PDA

Voir la version complète : Grève au lycée de Tassaft


morjane
26/10/2008, 09h33
Les conséquences de la mauvaise gestion et du non suivi, au sein du lycée de Tassaft, les année précédentes se font sentir de plus en plus et particulièrement au début de chaque année scolaire. En effet, jeudi dernier, les élèves du lycée sus cité ont observé une journée de grève suite, non seulement au manque mais à l’absence totale d’eau au sein de cet établissement la matinée de ce jeudi. Selon quelques lycées approchés, ces élèves ont décidé de protester suite au fait qu’ils aient été obligés de procéder à leur toilette dans les WC de l’établissement du fait que l’eau manquait au niveau des lavabos des dortoirs.

Cette grève d’une journée a été également décidée par les élèves internes de l’établissement suivi bien sûr dès leur arrivée par les externes et les demi-pensionnaire du lycée de Tassaft. Dans l’une de nos précédentes éditions nous avions déjà signalé ce problème qui décidément ne prend pas fin. Ainsi selon les renseignements en notre possession, même si le réseau d’AEP, raccordant le château d’eau au lycée a été refaite au début de l’année scolaire en cours, le problème persiste toujours et d’après les gens biens informés, la balle se rejette entre les services de l’ADE (ex-Sonade) et l’entreprise ayant réalisé les travaux de raccordement. Donc selon toujours nos informateurs, la Sonade rejette la faute sur l’entreprise, qui aurait utilisé des tuyaux PHD de mauvaise qualité ; ce que l’entreprise aurait rejeté comme argument mais avance de son côté que la pression de l’eau serait trop forte et que ces tuyaux ne supportent pas «tant de pression». Mais dans tout cela, ceux qui paient l’inconscience des responsables ne sont que les élèves, car si les services de l’ADE (ex-Sonade) ont raison où sont les techniciens des services concernés qui ont fait le suivi des travaux et signés les attachements de travaux fait. Si c’est l’entreprise réalisatrice, qui a raison il suffirait de réduire la pression de l’eau, ce qui est du domaine des spécialistes de l’ADE.

En outre nous avons appris que le chef de daïra de Beni Yenni aurait délégué une équipe le jeudi. Pour rappel, l’année dernière et à la rentrée scolaire une grève avait été observé dans ce même lycée suite à la coupure d’eau opérée par l’ADE pour non payement d’une facture dépassant les 140 millions de centimes, il avait fallu le déplacement en catastrophe du directeur de l’éducation pour rétablir la situation.

Certains parents, demandent d’ailleurs à ce que le directeur de l’éducation revienne dans cet établissement et se penche mieux et plus sur le cas de ce lycée qui est abandonné par tous, car même si la nouvelle équipe qui gère l’établissement a de la volonté et de l’abnégation pour tenter de redresser la barre, à elle seul elle ne peut faire face à tous les problèmes ; il serait opportun que les parents d’élèves, les autorités locales associent leurs forces et leurs connaissances pour aider leurs enfants.

Par ailleurs il est important de signaler que ce lycée vit d’énormes problèmes, à savoir la batterie des cuisines qui risque de tomber en panne d’un jour à l’autre, le manque d’agents de sécurité, manque de personnel des cuisines, d’infirmier ou de véhicule de service ; ceci n’est que ce qui est visible de l’extérieur, quant à l’intérieur beaucoup de choses manquent à cet établissement, qui au risque de nous répéter, est mis aux oubliettes par tous à commencer par ses enfants.

Par la Dépêche de Kabylie

Cookies