PDA

Voir la version complète : L’identification des puces anonymes tire à sa fin : Dernier délai demain à minuit


Thirga.ounevdhou
09/10/2008, 11h10
L’opération d’identification des puces téléphoniques prendra fin aujourd’hui. Cette fois-ci, il y a de fortes chances qu’il n’y ait pas de prolongement de délai.

“Tout a été clair, une large campagne de sensibilisation a été lancée à travers tout le territoire national, invitant les abonnés à se rapprocher de leurs opérateurs. L’opération a été lancée depuis le début de cette année, donc les clients ont eu suffisamment de temps pour assaisir leurs situations, les retardataires ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes”, dira un responsable de l’opérateur Djezzy que nous avons contacté hier.

Pourtant un nombre important de puces restent encore dans “l’anonymat,” c’est le cas, en tous cas, pour la wilaya de Tizi-Ouzou où l’on se bousculait encore hier devant les portails des centres des trois opérateurs de la téléphonie mobile : Djezzy, Nedjma et Mobilis. C’est que nous avons constaté lors de notre tournée effectuée en fin de journée, soit à la veille du dernier délai de l’opération prévu donc pour aujourd’hui 10 octobre.

Au niveau du centre de Djezzy, situé à proximité de l’ancien marché de gros de la ville, il y avait un monde fou, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’immeuble. Tout ce beau monde attendait son tour, “ouf !, enfin,” sont les expressions qui revenaient sur toutes les lèvres des personnes enfin appelées aux guichets.

C’est que l’attente est longue avant la “délivrance” et ce malgré la bonne organisation dans laquelle se déroule l’opération.

Même atmosphère et ambiance au niveau des centres de Mobilis et Nedjma situés côte-à-côte à hauteur du carrefour du 20-Avril de la Nouvelle-Ville. De longues files d’attentes se sont en effet constituées. Gentiment, jeunes et moins jeunes, femmes et hommes, copie de carte nationale et contrat à la main, attendaient leur tour.

“Je suis ici depuis les premières heures de la journée et comme vous le voyez, il est encore tôt pour moi.”

En fait, c’est la même ambiance qui règne depuis plusieurs heures déjà devant les portails des sièges de ces opérateurs, qui sont pris d’assaut quotidiennement. Cela renseigne en fait sur le nombre de puces qui sont non encore identifiées. Cela dit, le nombre exact de ces puces n’a pas encore été défini. “Il est impossible d’avancer un quelconque chiffre pour l’instant. Il faut attendre la semaine prochaine pour pouvoir établir les statistiques de cette opération d’identification”, nous dit-on au niveau du centre de l’opérateur Djezzy. Il est à se demander, par ailleurs, quel sort sera réservé aux puces “anonymes”.

- La depeche de Kabylie

Cookies