PDA

Voir la version complète : Europe: Ligue Des Champions


Zacmako
30/09/2008, 08h47
LIGUE DES CHAMPIONS EUROPÉENNE
Manchester sous pression, le Real en danger


Le tenant du titre devra aller en Norvège pour tenter d’arracher un premier succès.

Manchester United, en déplacement à Aalborg, tentera de se ressaisir et de remporter son premier succès en Ligue des champions, ce soir lors d’une 2e journée qui sera marquée par le choc entre le Zenit Saint-Pétersbourg, vainqueur de la Coupe de l’UEFA, et le Real Madrid.

Groupe E
Aalborg-Manchester United: Tout reste à faire dans le groupe des 0-0, et surtout pour MU, accroché à domicile par Villarreal. Les tenants du titre ont signé samedi leur 2e succès en championnat seulement mais peuvent compter à nouveau sur un Cristiano Ronaldo qui revient progressivement à son meilleur niveau. Aalborg, de son côté, a obtenu un valeureux 0-0 sur le terrain du Celtic mais s’écroule parallèlement dans son championnat, où il est 10e sur 12...

Villarreal-Celtic Glasgow: Un bon point décroché à Old Trafford en C1 et quatre victoires consécutives en Liga dont il a pris la 2e place: le «Sous-Marin jaune» carbure très fort en ce moment. Le Celtic est lui aussi 2e, en Ecosse, mais voudra surtout surmonter sa curieuse malédiction: il n’a plus pris un seul point en déplacement en Ligue des champions depuis novembre 2004...

Groupe F
Fiorentina-Steaua Bucarest: La Viola a pris un bon point à Lyon (2-2) tout en nourrissant quelque regret de n’avoir su tenir le score de 2-0 en seconde période. A domicile face à l’outsider du groupe, la victoire est impérative pour les Toscans dont le gardien, Frey, est en grande forme. Le Steaua, défait à domicile par le Bayern (1-0), doit de son côté s’inspirer de son rival honni, Cluj, venu s’imposer à la surprise générale à Rome, pour faire un résultat en Italie.

Bayern Munich-Lyon: Ribéry, qu’il soit titulaire ou entre en jeu en cours de match, disputera sans doute son premier match en Ligue des champions cette saison, et son retour est une bénédiction pour le Bayern où, après deux revers consécutifs en championnat (dont un cinglant 5-2 infligé par Brême), la crise couve. Seule une victoire éloignerait les critiques de Jürgen Klinsmann. La situation est inverse pour Lyon, qui domine à nouveau sans partage la Ligue 1 (19 points pris sur 21 possibles) mais reste sur un nul à Gerland en C1.

Groupe G
Arsenal-FC Porto: Il s’agit du choc au sommet entre les deux favoris de la poule. L’objectif est double pour les Gunners d’Arsène Wenger: remporter un premier succès après le nul heureux rapporté de Kiev et surtout effacer la claque reçue, samedi à domicile en championnat, contre Hull City (2-1). Face aux redoutables techniciens du club portugais (Rodriguez, Lucho Gonzalez, Raul Meireles, Lisandro Lopez), ils devront également soigner une défense qui a tangué contre le promu de la Premier League.

Fenerbahçe-Dynamo Kiev: La formation de Luis Aragones, quart de finaliste de la C1 la saison dernière, a bien mal entamé sa nouvelle campagne européenne et se trouve déjà sous pression après les trois buts encaissés à Porto. Pour rester dans la course à la qualification ou à une éventuelle 3e place donnant accès aux 16e de finale de la Coupe de l’UEFA, les Turcs compteront sur le soutien de leur public dans un stade Sükrü Saraçoglu qui a des allures de forteresse quasi-imprenable en Coupe d’Europe (Fenerbahçe y est invaincu depuis novembre 2005).

Groupe H
Zenit Saint-Pétersbourg-Real Madrid: Gros test pour les Merengues qui rendent visite au Zenit d’Arshavin après une première sortie guère convaincante contre le «Petit Poucet», le BATE Borisov (2-0). Le duel s’annonce épicé entre l’artiste russe et les solistes madrilènes, emmenés par un duo Oranje particulièrement en verve (triplé pour Van der Vaart, mercredi en Liga, but décisif de Van Nistelrooy, samedi, face au Betis Séville). Le Zenit, en difficulté sur la scène nationale, a en tout cas bien préparé ce choc en allant l’emporter largement ce week-end sur la pelouse du Lokomtiv Moscou (3-0).

BATE Borisov-Juventus: A priori, l’opposition entre la Juve et le club bélarus peut sembler très déséquilibrée. Mais Borisov a réussi à faire trembler le grand Real lors de la première journée et les Turinois ne l’avaient emporté face au Zenit que grâce à un exploit personnel de Del Piero. Le nul concédé en Serie A contre la Sampdoria Gênes (0-0), samedi, est déjà un avertissement pour la «Vieille Dame».
L'expression

Brako
01/10/2008, 17h18
Inchalah ce soir on gagne.

Cookies