PDA

Voir la version complète : PALESTINE: Pour ou contre les attaques suicides ?


Stanislas
24/03/2004, 22h19
Bonsoir deux groupes de pensées s'affontent autour des missions suicides en Palestine

les pour ont comme arguments :

1 - Le seul moyen offert au peuple palestinien face à la supériorité de l'armée de Tshaal. est les missions suicides.
2- Faire face au terrorisme des kamikazes face au térrorisme d'état.
3- Les accords de paix (madrid, Oslo, feuille de route) n'ont rien donnés
4- Le operations suicides sont la nouvelle forme du djihad du 21 éme Siécle

les contres présentent les arguments suivants:

1 Ces opérations ne touchnent pas que des militaires mais frappent souvent des civiles innoncents
2 Les repressailes à ces opérations sont trés lourdes (Bouclage des territoires , victimes civils, milliers de travailleurs empechés de se rendre en israel pour travailler)
3 Désaprobation de la communauté internationnale
4 Les operations suicides sont interdites par l'islam car c'est un suicide et un assasinat de civils innoncents

Quel est la point de vue des forumistes ?

Ps: Une insertion d'un sondage sur le sujet par le JEDI sera la bienvenue

Afrouh
25/03/2004, 03h56
L'Israelienne qui defend les kamikazes


25 juillet - Une interview de l'avocate Lea Tsemel par Raffi Berg à Jérusalem publiée par BBC News Online, dans laquelle la célèbre avocate israélienne explique pourquoi elle défend des kamikazes palestiniens.

Dans un bureau du 4ème étage d'un immeuble de Jérusalem Est, un groupe de femmes palestiniennes attend impatiemment. Elles sont venues voir leur avocate, qui est occupée au téléphone. C'est une chaude journée et les fenêtres sont ouvertes dans une vaine tentative de rafraîchir la pièce.

Des centaines d'Israéliens ont été tués par des attentats suicides.
Une photo sur le mur attire mon regard. C'est une peinture de prisonniers palestiniens assis à même le sol et enchaînés dans un camp désertique, surveillés par des gardes israéliens à l'aspect menaçant. Je remarque que la pièce est décorée de photos décrivant des scènes de souffrance de la population palestinienne. Tandis que je suis là à m'interroger sur ces images, je suis ramené à la réalité par une voix grave de femme qui me dit : Entrez ! puis asseyez-vous ! en me désignant une chaise.

Eh bien, de quoi souhaitez-vous que nous discutions?, demande-t-elle.
Cette femme est Léa Tsemel, une avocate au franc parler, connue et respectée de toutes les associations israéliennes de défense des droits de l¹Homme pour son travail avec les Palestiniens. Pour beaucoup d'Israéliens toutefois, elle est hérétique. Son travail consiste à défendre des kamikazes potentiels qui ont été capturés par les forces de sécurité israéliennes avant qu'ils ne se fassent sauter. Il est difficile de dire combien de kamikazes je représente, mais sans doute plusieurs douzaines , admet-elle.

Née dans le port israélien d'Haïfa en 1945, Madame Tsemel avait 22 ans quand Israël s'empara de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza au cours de la guerre des Six Jours de 1967, dont l'issue l'affecta profondément, explique-t-elle.

Ce n'est qu'en 1967 que j'ai ouvert les yeux. Auparavant, j'étais une femme sioniste très modérée. L'occupation m'a fait comprendre que quelque chose n'allait pas et j'ai commencé à me poser toutes sortes de questions et parvins à la conclusion que le sionisme est négatif et mauvais, et que nous étions en train d'opprimer les Palestiniens. A partir de là ma future carrière fut plus ou moins déterminée Madame Tsemel représenta des Palestiniens accusés de violences pendant la première Intifada, à l'époque où les attentats suicides n'étaient pas encore les armes préférées des combattants.

"C'était des cocktails Molotov, mais cela a changé et, pour moi, les attentats suicide ne sont qu'un développement technique, rien d'autre. Chacun se bat avec les moyens dont il dispose. Les Israéliens ont des hélicoptères et des bombes, tandis que les Palestiniens n'ont qu¹eux-mêmes et des explosifs artisanaux très rudimentaires.
De tels explosifs artisanaux "rudimentaires" ont tué des centaines
d'Israéliens et en ont blessé bien davantage, dont bon nombre dans des rues voisines de l'endroit où nous nous trouvons.

Malgré leurs effets dévastateurs, Mme Tsemel déclare qu'elle comprend les motifs de tels actes.

J'ai grandi dans la culture israélienne qui présente les combattants qui ont recours au suicide comme des héros, dit-elle. Je ne comprends pas pourquoi les gens s'indigneraient de mes opinions. Prenez Samson par exemple, qui pour vaincre les Philistins à Gaza fit s'écrouler le théâtre sur lui-même et sur tous les civils qui se trouvaient à l'intérieur. C'est un formidable héros aux yeux des enfants israéliens.
J'ai été élevée dans le mythe du " mieux vaut se suicider que se rendre ".
Donc qu'y a-t-il de si extraordinaire concernant les kamikazes ?
Je fais remarquer que beaucoup d'Israéliens auront du mal à digérer ses idées, mais Me TsemeI est inébranlable dans ses convictions.


"Je ne vois pas pourquoi on s'indignerait de mes opinions. Si vous demandiez à n'importe quel Israélien de se placer dans une telle situation d'occupation et d'oppression pendant 36 ans, il admettra qu'il se comporterait de la même manière, y compris Sharon. Je n'ai jamais entendu ceux qui sont choqués par de tels attentats suicides, qui tuent des femmes et des enfants, émettre des critiques similaires quand il s'agit de bombes israéliennes qui tuent des civils palestiniens.

Mme Tsemel indique qu'elle n'a jamais demandé à ses clients pourquoi ils sont devenus kamikazes parce que les raisons lui semblent suffisamment claires.

"Je ne soutiens pas de telles actions, et je n'estime pas qu'elles constituent une solution, ajoute-t-elle, mais je peux parfaitement comprendre comment les attentats suicides sont devenus un moyen de lutte populaire tout d'abord parce que cela marche et deuxièmement parce que les gens sont prêts à tout risquer pour faire avancer leur lutte nationale. Ils ont le sentiment qu'ils doivent le faire. Aucun des Palestiniens que je connais n'y a été contraint. Ils se sont tous portés volontaires. Ceux qui ont été arrêtés avant qu'ils puissent faire exploser leur bombe, sont contents de n'avoir pas été tués et l'interprètent comme un signe que Dieu n'a pas voulu qu'ils meurent.

Mais leur arrive-t-il de penser qu'ils avaient tort de vouloir le faire ?

Certains regrettent leur action. Cela arrive", répond Léa Tsemel.

Source:

http://www.assp.ch

sheyla
25/03/2004, 09h06
Azul fellak Afrouh ton post quand je le lis bien et jai relis pour bien comprendre et a mon avis il y a quelques pensées qui n'est pas "illogiques" mais ...la vrai question est: Est-ce que tu le ferais etre kamikaze ou pas??
Et toi stanislas tu le ferais aussi ou pas?
Et nous ont le feraient ou pas?
si on replace le contexte de la Palestine et ces missions suicides en pensant a notre propre pays on le feraient ou pas?
http://www.assp.ch/salam.jpg
cordialement sheyla

LeGrandBleu
25/03/2004, 17h35
"La façon de répondre à Sharon est plus de mettre le doigt sur sa déroute politique et morale que d'adopter ses méthodes et d'exercer sa vengeance"
Je suis pleinement d'accord avec la députée Hanane Achraoui. "Résister n'implique pas forcément la violence."

yarena
26/03/2004, 09h35
"Résister n'implique pas forcément la violence."
Les violences des mouvances se réclamant de l’islamisme n’ont rien apporté de tangible au peuple palestinien sauf le réconforter dans son désespoir et accentuer sa souffrance
Il est loin le temps des fidawines et des mouvements révolutionnaires qui ont sorti ce peuple de l’anonymat avec un vrai projet de société et des perspectives pour l’avenir,hélas embourbé dans des luttes intestines .Le mythe du chevalier seul tuant l’hydre à sept têtes n’est plus d’actualité
A mon avis il faut trouver autre chose à proposer à tous ces enfants que de les transformer en BOMBE
NB je n’ai jamais vu un adulte dérigeant du Hamas ou autre se transformer en bombe

totobis
29/03/2004, 15h23
Je ne suis pas assez qualifié (voir pas du tt) pour me prononcer et dire si le l'acte du suicide pour libérer sa terre est un acte condamnable ou non d'un point de vue réligieux.

Je laisserai cet aspect de la chose aux érudits et aux personnes les plus indiqués.

Par contre, cet acte represente la forme ultime de sacrifice et d'amour pour sa patrie pour cette personne qui a voué sa vie pour libérer sa terre et les siens de l'oppression.
Et de ce point de vue uniquement, pour moi cette personne à le droit d'être hérigé en Héros national et son nom écrit et enseigné ds les manuels d'histoire de ce pays.

Comment voulez vous condamner l'acte de ces personnes là qd la puissance occupante, 100.000 fois plus armé et aguérri n'hésite pas un isntant à massacrer des civils innocents en lachant des bombes d'une tonne (soit 100.000 fois plus que le poids de toutes ces ceintures explosives)

Il fût un tps ou je regrettais leurs gestes et que je pensais que leurs actions auraient une meilleure légitimité s'ils s'en prennaient qu'aux seuls militaires et colons. Je pensais qu'ils étaient entrain de perdre le soutien moral de l'opinion mondial en se faisant sauter ds des cafétérias, mais comment demander à qq'1 qui vient de perdre les siens (un frére/une soeur/un père ou une mére) de faire une sélection et de punir uniquement que les plus méritants d'être punis.

Je doute un instant que vous mm auriez pris de tels précautions: à ce niveau là votre être entier ne réclame juste qu'une chose, VENGEANCE...

UNE FOIS DE PLUS, NE TRAVESTISSONS PAS LA REALITE: il ya un dominant/occupant la terre d'autrui=ISRAEL et un dominé/perdant chaque jour un peu plus de son bout de territoire=PALESTINE.

Tout le reste n'est que conversation stérile ( je ne dirai pas "détail" car je vois ces mm apôtres se délecter et m'incendier me rattachant illico presto sous l'aile de Lepen).

nesma
29/03/2004, 16h08
Puisqu'il ya un fond religieux qui anime et entretient ce conflit Israelo palestinien ,on ne peut pas s'empecher de se poser veritablement la question de savoir ce que pense la religion musumane de cette forme de lutte à travers le suicide .Le djihad telle qu'il etait pratiqué du temps du prophete etait different et les kamikases n'existaient pas à l'epoque .
Ceci dit je ne conteste nullement le droit du peuple palestinien à lutter contre l'occupation israelienne pour avoir un etat souverain .

bladerunner
29/03/2004, 16h18
Ne passons pas à côté des vrais sens des choses :

Un suicide est un acte désespéré d'une personne ayant subi une certaine déception et qui n'attend plus rien de la vie, un acte complètement individuel.

Nos "kamikazes" (pour moi, ce sont des héros) n'agissent pas en désespoir mais en espoir total d'une Palestine libre, il sacrifient leurs vies pour que d'autres vives et ils sont loin de se tuer à cause d'une envie purement individuelle.

Cordialement

sheyla
29/03/2004, 17h39
Azul fellak bladrunner
il sacrifient leurs vies pour que d'autres vives et tuent aussi avec leurs gestes héroiques que tu les appellent les héros des vies humaines hommes femmes enfants et futurs etres....cheikh Yassine il entrouvre la porte du jihad (la Guerre sainte) aux femmes pour leur permettre de commettre des attentats-suicides...

un garçon palestinien d'environ 12 ans qui portait une ceinture d'explosifs et qui tentait de franchir le poste de contrôle de Hawara (sud de Naplouse) entre la Cisjordanie et Israël.
Les soldats lui ont ôté la ceinture de kamikaze et des artificiers l'ont fait exploser, selon Tsahal. (canoé.com)

Plusieurs adolescents ont perpétré des attentats-suicide au cours des ces trois ans et demi de violences, mais aucun n'était aussi jeune.
La définition du véritable djihad est donnée par le Prophète lui-même qui, au retour d'une bataille, a dit : " Nous sommes revenus de la petite guerre sainte à la grande guerre sainte ", c'est-à-dire, précise-t-il à ses Compagnons : " la guerre contre l'âme ", tant il est vrai qu'en chaque croyant sommeille des germes d'infidélité.

le mot "Djihad", dont le sens littéral est l'effort, ne signifie pas seulement la guerre extérieure contre ceux qui ne croient pas, mais aussi la lutte intérieure contre les passions mauvaises, la discipline morale, la victoire sur soi-même. "
dans le coran le djihad etait juste dorka c la vangeance .....les etres ont déformer ce qu'était justement la guerre contre l'ame
chacun ses idées et je les respects mais...faut repenser dans ce monde ou regne que le mal
LA Palestine terre de toutes les douleurs...

bladerunner
30/03/2004, 13h28
Salam Sheyla

Le djihad a plusieurs formes, si avec ta plume tu défends la cause palestinienne c'est du djihad, si tu leurs donnes de l'argent c'est du djihad !

Maintenant, soyons réalistes !

Je suis TOUT à fait d'accord, la guerre là bas est une sale guerre. Mais soyons juste, si on veut une paix, Israel doit arrêter de massacrer les femmes et les enfants, de trahir tous les traités de paix qu'elle a signé, qu'elle respecte les frontières, qu'elle arrête ses nouvelles colonies...etc !

Si tu veux une guerre "propre", donnez des armes et de l'argent aux palestiniens, ils ne veulent même pas d'hommes !

Sheyla, c'est très facile de trouver le problème mais as-tu des solutions ?

Les groupes palestiniens ne sont pas des sauvages mais à travers leurs attentats, ils ont le sentiment qu'ils adressent un message au monde, qu'ils disent que le sang de leurs frères n'est pas parti pour rien

Amicalement

nesma
30/03/2004, 16h56
Un suicide est un acte désespéré d'une personne ayant subi une certaine déception et qui n'attend plus rien de la vie, un acte complètement individuel

La deception vient surtout des pays musumans et arabes qui ont abondonne les palestiniens seuls face à la terreur Israelienne.
à la limite on ne leur demande même pas de l'aide financiere ou des armes ,la moindre chose qu'ils peuvent apporter aux palestiniens c'est de ne pas normaliser leur relations diplomatiques avec Israel or beaucoup l'on fait ,ouvertement ou pas .
Est ce vraiment trop leur demander ? une position de principe commune et intrangisante de condamnation d'Israel.
Avant on se plaignait des sommets des pays arabes qui se contentaient de condamner l'occupation Israelienne ,sans actes concrets ,aujourd'hui même ces declarations de condamnation creuses on ne les entends plus !

Nour-USA
30/03/2004, 21h34
CONTRE!! ABSOLUMENT!!

sheyla
31/03/2004, 07h10
Azul Blad je suis aussi en accord avec ce que tu as écris
ils ont le sentiment qu'ils adressent un message au monde, qu'ils disent que le sang de leurs frères n'est pas parti pour rien

sah aussi mais qui a raison ou pas ....


Sheyla, c'est très facile de trouver le problème mais as-tu des solutions ?
ya pas desolution ou si il y en a une ce n'est pas en se faisant sauter la cervelle que la solution sera...pourquoi? tout simplement parce que le peuple palestinien souffriras encore meme apres un geste kamikaze ....c'est symbolique? parcent qu'ils addressent oui un message au monde mais ca va jamais régler la palestine des israeliens et ca va sauver personnes ........et quand tu deviens kamikaze tu ne sais jamais qui sera dans les parages donc tu peux tuer aussi un des tiens sans meme savoir c triste tout ca mais ce serait quoi la SOLUTION? moi je ne sais quoi en penser comment pourrait se regler cette guerre sans fin....peut-il y en avoir une fin?

Nour-USA
02/04/2004, 19h01
Quelle ironie! Yasser Arafat classé parmi les grands richards de la planète! Pendant ce temps on glorifie de malheureux adolescents suicidaires auxquels on n'a pu donner aucune chance ni a l'instruction, ni a l'emploi ni ni ni...Quel echec pour les arabes, toutes tendances confondues: stratèges, intellectuels, politiciens, citoyens...!Ces jeunes qui finissent de facon horrible une vie qu'ils n'ont jamais commencé sont la personification meme de notre echec face a:
1- Israel qui a su s'imposer aux USA et s'en faire un allié. Ou sont nos alliés riches et puissants? Nous en avons mais ou sont-ils, que font-ils? En train d'exercer leur puissance sur leur harem?
2- Notre conscience en tant qu'intellectuel arabe: N'avons nous pas baissé les bras trop tot face a ceux qui nous empechent d'avancer et qui finalement nous ont parfaitement limogé puisque nous n'arrivons meme plus a parler, a voter?
3- A la marche de l'Histoire: qu'avons nous fait pour empecher que le monde ne devienne cette machine a violence qui accepte que des adolescents soient reduits en morceaux pour transmettre un message que nous n'avons pas su/pu transmettre?
Echec enfin, le plus grave, de ne pas vouloir reconnaitre que nous avons échoué et de rester englués dans nos contradictions et notre hypocrisie!

__________________________________
Yasser Arafat President, Palestinian Authority
Net Worth: $200 million
His access to funding has been curtailed by Salam Fayyad, the PA's reform-minded finance minister. Arafat's office still enjoys a $74 million yearly budget--6% of the PA's annual budget--but funds are closely monitored. This after the International Monetary Fund estimated that $900 million had been siphoned out of the PA from 1995 through 2000, much still unaccounted for. Wife Suha reportedly under investigation by French authorities regarding $11 million transferred to her bank account from an unnamed Swiss institution.
Source: Magazine Forbes.

totobis
24/04/2004, 12h38
Salam à toutes&tous,

L'appréciation morale que l'on porte sur le kamikaze palestinien (tchéchène ou irakien) varie selon les convictions individuelles,les peuples et les religions.
Permettez-moi de formuler le sujet sous un autre angle :
Le kamikaze palestinien est-il un défi à la société /communauté?Tel est le fait brut que j'ai pu lire dans les précédents articles.
Le kamikaze est le refus d'une vie jugée aliénante.
Il est l'expression de la liberté humaine et une remise en cause de la société.
Il est l'ultime réponse à une société qui n'est pas capable d'offrir une vie décente.
Incompréhension,exclusion,désespoir,humiliation:le s causes mêmes du kamikaze renvoient à la société,à ce qu'elle n'a pas réussi à faire garder un être au sein de la communauté.
Le kamikaze est une forme de rupture du lien social,la négation même de la société,il est donc bien un acte d'insoumission,un défi;nier le fait social en se donnant la mort,c'est faire le constat d'un échec.
L'homme est le fondement de la société,et celle-ci ne peut que réprouver un acte qui est l'expression d'une faillite,de sa faillite.
Se faire sauter est bien un défi à la société.Celui-ci montre à la communauté ses travers,ses insuffisances.
Grace à cet acte,le Palestien peut se mettre en conformité avec sa dignité d'être humain,et refuser, au nom de sa liberté,toute forme de déchéance.
Se faire sauter est un défi que le palestien lance à la vie.
En se faisant sauter,le kamikaze est prêt à affronter,de sa propre volonté,la mort.
Il lui appartient de pouvoir choisir une mort digne plutôt que la déchéance.
La dignité de l'être humain,c'est de pouvoir être maître de sa vie comme de sa mort.
Les palestiens y voient la marque suprême de la liberté,du droit à la vie.
C'est la revendication du droit le plus élémentaire et le plus fondamental: le droit à la vie.Même si cela est paradoxal,le kamikaze palestien affirme une dernière fois son droit de vivre en tant qu'être humain.
Mais il est aussi parfois un acte purement individuel,la quête dernière de la dignité,le refus d'une situation aliénante.
Les rapports sionistes/palestiniens sont des rapports de maîtres à esclaves(Hegel),des rapports de dominations(Marx).
Ce kamikaze est bien un cri de révolte-une révolution-.
Ainsi une vraie révolte qui dénonce l'inhumain,dénoncer l'inhumain,c'est se révolter.
Cet acte est synonyme d'humanisation et de libération,il est la seule façon pour le palestinien d'accéder à la plus haute liberté.
Cet acte le rend maître des choses et de lui-même,il permet à ses capacités de s'exprimer.
Il lui permet d'agir,donc d'être libre.
Le kamikaze produit donc une oeuvre qui lui révèle sa propre liberté ou,tout au moins,un désir de liberté.
Il a déjà pris conscience qu'il pouvait être libre,même si le chemin est encore long pour être totalement libre.
Mais cette révolution change les données des rapports humains car elle est dans l'ordre de la pensée morale,si elle s'oppose à tout ce qui est inhumain.
Mais grace à une énorme mystification,à un trucage de la réalité et à une vaste opération médiatique le palestinien est devenu un épouvantail,tandis que l'entité sioniste est assimilée au très doux agneau de Dieu,innocent et sans tache.
Comme toujours,les politiciens occidentaux appuient leur rengaine de menaces à l'encontre des extrêmistes arabes qui rêvent détruire un pays démocratique,pacificique et civilisé.
Mais cette image de marque collée sur le front d'Israel a été fabriquée de toutes pièces par les énormes moyens de propagande occidentaux pour cacher la véritable nature de cet Etat qui fonde sa citoyenneté sur des critères ethnico religieux, érigeant ainsi le racisme en système, légalise la torture et l'assassinat d'opposants politiques et dont le gouvernement dirigé par un criminel de guerre affiche ouvertement la volonté de parachever le nettoyage ethnique de toute une population.
Je ne peux que relever le cynisme d'une telle position.

Cookies