PDA

Voir la version complète : Visite de soutien de Dijar aux sinistrés de Ghardaïa


morjane
22/10/2008, 14h17
Vingt jours après les inondations qui ont touché la wilaya de Ghardaïa, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar, s’est rendu sur les lieux afin d’inspecter les infrastructures relevant de son secteur.

Pour le ministre, c’est aussi une visite de soutien, de solidarité et de compassion avec les habitants de Ghardaïa et de la Vallée du M’zab. «Toutes les infrastructures du secteur sont mises à la disposition des sinistrés» indique-t-il.

La première étape de la visite du ministre fut Metlili où les autorités locales et les responsables de la société civile l’ont chaleureusement accueilli. Au niveau de la Maison de jeunes, Hachemi Djiar a reçu des explications sur les effets provoqués par les inondations. Sur les lieux, le ministre a pu constater les dommages générés par la catastrophe. «Tout le matériel qui nous a été envoyé récemment par le ministère, suite à la dernière visite du ministre, a été endommagé» nous a indiqué un responsable. Hachemi Djiar a rassuré les responsables en annonçant que de nouveaux matériels leur seront offerts dans le cadre d’une mesure d’urgence en attendant les évaluations que devront transmettre les dirigeants du secteur au wali.

Rappelons que, lors de son dernier passage dans cette wilaya, M.Djiar avait annoncé un ambitieux programme pour faire sortir la cité de sa léthargie et de son isolement. C’est pourquoi, en plus de l’envoi des dons promis, réalisé juste après cette visite, M.Djiar a rencontré une dame artiste amateur qui lui avait promis d’ouvrir un atelier de caricature au bénéfice des jeunes de Metlili et qui, effectivement toute fière, lui a affirmé qu’«après réception de mon micro, j’ai pu inscrire une trentaine de jeunes qui viennent régulièrement dans mon atelier». Promesse tenue. Il est de même de ce personnel d’encadrement du terrain sportif qui a permis l’ouverture effective d’une école de handball, aujourd’hui opérationnelle. Le ministre de la Jeunesse et des Sports s’est ensuite rendu au siège de l’Opow de Ghardaïa, quartier général où ont été rassemblés les dons dès les premières heures de la catastrophe. Sur place, le ministre a tenu à rendre hommage aux personnels de soutien venus de toutes les wilayas du pays et aux Scouts musulmans algériens qui ont installé un camp dans l’enceinte sportive.

A Bounoura, la salle omnisports a connu une véritable catastrophe et a pratiquement servi de barrage pour le voisinage en endiguant les eaux déchaînées.

Les traces de boue sont encore visibles sur les murs, véritables stigmates de la nature «en colère», donnant un aperçu de l’ampleur des flots et des dégâts.
Accompagné des autorités locales de Ghardaïa, M.Djiar s’est rendu ensuite à la daïra de Daya Ben Dahoua, où ont été hébergées plus d’une quarantaine de familles réparties dans des camps de toile ou dans l’auberge. Sur place, la vie s’organise petit à petit; des tentes numérotées forment des îlots, des pièces occupées par des familles qui ont demandé au ministre de les autoriser à rester sur place, sachant que l’administrateur du camp veut que l’auberge serve de cuisine. Le ministre est resté disponible, attentif aux doléances des sinistrés, réaffirmant que le gouvernement, sur instruction du chef de l’Etat, suit de près l’évolution de la situation et travaille solidairement à la résolution de cette situation temporaire. D’ailleurs, M.Djiar a félicité le personnel de soutien présent sur les lieux, notamment les psychologues des cellules d’écoute sur le terrain auprès des familles.

A Guerrara, le ministre a plutôt inspecté des établissements sous tutelle et a répondu à diverses demandes, émanant des jeunes et relatives à la construction de nouveaux sites, plus spécialement des aires de jeux et complexes sportifs de proximité.

Au cours de cette nouvelle étape, le ministre de la Jeunesse et des Sports aura parcouru, en deux visites, l’ensemble des daïras de Ghardaïa et aura découvert sur le terrain, l’important programme réalisé dans cette wilaya depuis le début des années 2000.

Le ministre terminera cette visite par une rencontre avec le mouvement associatif et les responsables d’établissement de son secteur au cours de laquelle il a remis, à titre symbolique, une première aide en matériel pour la relance des activités. M.Djiar a rappelé, qu’après l’étape d’évaluation des dégâts, une nouvelle ère de reconstruction et de relance doit être entamée, avec l’apport de tous.

Par l'Expression

Cookies