PDA

Voir la version complète : Les moutons s’infiltrent dans les rangs de l’armée en France


Thirga.ounevdhou
30/09/2008, 21h21
D’un commun accord, les soldats du camp de Sissonne, en France, ainsi que le Conservatoire des sites naturels de Picardie, liés par une convention locale en faveur de la sauvegarde du patrimoine écologique, optent pour une méthode naturelle d’entretien des terrains d’entraînement en faisant appel aux moutons pour le débroussaillement.

Ces terres où s’effectuent les exercices militaires possèdent une flore et une faune d’une grande richesse. La préservation de la biodiversité oblige à une coupe sélective des plantes et arbustes que les moutons exécutent de façon toute naturelle, à peu de frais.

Depuis sa création en 1895, le camp de Sissonne, dont la superficie atteint 5,900 hectares, ne reçut aucun déversement de produits chimiques, ce qui permit que l’on retrouve aujourd’hui sur ces terres le plus grand regroupement de pelouses calcaires de Picardie où l’on peut découvrir une grande variété d’espèces animales et végétales.

Le passage des chars lors de pratiques militaires, aérait auparavant le sol laissé en friche. La nouvelle vocation de ce centre d’entraînement au combat urbain ne nécessite plus le déplacement en ces véhicules lourds. La terre non ameublie par les fréquents va et vient de ces chars de combat, redevient broussailleuse et les arbustes tel que l’aubépine et le pin supplantent les autres végétaux.

À ce jour, une vingtaine de moutons effectuent un travail de nettoyage, côtoyant occasionnellement les militaires qui s’activent sur ces terres. En l’an 2010, un berger accompagnant 200 de ces bêtes les fera paître en ces lieux, répondant ainsi au désir de militaires et écologistes soucieux de protéger ce site naturel.

Cette technique alternative, le recours aux moutons pour sauvegarder les réserves naturelles, constitue la solution à l’envahissement des pelouses par les broussailles. La présence de ces bêtes pacifiques en zone militaire redonne à coin de pays un petit côté champêtre.

Source: Ficow

absent
30/09/2008, 21h36
le retour au naturel, c'est formidable.
La présence de ces bêtes pacifiques...
pas tous, il faut le dire. j'en ai déjà vécu une expérience pas trop comment dire....pacifique!:mrgreen:

Cookies