PDA

Voir la version complète : La Mannschaft: Kuranyi s’auto-exclut


El Diez
12/10/2008, 16h38
Connu pour son tempérament de feu, l’attaquant Kevin Kuranyi, vexé d’assister à la rencontre Allemagne-Russie des tribunes, a quitté sans prévenir la Mannschaft. Un coup de sang qui devrait lui coûter cher…

Samedi soir, l’Allemagne s’apprête à affronter la Russie à Dortmund. Joachim Löw rend sa feuille de match. Kevin Kuranyi, qui ne fait pas partie des 18 joueurs sélectionnés, est prié, tout comme son coéquipier de club Jermaine Jones, d’assister au match depuis les tribunes. L’attaquant de Schalke 04 digère mal cette mise au ban et le fait d’ailleurs savoir à son sélectionneur, révèle dimanche l’hebdomadaire Bild am Sonntag. Cela ne l’empêche pas de vivre en spectateur la première période en compagnie de l’encadrement de la Mannschaft.

Kuranyi exclu de la sélection
A la mi-temps, le natif du Brésil décide cependant de s’éclipser. A l’issue du match, il brille ainsi par son absence. Au lieu de rejoindre l’encadrement, Kuranyi a effectivement préféré rallier directement Düsseldorf, où est hébergée la sélection. Le manager Oliver Bierhoff a bien tenté de le joindre sur son portable… En vain. La blague n’a en tout cas pas du tout été appréciée par Löw. «Je peux comprendre sa déception mais en aucun cas sa réaction. Réagir comme l'a fait Kevin, je ne peux pas l'accepter et c'est pourquoi je ne le sélectionnerai plus à l'avenir», a expliqué le sélectionneur sur le site internet de la Fédération allemande de football (DFB). Le joueur n’a pas encore réagi publiquement. La télévision allemande DSF a cependant recueilli les impressions de son agent Roger Wittmann : «Il a pris la décision qu’il estimait bonne. La personnalité de l’homme a joué un rôle important.» Ce dernier reconnaît que son poulain aurait pu agir plus diplomatiquement néanmoins.

Le précédent Klinsmann
Ce n’est effectivement pas la première fois que Kuranyi se fâche avec un sélectionneur. Ecarté au dernier moment de la liste de Jürgen Klinsmann avant la Coupe du Monde 2006 au profit de David Odonkor, le buteur s’était gravement brouillé avec l’actuel entraîneur du Bayern Munich. Retenu pour disputer l’Euro 2008, il fut cependant très peu utilisé, Miroslav Klose, Lukas Podolski et Mario Gomez lui étant préférés. Il faut croire que la patience de Kuranyi avait atteint ses limites samedi soir…

Sport24

Cookies