Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Prends garde à l'amour

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Prends garde à l'amour

    Bonjour à tous. Voilà que tout à coup je me prends pour une petite perle et je soumets mes écrits à votre appréciation pour la première fois.

    Prends garde à l’amour

    Tu crois tomber amoureuse
    Et tu t’estimes chanceuse
    De redécouvrir le bonheur à deux ;
    Tu lui es gratifiante autant que tu peux.

    Tu crois même qu’il te suit dans ton élan
    T’es convaincue de son engouement
    Et à ses petites attentions dévouées
    Tu devines son amour pour toi, inavoué.

    Mais tôt ou tard, la magie s’en va
    Et tu te retrouves seule dans ta voie
    Tu te promets de ne plus croire en l’amour
    Jusqu’à ce que tu succombes à un autre troubadour

    Mais là, tu ne t’en voudras qu’à toi-même
    De ne pas suspecter la duperie des « je t’aime »
    D’être retombée amoureuse une nouvelle fois
    Et qu’incorrigible, en sa différence tu as eu foi


    Qu'est ce que vous en pensez?
    Dernière modification par Argelina, 09 mars 2010, 14h20.

  • #2
    Qu'est ce que vous en pensez?
    j'en pense que je savais que ta plume était bien portante mais je ne la savais pas capable d'aligner savamment des rimes.
    ça, s'est pour la forme.
    Pour le fond, le texte est souple, nonchalant, et surtout cadencé.
    Tellement cadencé qu'on pourrait facilement le chantonner.
    J'aime bien.
    Première entrée dans la rue des perles et premiers encouragements de ma part. Je tenais à être le premier à le faire...

    Bravo !
    Mieux vaut un cauchemar qui finit qu’un rêve inaccessible qui ne finit pas…

    Commentaire


    • #3
      Merci Zac pour tous tes encouragements. Je suis trés enchantée que tu aies pu y porté un avis et surtout que tu aies bien aimé. Merci encore.

      Commentaire


      • #4
        Je suis trés enchantée que tu aies pu y porté un avis et surtout que tu aies bien aimé
        Sincèrement, j'ai aimé ma lecture.
        Un texte qui parle d’amour avec une évidente simplicité, sans aucune tristesse ni amertume bien au contraire.
        Un texte dans lequel une certaine force de caractère de l’auteur se découvrir avec subtilité.
        On y ressent aussi la jeunesse et l'enthousiasme de la poètesse, qui semble prête à recommencer malgré les blessures…
        Mieux vaut un cauchemar qui finit qu’un rêve inaccessible qui ne finit pas…

        Commentaire


        • #5
          Merci encore zac, tu m'envoies trés ravie!

          Inexorablement, l'amour se joue de nous, il nous mène à sa guise...

          Quand on est déçu par lui, on fait tout pour ne plus y croire. On veut plus lui permettre de nous avoir une autre fois...

          Mais en réalité on se retrouve impuissant face à lui, on succombe à la première occasion sans pouvoir controler les choses, et même conscient on se laisse faire en attendant la chute... rebolote... on s'en veux de ne pas pouvoir résister...
          Dernière modification par Argelina, 09 mars 2010, 15h28.

          Commentaire


          • #6
            Une petite contribution.
            Inexorablement, l'amour se joue de nous, il nous mène à sa guise...
            oui, mais..
            Il faut d’abord que tu plantes…

            Toi qui regardes toujours le sol en marchant,
            Lève un peu la tête, souris et perçois ce chant
            Écoute-le et savoure la mélodie qu’il fredonne
            Oublie les insultes, les offenses et pardonne.

            Il est venu t’inviter à voir un monde meilleur
            Qui est juste là à côté, près de ta demeure.
            Enlève ta petite lorgnette et ouvre les yeux
            Pour admirer la splendeur de ce ciel si bleu.

            Tu y trouveras des roses mais avec des épines,
            Tu en cueilliras une, sans toucher aux racines.
            Oui, juste une, pour savourer un seul parfum,
            Si tu humes plusieurs, il n’y aura point de fin.

            Quand tu sauras que c’est celle que tu préfères,
            Tu la prendras, avec tout ce qui peut la parfaire
            Y compris les épines qui sont parfois très utiles
            Elles dissipent les nuages d’une façon bien subtile.

            Mais pour cueillir, il faut d’abord que tu plantes
            Et que tu arroses aussi d’une façon permanente.
            Nourrit L’abeille avant de lui réclamer son miel
            Et le bonheur vois-tu, ne tombe jamais du ciel.

            Le bonheur véritable est une vertu qui se mérite
            Et ne le connaîtront que les personnes émérites
            Il n’a rien à voir avec la race ou la descendance,
            La couleur de la peau, La richesse ou la chance.
            Mieux vaut un cauchemar qui finit qu’un rêve inaccessible qui ne finit pas…

            Commentaire


            • #7
              Avec un claquement de doigts tu me sors un poeme qui fait de l'ombre au mien!!! Si beau, si parlant, si sgnificatif...

              Je vais tacher de planter pour cueillir.

              Merci.

              Commentaire


              • #8
                De ne pas suspecter la duperie des « je t’aime »
                Eh oui ! Mais en même temps c'est là tout le charme (et le paradoxe) de la chose. Disons que c'est une espèce de jeu très attrayant auquel beaucoup aimeraient prendre part, mais qu'au cours de la partie certains oublient les règles du jeu, dont une en particulier, celle qui stipule que tout jeu peut avoir une fin, et que celle-ci peut survenir à tout moment...

                En fait, les histoires d'amour véritable sont très rares, trop rares même. Peut-être chez certains couples âgés (ayant dépassé les 80 ans), parce qu'il n'y a plus d'intérêts en jeu, plus de querelles d'égos, plus de jeu de séduction...

                Commentaire


                • #9
                  salut Argelina,

                  je tiens a te féliciter pour ton premier essai qui est très réussit, j'ai beaucoup aimer cette façon de manipuler des mots simple pour leurs donner un sens profond qui exprime bien ton message sans ambiguïté, alors je t'encourage a continué

                  si tu permet j'aimerais te répondre par un poème que j'ai écris y a longtemps, a mes débuts mais qui traite quasiment le même sujet, comme quoi on passe tous par la


                  Toi le sentiment de toujours

                  Traversant les époques et les ages,
                  mutilant des rois et des sages,
                  il est et il restera cette puissance,
                  caché sous les trait de l'innocence .

                  Tantôt magique ,tantôt mythique,
                  parfois illusoire et romantique ,
                  passion, manipulation et interdits,
                  autre fois noble, aujourd'hui maudit.

                  on pourrait croire aux anges,
                  se perdre et vivre dans les songe,
                  bâtir des châteaux et des royaumes,
                  mais pas réécrire l'histoire de l'homme.

                  c'est dure de le croire, de l'apercevoir
                  souvent c'était mon unique échappatoires
                  et profondément sous terre je me retrouve
                  avec les débris de mon cœur je me couvre

                  J'ai douloureusement appris a vivre sans toi
                  respiré le parfum de liberté sans émoi
                  tu a pris mon passé gorgé de douleur
                  mais je me ferais un futur en couleurs

                  Je revois chaque jour ces cicatrices
                  sur des cœur et des visages triste
                  leurs larmes me rappelles mes déboires
                  gravés a jamais dans ma mémoire

                  J'en possède guère de remords
                  je t'es naïvement cru et j'ai eu tort
                  tu n'est qu'un rêve au début doux
                  et en fin un cauchemars aux idée floues

                  malgré moi tu restera cette envie éphémère
                  qui couvre les esprits et les âmes si chère
                  c'est ainsi y en aura des malheureux
                  de cette malédiction au gout savoureux
                  toi le sentiment de toujours
                  toi l'Amour

                  M.Y 31/12/2007
                  Oo >-- Divinement Maudit et Diaboliquement vivant --< oO
                  **ALGERIA**
                  ~ me ~

                  Commentaire


                  • #10
                    Argelina, Zacmako, not-me

                    J'étais vraiment enchanté de vous lire, c'est un plaisir.

                    j'attendrai avec impatience ce qui va suivre, ce que vous allez encore nous servir.

                    Tenez, saisissez là, cette fleur je tiens à vous l'offrir
                    "Tu es, donc je suis" Satish Kumar; "Tout est lié, c'est le don qui est le lien naturel entre tout".

                    Commentaire


                    • #11
                      Par passant:
                      Eh oui ! Mais en même temps c'est là tout le charme (et le paradoxe) de la chose. Disons que c'est une espèce de jeu très attrayant auquel beaucoup aimeraient prendre part, mais qu'au cours de la partie certains oublient les règles du jeu, dont une en particulier, celle qui stipule que tout jeu peut avoir une fin, et que celle-ci peut survenir à tout moment...
                      Merci pour ton passage

                      Tu as une perception qui n'est pas fausse je dirai... C'est trés similaire à un jeu, qu'on l'admette ou pas ! Il y a la tentation au jeu; la mise du jeu; le risque de la perte; des règles et une fin... c'est triste mais c'est ça, l'amour n'est qu'un jeu on gagne ou on perd.

                      Par not me:
                      je tiens a te féliciter pour ton premier essai qui est très réussit, j'ai beaucoup aimer cette façon de manipuler des mots simple pour leurs donner un sens profond qui exprime bien ton message sans ambiguïté, alors je t'encourage a continué
                      Merci beaucoup.

                      Je n'en suis pas à mon premier essai mais c'est le premier que je publie sur la rue.

                      Ton poeme parcontre est magnifique! Il est trés fort, et donne l'impression de nous révéler une vérité évidente... Merci.

                      Commentaire


                      • #12
                        Merci Gandhi pour ton passage !!! C'est trés encourageant ce que tu dis, ça fait plaisir...

                        Commentaire


                        • #13
                          Argelina

                          Je n'en suis pas à mon premier essai mais c'est le premier que je publie sur la rue.
                          désolé j'ai cru comprendre que c'était ton premier essai mais dans ce cas pourquoi tu nous prive de t'es écrits c'est pas juste

                          Ton poeme parcontre est magnifique! Il est trés fort, et donne l'impression de nous révéler une vérité évidente... Merci.
                          Merci
                          Oo >-- Divinement Maudit et Diaboliquement vivant --< oO
                          **ALGERIA**
                          ~ me ~

                          Commentaire


                          • #14
                            Bonjour argelina j'aime beaucoup cet écrit.

                            Tu te promets de ne plus croire en l’amour
                            Je me permet d'ajouter de ne jamais cesser de croire en l'amour.

                            Zacmako et Not-me enchanté de vous lire également.

                            Commentaire


                            • #15
                              Merci Argelina, zak et not me..très beaux poèmes, c'est un plaisir de vous lire..

                              Argelina
                              Pour un premier poème je te dis Bravo, c'est bien écris...
                              Et puis, faut jamais perdre espoir...
                              Merci

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X