PDA

Voir la version complète : Les droits des harkis en Algérie


Page : [1] 2 3

nina iznaguen
01/09/2005, 08h05
A l'indépendance de l'Algérie les harkis ont été contraints de fuir l'Algérie par crainte de représailles et ont abandonné leurs biens ( Terres-maisons), aujourd'hui ces harkis majoritairement vivant en France ont eu des enfants. Vu que leurs pères sont interdit de retour en Algérie ces enfants se demandent aujourd'hui quels sont leurs droits en Algérie? Peuvent-ils y retourner ? Peuvent-ils "recouvrer" la nationalité Algérienne ? Peuvent-ils hériter des biens laissés par leurs parents en Algérie ( Terres-maisons) ?
Ou sont-ils bannis comme leurs pères pour toujours de ce pays ?

J'ai un ami qui est fils de Harki, son père a un frère qui lui n'est pas harki, il est resté au pays. Ces terres (partagées fictivement entre son père et son oncle du vivant encore du grand-père) sont restées au nom du grand-père décédé, officielement. Mon ami se demande si la loi Algérienne l'autoriserait à réclamer son héritage?
Sinon est-ce que c'est son oncle qui hérite de tout automatiquement ?

absente
01/09/2005, 08h30
Il me semble que les fils de harkis ne sont pas considérés comme etant eux memes des harkis (logique!) et de ce fait ils ont la possibilité de se rendre en Algérie comme n'importe quel enfant de parents algériens...il faut peut etre régulariser sa situation aupres du consulat, leurs parents ne les ont surement pas inscrit à leur naissance et pour l'Algerie ils n'existent pas forcement...enfin je crois...

fahima
01/09/2005, 09h32
je ne sais pas si c'est legal ce que tu dis ,mais je partage tout à fait ton OPINION qui dit que "les fils de harkis ne sont pas banis de l'Algerie,et n'ont pas droit à l'heritage puisqu'ils sont FRANCAIS".
Mais je soulève en même temps une interrogation pourquoi les algeriens qui sont restés en ALGERIE et qui ont gardé la nationalité française ont le droit à ll'heritage et à y rester ?

absente
01/09/2005, 09h34
Oui ils sont considérés comme francais mais il me semble qu'ils ont la possibilité de régulariser leur situation aupres du consulat...et la a mon avis ils seraient considéré comme nous qui sommes nés en France...et dans le cas cité le grand pere peut choisir de léguer aux petits enfants apres le pere, ca se fait en général l'heritage va aux enfants de mes enfants, donc a voir...(je ne connais pas les textes)

Pour ce qui est des visites de harki elle ne fait aucun doute quand tu es francais c'est une demande de visa classique, je ne pense pas qu'ils ont des listes de harki ou non...en plus en Algérie il y a des "harkis repenti" soit intégré a la population locale ou banni...

juste un détail pour le vote du 29/09, les harkis sont exclu de la réconciliation...

thala mzida
01/09/2005, 09h51
@fahima.

Tu as bien raison de poser la question de savoir ce que stipule la loi quant à la condition des harkis.

Je pense que, comme tu le dis si justement, il convient de questionner les lois pour connaître de manière précise l'ensemble des éléments.

zlabiya
01/09/2005, 09h52
que veux-tu dire par les enfants de harkis n'ont aucun droit?
je ne m'y connais pas trop en droit mais je vais perler comme une ignorant dans le domaine et aussi comme une personne qui veut en savoir un peu plus sur les héritages
dans le cas où un enfant de harki hérite légallement d'un morceau de de terrain non saisi par l'Etat peut-il bénéficier de ce terrain?
j'explique: un membre de la famille va chez le notaire et va demander à ce qu'un morceau de terrain soit remis à un enfant de harki (lien familial), les papiers sont signés,c'est OK mais le notaire n'est aps censé savoir qu'il est fils de harki ou alors qu'il le sait.
est-ce que cet enfant peut bénéficier de ce terrain ?
Je donnais cet exemple car tu as dit aucun droit aux enfants de harkis chez nous mais cet exemple je me le demande aussi dans le cas où un étranger hérite d'un bien légalement chez nous peut-il avoir cet héritage ou est-ce que tout héritage doit se faire localement (entre algériens)??

Jasmine :
d'après ce que j'ai pu entendre l'Algérie détient toujours la liste des harkis (douanes, etc...)

thala mzida
01/09/2005, 10h09
D'un point de vue purememnt moral, personne ne songerait à remettre en cause le droit quel les enfants de harkis peuvent avoir sur les biens de leurs ancêtres.

Les parents de ces harkis et leurs descendants n'ont absolument aucune responsabilité dans le comportement indigne et la grave trahison de ces derniers.

Partant de ce point de vue, je considère que les ayants-droits des harkis peuvent, en toute légitimité, prétendre à leurs droits sur des biens immobiliers de leur famille en Algérie.

absente
01/09/2005, 10h16
Oui je pense qu'ils sont considérés au meme niveau que nous qui sommes nés en France...Pour ce qui est des listes de Harkis, si elles existent c'est peut etre au meme titre que ceux qui font partie des chouhada ou combattants...Pour nous les enfants ou petits enfants, ca n'a aucune incidence sur nos héritages...non? je me trompe peut etre...

nina iznaguen
01/09/2005, 10h39
Dans le cas de mon ami, fils de harki, c'est à dire que les terres sont inscrites par son grand-pere au nom de son oncle, son pere de par le fait qu'il a trahi son pays a rennoncé de fait à son héritage.

Comment ces enfants peuvent-ils prétendre à un héritage si leurs pères ont perdu le droit d'être Algériens ?

chikh100
01/09/2005, 10h44
Bonjour;

Moi je voudrais d'abord savoir comment que l'Etat Algérie a statué sur les harkis et leurs biens!!!

Mon avis est une question qu'on doit se poser, les harkis au temps de la colonisation ont acquis bcp de biens, grace à leur statut de harkis, et ca JE CONSIDERE DES BIENS MAL ACQUIS.... de ce que leur parents possedaient c une autre paire de manche....

Moi aussi je ne considere pas les fils de harkis et precisement qui n'étaient pas en age d'aider leur pere durant la guerre de libération, comme des HARKIS, SAUF, bien sur et il faut le dire, qu'ils n'approuvent pas avec fièrete ce que leurs parents harkis ont été et ont commis en tant que Harkis...

S'ILS SE CONSIDERENT VRAIMENT DES ALGERIENS, ALORS QU'ILS AFFIRMENT QUE CE QUE LES HARKIS ONT FAIT EST UNE TRAHISON ENVERS L'ALGERIE..

permettez-moi d'ajouter que je ne les incite pas à nier leurs parents... QUE DIEU M'EN GARDE.... MERCI.

absente
01/09/2005, 10h56
Dans ce cas leur pere a renoncé à sa part, c'est encore plus délicat, le grand pere a donc tout legué à l'oncle et a ses enfants, dans ce cas je ne pense pas que les enfants du harki puissent en tirer quelque chose...il ne s'agit pas la de biens vacants...

absente
01/09/2005, 10h58
Il me semble vraiment que les enfants de harkis peuvent se régulariser vis a vis de l'Algérie, je ne connais pas la procedure mais je crois que c'est possible...

Wilaya18
01/09/2005, 13h57
bonjour a tous.

por ma part,

un russe a t'il le droit sur la terre d'Algerie ???
je ne crois pas.

pour etre serieux, les enfant de harkis, pour ma part sans des enfant de la France pas les enfants de l'Algerie meme s'ils ne sont pas harkis ils ne sont pas Algeriens .
L'Algerie ne leur doit rien, leurs parent ont decidés pour eux c'est malheureux mais c'est a leurs parents qu'ils doivent demander des comptes pas a L'Algerie. comment expliquer a mon grand pere et a mon pere eux qui ont combatues la France que les enfants de harkis reclament l'heritage de leur parent .??????????????
chacun a fait son choix et chacun doit l'assumer.

Le président Abdelaziz Bouteflika
« Pas d’amnistie générale, Pas d’amnistie pour les Harkis et les pieds-noirs, Pas d’amnistie fiscale ! »

ernestito
01/09/2005, 14h14
les fils de harkis sont devenus des victimes : victimes parce qu'a fait leurs parents ,victime a cause du rejet de la france , victime de leur non reconnaissance par l'algérie

irijda
01/09/2005, 18h09
La question des harkis et de leurs descendants continuera longtemps à représenter un sujet de débats et de polémiques.

Les uns et les autres avons une opinion sur la question et la manière ont il convient de la gérer.

S'agissant du sujet traité dans cette discusion et pour une plus grande clarté des débats, j'aimerai savoir si l'un d'entre nous dispose de textes ou de documents officiels émanant des autorités akgériennes en ce qui concerne le problème des harkis.

Harrachi78
01/09/2005, 18h26
Salut a tous,

Si je suis pour l'idée de ne pas faire porter au fils et filles les gourdes des pères, et si en principe un fils de harki n'est pas harki autant qu'un fils de chahid n'est pas chahid, il n'en reste pas moins que pour stature sur leur situation de manière définitive il faut aussi savoir qu'elle est leur position par rapport aux actions passées de leurs parents harkis.

Je ne connait pas personellement de harkis mais ce que j'ai pu voire et entendre à la télé (reportages, infos ...) c'est que le plus souvent ils soutiennent leurs parents et pestent sur l'Algérie et sa république plus que n'importe quel pied noir. Je reste donc prudent en disant que ca doit se traiter au cas par cas.

lily
01/09/2005, 18h26
les enfants de harkis ont le droit d'aller en algérie
ils n'ont absolument rien a voire avec le choix de leur père ou mère
moi je trouve déplorable de ne pas régler cette situation regrettable pour ces enfants et leurs futurs enfants qui sont algériens
Un jour je suis aller par hazard dans un bureeau a antibes il y avait une grosse pancarte ou il y avait inscrit" HARKIS" j'ai trouver cela
déguelasse. Pour la plupart de ces gent ils ne savaient
ni lire et écrire ils ont cru défendre leur pays vus que c'était la france
ils on cru a des idéaux(maintenant ceux d'algérie recherche leur nationalité française...? ? ?) Nous la plupart des fils d'émigrés ont fait leur armée en France quand ils ont su la triste réalité qui les attendait au pays (méchanceté, rabaissemment etc... surtout s'il il n'était pas gradés...)la France doit reconnaître qu'elle a trahis cette minaurité en les délaissant en les repoussants elle doit les aider en leur redonnant leur fierté d'être arabe

je ne suis pas fille de harkis maisje suis d'une génération ou il faut avancer redonner la chance à ceux qui ceux sont trompés. Ne pas jeter la pierre mais au contraire la posé à terre.

lily
01/09/2005, 18h29
oui je crois qu'il y a un texte a ce sujet en algérie ou une loi je ne sia pas rnseigne toi au consulat algérien de ta ville

fahima
01/09/2005, 18h30
la connaisance des textes de lois concernant les dispositions des autorités algeriennes prises à l'encontre des harkis ,nous eclairera certainement et donnera à beaucoup de nous une idée sur les droits de leur descendants ,si droit y est.
ce que je sais et ayant longtemps vecu en algerie que les fils de harkis eux restés avec leur mère ou dont le père a été tué juste aprés l'independence ,ceux là n'ont pas droit aux postes de responsabilité,et comme j'ai travaillé dans un domaine qu'est l'education je peux vous dire qu'un fils de harki né et grandi au pays n'accèdera jamais par exemple au simple poste de directeur d'école.
ilse peut qu'il yait exception àla règle mais si je ne m'abuse pas il existe un fichier confidentiel dans les mairies qui listent les harkis et leur descendence .

Harrachi78
01/09/2005, 18h31
Absolument pas d'accord LILY. Pour les enfants ça roule, mais pour les Harkis eux-mêmes il n'en est pas question !
Il y'a des erreurs qui ne se réparent pas et ces gens ont tués et faits tués leur frères pour faire plaisire à l'énnemi. En temps de guerre on a pas droit de se tromper d'énnemi, et si tu dis qu'ils ont choisis le camps de la France par erreur et bien la France est partie et il est donc normal qu'ils partent avec elle.
Cette histoire du "je pensais servir mon pays" en combattant les miens ne tient pas la route un seul mmoment car certaines choses sont évidente et il ne fallait pas être un genie ni savoir lire et écrire pour savoir qui était le colonisé et qui été le colonisateur. Si il n'avaient pas de nationalisme ils étaient sensés êtres musulmans, et si ils n'étaient pas musulmans ils étaient sensés savoir qui étaient leurs frères. Pas de quartier alors.

absent
01/09/2005, 19h05
les enfants de harkis ne sont nullement responsables des mauvais choix de leurs parents.
en ce qui concerne leur nationalité, ils bénéficient de la double nationalité et sont algériens à part entière en Algérie en vertu de l'article 6 du code de la nationalité.Pour cela ils doivent produire devant les autorités algériennes la preuve de leur naissance et celle de leur père en Algérie et s'ils sont nés en France, il faut ajouter la naissance du grand père en Algérie.
En ce qui concerne les biens de harkis, ils n'ont jamais été déclarés "biens vacants" car ils avaient pour tout un chacun des parents qui se sont empressés de "sauvegarder" les biens familiaux et d'hériter de tout ce que possédait le harki rapatrié en France

Wahidoun
01/09/2005, 19h24
En parcourant ce topic, je me rends compte que d'aucun des intervenants n'est Harki ou fils de Harki....

Le nombre de Harkis qui ont accompagnés la France en 1962 est estimé à 250 000. Maintenant avec un taux de natalité le plus fort de France (5 enfants par ménage pour benenicier des alloc), ils devrait dépasser le million.

Ce qui fait, leurs enfants, s'il ont un brin de leur appartenance à l'Algérie, ils devraient se joindre aux algériens partout et aussi les forums et autres.

Au moins, un de passage sur ce forum....

C'est la melleure façon pour eux pour exposer leurs problèmes...

Je connais un jeune fils de Harki, qui, son père est affiché sur la liste de la police des frontières et il a essayé de revenir en Algérie mais à chaque fois il s'est vu refoulé. Mais son fils par contre, il a été en Algérie la première fois en 1975. Et depuis il y retournait chaque année. Plus encore, il s'est marié labàs et il a créé une entreprise...

Celui-là a pris son destin en main...
C'est ce que devraient faire tous les fils de Harki


________

morjane
01/09/2005, 19h43
Bonjour,
Je peux pour le moment vous mettre un extrait du discours de boutef où il cite les Harkis . Il faisait son discours concernant sa réconciliation nationale à Sétif et c'était le 27 Aout 2005.

Par ailleurs, le Président BOUTEFLIKA a précisé que le projet proposé au référendum "n'implique pas une amnistie générale". "Ceux qui parlent d'amnistie générale sont dans la confusion", a souligné le Chef de l'Etat.

"Il ne s'agit pas, a-t-il expliqué d'amnistier les Harkis, les pieds noirs, et ceux qui sont impliqués dans des massacres, viols ainsi que ceux qui ont posé des explosifs dans des lieux publics".

"Seul Dieu peut accorder le pardon général, qui n'est pas du ressort de l'homme", a-t-il ajouté.

Après avoir souligné que l'Amnistie fiscale n'est également pas incluse dans le projet, le Chef de l'Etat a relevé : alors qu'il s'agit de paix, certains s'évertuent a présenter les choses comme s'il s'agissait d'une amnistie fiscale. "Je suis contre toute idée d'amnistie fiscale", a affirmé le Chef de l'Etat.

irijda
01/09/2005, 20h32
@fahima
merci pour toutes ces précisions qui permettent de se faire une meilleure idée du contexte juridique et légal des harkis et de leurs descendants.

tostao
01/09/2005, 20h57
je pose une question au plus ages qui ont vecu l'independance
est ce que le parlement algerien a vote une lois comdamnons les harki?
est ce que le president de la republique a signe un decret qui comdamne les harki?
est ce que les harki qui sont reste (et leurs nombre est bien plus important que ce qu on croit je connais quelque un) ont ete deleste de leurs biens ont il ete comdane?

assia
01/09/2005, 23h23
========== Modération =========

Merci de lire et de respecter : la charte (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=928)
Propos injurieux à caractère diffamatoire

========== morjane ==========

assia
01/09/2005, 23h25
Je rappelle aussi que les harkis n'ont pas seulement trahis le pays et ses habitants,mais ont accompli les lsales besognes de l'armée françaises (tortures des prisonniers,délations de résistants...) ILS ONT FAIT DU MAL AUX ALGERIENS .

RS65
02/09/2005, 00h41
Salamou aleykoum,
Je voudrais intervenir afin de répondre aux différents posts et apporté mon modeste témoignage.
Je voudrais tout d'abord dire aux algériens que la plupart des enfants de harkis n'entretiennent ,contrairement à ce que prétendre certaines personnes qui souhaitent faire perdurer la haine ,aucune animosité ou hostilitéenvers les algériens.Bien au contraire.Nous ne renions aucunement nos origines et en toutes occasions nous la défendons.Lorsque des personnes devant nous disent du mal de l'Algérie , en particulier les français , je peux vous dire que nous réagissons au quart de tour.Je me souviens en 1982 , lorsque l'Algérie a battu l'Allemagne au mondial de foot , je peux vous certifier que dans notre quartier-ghetto de harkis , c'étaient pendant toute la journée et la nuit la fête , des concerts de klaxons, etc...On étaient heureux et fiers pour l'Algérie.Quant aux harkis,il est faut de dire que tous étaient des salauds (bien sûr qu'il y en avait,qui ont fait du mal aux algériens .mais ils étaient minoritaires).Presque tous étaient analphabètes donc manipulables à merci par l'armée coloniale qui , ne l oublions pas , détenait tous les pouvoirs.Les motivations qui les ont poussés à s'engager du côté français étaient aussi diverses que variées.il yen a qui se sont engagés sous la menace, certains ont signé des papiers sans s'imaginer qu'ils s'engageaient , d'autres parce qu'ils crevaien t la faim et qu'ils avaient une famille à nourrir, d'autres par vengeance.J'en connais meme qui le sont devenus alors qu'ils étaient maquisards mais l'armée française les ayant compromis ils n'ont eu d'autres choix que de s'y engager,.....
En tous cas pour nous, harkis et fils de harkis , le seul coupables dans tout cela c'est la France coloniale.On lui en veut de nous avoir coupé de notre peuple , et par la suite de nous avoir lâchement abandonné.fils de harkis ou fils d'immigré ,on reste pour certains ici en France que des arabes , des citoyens de seconde zone.
Je voudrais également tordre le coup à une idée reçue:finalement ,sur l'ensemble peu de harkis souhaitent retourner en Algérie ,non pas qu'ils n en aient pas envie mais ils se sont résignés , depuis très longtemps à ne plus revoir leur terre natale , sachant qu'ils y sont indésirables.
C'est surtout nous , leurs enfants qui souhaitons nous replongé dans nos racines algériennes , renouer les liens avec notre terre d'origine.
ps:je visite régulièrement ce forum que je trouve génial.
Salam

Algérien
02/09/2005, 00h46
Pour les fils de Harki, normalement y a aucun probleme.

Mais pour les Harki, sorry, ils n'ont rien en Algérie, ils ont voulu que ça soit française et elle ne l'est pas.... *******:mrgreen:

========== Modération ==========

Merci de lire et de respecter la charte (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=928)
Propos intolérant

==========morjane ==========

Sioux foughali
02/09/2005, 10h25
De rs 65
''..Je me souviens en 1982 , lorsque l'Algérie a battu l'Allemagne au mondial de foot , je peux vous certifier que dans notre quartier-ghetto de harkis , c'étaient pendant toute la journée et la nuit la fête , des concerts de klaxons, etc...On étaient heureux et fiers pour l'Algérie.''


Ceci est en effet globalement avéré.



QUANT à Assia, elle doit être tres jeune et habiter en region parisienne donc elle ne sait rien ou elle ment.
Faut être une *****d'algerienne naturalisée française en quête d'integration/reconnaissance pour croire que tous les crimes et tortures faits durant la guerre ont été par des harkis.
Ce que disent des français pour dedouaner tous les pieds noirs et l'armée.... l'enfant d'immigré en france en 70 le gobe........
Un coup de sifflet et hop , c'est la mêlée, bagarre genenarrrre .... harkis, oranais, berbère, nationalité algerienne..


Moi je ne cache pas que dans l'entourage familial , villageois ,il y a eu des harkis , et des moujahids...et des ni l'un , ni l'autre.

Cookies