PDA

Voir la version complète : Derby CSC-MOC: Quand le foot se transforme en drame


morjane
19/10/2008, 10h50
L'euphorie passée, le revers de la médaille du derby constantinois nous renvoie à la figure la face hideuse d'une violence qui s'exprime hors du terrain et loin de toute sportivité.

Le bilan établi par les services de la Protection civile renseigne sur cette partie de plaisir qui s'est transformée en deuil pour certaines familles, et un cauchemar pour d'autres blessés, dont certains gravement atteints, et qui se retrouvent de ce fait immobilisés sur un lit d'hôpital. Deux morts et une vingtaine de blessés, voilà l'autre résumé parallèle à celui de l'empoignade sportive d'une rencontre qui a tenu en haleine tout le public sportif constantinois.

Loin de refléter la sportivité exemplaire des supporters des deux clubs, le CSC et le MOC en l'occurrence, entachée seulement par quelques accrochages dans les tribunes, les incidents tragiques découlent d'une effervescence juvénile hors du stade qui laisse exploser ses sentiments enfouis, se « défoulant » une ou deux fois l'an.

On déplore le décès de deux jeunes. Un adolescent qui chute d'un camion selon la Protection civile. Un deuxième décès est déploré, celui d'un jeune de 22 ans, qui surviendra durant la rencontre lorsque ce dernier tentera d'enjamber le mur séparant les gradins des tribunes, et ne se relevant jamais de sa chute. D'autres jeunes tenteront à leur dépens de ''faire le mur'' du stade, pour assister à la rencontre du jour. Résultat : ce sont des blessés qui seront accueillis par les éléments de la Protection civile, au moins trois jeunes, âgés entre 17 et 20 ans, présentant des fractures aux pieds et aux mains, et qui seront ainsi évacués vers les urgences du CHUC.

Plus d'une dizaine d'autres blessés, atteints au visage et à la tête dans des bagarres ou par des jets de projectiles, recevront les premiers soins sur place avant leur évacuation vers les urgences médicales.

Aussi, faut-il le rappeler, la déferlante de joie des supporters du CSC après le sifflet final de l'arbitre n'aura pas été sans dégâts. On enregistre sur ce registre une dizaine de blessés parmi les supporters, et 3 autres au sein des éléments de maintien de l'Ordre public, à la suite de leur intervention pour disperser la foule. Une soirée pas de tout repos pour les services de sécurité et les éléments de la Protection civile déployés en force à l'occasion de ce derby constantinois.

Par Le Quotidien d'Oran

Cookies