque, en comptant le rachat de la dette. Peu après l'acquisition complète du club alors coté, il l'avait retiré de la Bourse de Londres.

Par le Monde

http://img.dailymail.co.uk/i/pix/2007/11_01/MikeAshleyPA2_468x616.jpg

Cookies