PDA

Voir la version complète : Baâla et Tahri émerveillés par Tikjda, vont s'entrainer en Algerie


jawzia
10/10/2008, 21h49
ILS VONT SE PRÉPARER EN ALGÉRIE
Baâla et Tahri émerveillés par Tikjda
11 Octobre 2008 - Page : 15
Lu 34 fois


Les deux athlètes français (qui disposent, également, d’un passeport algérien) se disent d’accord pour rejoindre le groupe de Amar Brahmia.

Les athlètes français (d’origine algérienne), Mehdi Baâla, double champion d’Europe du 1500m, et Bouabdallah Tahri, recordman de France du 3000 m steeple ont décidé d’effectuer, pour la première fois de leur carrière sportive, leur préparation foncière de la future saison, sur les hauteurs de Tikjda, en Algérie et ce en prévision des championnats du monde d’athlétisme qui auront lieu à Berlin (13 au 23 août 2009). Les deux coureurs de demi-fond français, qui ont séjourné trois jours en Algérie, ont sollicité l’entraîneur Amar Brahmia en vue de rejoindre son groupe d’athlète (Zerguelaïne, Boukensa, Manseur, etc.). Pour ce faire, ils ont rencontré, jeudi matin, Amar Brahmia et tenu avec lui une longue réunion à l’hôtel Mercure. A l’issue de ce rendez-vous, Amar Brahmia a accepté le voeu de Baâla et Bouabdellah pour la prise en charge de leur préparation commune avec l’élite algérienne. Celle-ci débutera dans les jours à venir et sera entamée par une préparation physique générale (PPG).

Lors de leur bref séjour (trois jours) en Algérie, Baâla et Tahri se sont rendus à la forêt de Bouchaoui avant de visiter les installations sportives de l’OCO. Ils se sont, ensuite, rendus à Tikjda où ils se sont, franchement, montrés emballés par la site. Accueillis par le président de la Ligue d’athlétisme de Bouira, à savoir Amar Kendriche, Baâla (5e aux JO de Pékin) et Tahri (5e aux JO de Pékin) ont visité l’hôtel, le restaurant ainsi que les installations sportives (la salle de musculation, le sauna, la salle de massage).Ils se sont, également, dirigés vers la piste d’athlétisme d’Aswil et le parcours d’entraînement du COA situé à1800m d’altitude. Suite à cette «prospection», jugée fructueuse, les deux athlètes, qui n’ont jamais renié leur origine algérienne,se sont donnés rendez vous pour les semaines à venir afin de lancer leur préparation à Tikjda. La visite du stade d’Aswil, repris en main, il y a quelques jours, par le COA, nous a permis de constater que l’enceinte est fin prête pour des séances d’entraînements. Mehdi Baâla (30 ans), qui détient sept records de France, quatre en plein en air (800m: 1’43’’15, 1000m: 2’13’’96, 1500m:3’28’’98, 2000m: 4’53’’12) et trois en salle (800m1’44’’82, 1000 m: 2’17’’01 et du 1500m: 3’35’’56), nous a dit qu’il avait été très impressionné tant par les conditions d’entraînement que par le paysage de Tikjda «J’ai entendu parler de Tikjda,mais j’avoue que je ne pensais pas trouver un site aussi magnifique. C’est un endroit impressionnant qui n’a rien à envier à d’autres sous d’autres cieux. Il pourrait être encore mieux et faire partie des meilleurs sites du monde s’il y avait un investissement financier pour construire un bloc d’habitation à la disposition des athlètes de l’athlétisme, à l’image des camps d’entraînement qui se situent au Maroc (Rabat et Ifrane).

Il est clair que si on veut des médailles, il faut ymettre les moyens», nous a-t-il affirmé. A la question de savoir quelles étaient les raisons qui l’ont poussé à venir se préparer en Algérie en compagnie de Bouabdallah Tahri, Baâla nous a révélé: «Il y a deux raisons. La première est l’affinité que j’ai gardée pour mon pays d’origine. La seconde est le travail de groupe car je connais tous les athlètes et leur entraîneur et manager, Amar Brahmia..On veut, inch Allah, réussir cette première expérience parmi nos frères algériens.» Concernant l’accueil qui leur a été réservé en Algérie, il nous a déclaré: «Tout comme mon ami Tahri,,je ne trouve pas les mots pour exprimer ma gratitude envers M.Mustapha Berraf, le président du Comité olympique algérien. Ce n’est pas toujours qu’on est accueilli par un président d’un Comité olympique. L’hospitalité du président Mustapha Berraf est à l’image du peuple algérien.

On regagnera la France avec de très bons souvenirs.» De son côté, Bouabdallah Tahri (30 ans), ancien champion d’Europe juniors du 5000m, et ancien recordman d’Europe seniors du 3000m steeple (8’06’’91), qui a remporté à maintes reprises la Coupe d’Europe seniors du 3000 m steeple, a abondé dans le même sens que son vieux copain Baâla. «Ayant longtemps réalisé des préparations au Maroc, au Kenya, en Afrique du Sud et dans plusieurs autres pays, j’ai décidé, cette fois-ci, de me rapprocher des athlètes de mon pays, dans le but de me consacrer à cette importante étape d’avant-saison. Tikjda est un site qui convient pour une telle préparation.» Le président du COA, M.Mustapha Berraf, qui a reçu les deux champions français, nous a donné son avis sur leur choix: «Le COA, qui est fier de l’origine algérienne des athlètes Baâla et Tahri, est heureux d’accueillir en Algérie ces deux authentiques champions. La porte leur est grande ouverte pour qu’ils se préparent à Tikjda et à Alger. A ce titre, nous les aiderons à bénéficier des meilleures conditions. Le choix du camp d’entraînement, qui se situe sur le beau site de Tikjda, est très judicieux car toutes les conditions sont réunies pour que les athlètes puissent atteindre leur objectif. Je ne le répéterai jamais assez: les montagnes du Djurdjura figurent parmi les beaux sites du continent africain.»

Djamel OSMANI

Cookies