PDA

Voir la version complète : OSS : L’Algérie, la Libye et la Tunisie trouvent enfin un accord


DZone
24/10/2008, 22h19
L’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) est arrivé à mettre en place, pour la première fois, un plan à même de pérenniser les ressources hydriques souterraines partagées entre l’Algérie, la Tunisie et la Libye. Appelée système aquifère, il s’agit d’une réserve d’eau considérable mais peu renouvelable et non exploitée dans sa totalité. Pendant de longues années, les trois pays l’exploitaient à leur guise, sans plan précis, ce qui a fini par constituer un facteur de discorde.

Un accord vient donc d’être signé par les trois pays pour un meilleur suivi de cette manne d’eau, a indiqué hier le ministre des Ressources en eau, M. Sellal, lors de la cérémonie d’ouverture de la 9e édition de la réunion du comité d’orientation stratégique de l’OSS.

L’accord, qui n’a pas encore été rendu public dans le détail, se veut une solution à la problématique de l’exploitation des nappes sahariennes par les trois pays en question, de manière à répondre également aux besoins des autres pays subsahariens. Le système aquifère saharien désigne la superposition de deux principales couches aquifères profondes : la nappe albienne, la plus profonde, et le complexe terminal. Ce système recouvre une étendue de plus de 1 million de km2.
Environ 700 000 km2 se trouvent dans la partie algérienne, 80 000 en Tunisie et 250 000 en Libye. Ce nouveau plan vise essentiellement à assurer le maximum de prélèvement d’eau pour un meilleur développement de la région, sans pour autant dégrader irrémédiablement l’état de cette ressource.

Il s’agit d’un bon modèle, extrêmement important et valable pour les autres pays, a expliqué le ministre à propos du plan arrêté entres les trois pays. La réunion de l’OSS qui se clôture aujourd’hui s’est également penchée sur la question de l’eau dans les pays membres et la démarche à adopter pour lutter contre la désertification et préserver les ressources hydriques.

Enfin, il est question de faire l’ébauche, durant cette réunion, de la stratégie à l’horizon 2020 à adopter. Il convient de noter que la désertification concerne aujourd’hui plus de 100 pays à travers le monde et près de 1 milliard d’habitants. L’Afrique demeure le continent le plus affecté, 2/3 de sa superficie étant touchée.

Le Jeune Indépendant

Sigma
24/10/2008, 22h40
lol je suis dans l'OSS

mansali06
24/10/2008, 22h45
Système Aquifère du Sahara Septentrional
Plus d'informations

Oss, le schema.
http://www.oss-online.org/index.php?option=com_content&task=view&id=33&Itemid=443

Cookies