PDA

Voir la version complète : La direction de la JS Kabylie dénonce l'arbitre libyen


nassim
19/10/2008, 22h08
Ce dernier a fait montre d’une flagrante partialité en faveur de l’Etoile de Sahel à telle enseigne qu’il a eu droit à des remontrances non seulement de la part des supporters kabyles mais également des Tunisiens ; las de voir défiler devant eux des énormités. Des confrères tunisiens ont, pour la majorité, souligné que l’arbitre était loin de mériter le statut d’arbitre international ; El Mouji du quotidien la Presse nous a révélé que l’attitude de celui-ci est vraiment condamnable et que «les dirigeants de la JSK ne doivent pas se taire.» En brandissant des cartons à satiété et en accordant un penalty douteux, ce référé a dépassé les normes de la correction et confirmé d’une part que l’arbitrage africain est toujours au creux de la vague et d’autre part que les craintes nées des rumeurs ayant précédé le match avaient bien raison d’exister.

D’ailleurs le boss Moh-Cherif Hannachi qui était dans tous ses états après la rencontre, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour asséner que ce qu’avait révélé la presse algérienne quant à la volonté de ce «président d’un club de l’est» de soudoyer l’arbitre libyen afin de faire perdre la JSK s’est révélée exacte, en témoigne, a-t-il souligné “l’attitude de celui-ci durant toute la rencontre”. De son côté, le commissaire du match, le Marocain Mohamed Mofdi, que nous avons approché à l’issue du match a, entre les lignes, rejoint l’avis de la délégation algérienne en nous disant texto : «Que voulez-vous que je vous dise, la JSK a fait effectivement un grand match aujourd’hui et elle méritait d’aller en finale, quant à votre question concernant l’arbitrage, vous savez que je suis tenu par l’obligation de réserve mais sachez que votre équipe a subi par moment des décisions loin d’être justes mais, et c’est justement notre rôle, je n’omettrais pas de le mettre noir sur blanc dans le rapport que je rédigerais.»

Mais, il est clair que les dés étaient pipés et sommes convaincus que rien ne viendra apporter un changement au résultat donnant l’Etoile de Sahel finaliste de la coupe de la CAF. Nous avons vu des énormités dans cette discipline qui charrie des sommes colossales, tout comme il nous a été loisible de voir à l’œuvre des arbitres aveuglés par l’appât du gain facile en Algérie ou ailleurs, mais que des dirigeants de clubs, cherchent à tout prix à soudoyer un arbitre pour faire perdre un club de leur propre pays en compétition internationale, ça nous ne l’avions jamais vu. C’est pourquoi, si tout cela venait à se confirmer après une enquête minutieuse, de qui de droit, avec sous-bassement l’article de notre confrère Le buteur qui dit en détenir les preuves, rien de moins que le pénal ne sera en mesure de châtier l’auteur de cette trahison; Et le vocable n’est pas fort.

source : la Dépêche de Kabylie

Thirga.ounevdhou
20/10/2008, 09h54
C’est dommage…:sad:

absent
20/10/2008, 19h40
Oh lalala, c'est désolant, et honteux, qu'on soit contre son pays pour ses propres interêts, franchement ça me dégoute. Ce président devrait être radié à vie du monde du foot, et même séverement puni par la justice du pays qu'il a trahis. Quand à ce lâche d'arbitre, il est à mettre aux oubliettes........

La jsk a bien joué, et cela montre qu'elle a donné ce qu'elle avait, je ne lui en veux pas. En plus ce président qui n'aime pas la jsk est très très bête puisque maintenant que la jsk est éliminée de la coupe, elle va se concentrer sur le championnat et revenir au galop sur le podium.
Je veux prendre le pari qu'elle finira dans les 2 premiers.

Enfin, j'aimerai souligner le fair play des tunisiens, et de ce journal qui soutient la justice même quand ça ne sert pas ses intérêts. Leur soutien doit nous pousser à ne pas lâcher l'affaire.

Cookies