PDA

Voir la version complète : Nexity prépare une restructuration


morjane
09/10/2008, 17h14
Nexity, promoteur et propriétaire de Guy Hoquet et Century 21 lance un avertissement sur résultats et prépare une restructuration.

La mise en garde était attendue de la part du leader français de la promotion immobilière. Nexity a prévenu ce jeudi dans un communiqué que ses perspectives 2008 risquent d'être assez assombries par la conjoncture actuelle. Le groupe note en effet une « dégradation des marchés immobiliers supérieures » à ses «anticipations» de l'été. Afin de s'adapter à cette conjoncture, le promoteur décide de revoir ses objectifs. Nexity a donc abaissé ses prévisions sur son bénéfice net de l'exercice 2008, avec une charge opérationnelle complémentaire de 60 millions d'euros. Le résultat net attendu est donc de 140 millions d'euros contre 200 millions initialement prévu.

D'autre part,le groupe devrait procéder à une réorganisation sociale avec 150 emplois supprimés. Cependant, courant 2010, son PDG Alain Dinin s'attend à ce que Nexity se « prépare à tirer parti du rebond du marché immobilier». Le groupe tient en outre à rassurer sur sa santé financière et notamment sur ses liquidités.

Alain Dinin va plus loin sur les difficultés du secteur, estimant que 180.000 salariés du bâtiment risquaient le chômage du fait de la baisse de la construction. Dans une interview dans Le Monde daté de vendredi, ce dernier évalue ainsi à 90.000 le nombre de logements neufs en moins en 2008.

Si Nexity se montre confiant sur sa solidité financière en dépit de la «dégradation» du marché observé et du recul de plus de 70% de son titre depuis début 2008, d'autres compagnies du secteur subissent des révisions de leurs objectifs de cours. C'est le cas de Klépierre, société spécialisée dans l'immobilier commercial dont l'objectif de cours a été réduit par ING. Celui-ci l'a abaissé de 41,5 euros à 39 euros, mais garde le titre à l'achat.

Malgré les avertissements sur la situation du secteur, le marché semble apprécier la précision portant sur la situation financière du groupe. Le titre après perdu plus de 8% la veille, s'octroie une hausse de 2,70% aux alentours de 10h30.

Par Le Figaro

Cookies