Annonce

Réduire

Mise à jour du forum - A lire SVP

Bonsoir,

J'ai lancé la mise à jour du forum le mardi après-midi en utilisant la sauvegarde automatique du forum datant du mardi 2h du matin. En raisant de l'extrême lenteur de la mise à jour qui est liée au nombre élevé de posts du forum (5,44 millions de posts), l'opération a malheureusement duré plus de 10h. Du coup, tout ce qui a été posté dans l'ancienne version du forum ce mardi (topics, posts, messages privés) n'existe pas dans la nouvelle version du forum car elle est basée sur la sauvegarde automatique de la base de données du forum du mardi à 2h.

J'ai aussi dû effectuer un changement de serveur mieux adapté à la nouvelle version du forum. Du coup, en attendant la propagation des nouveaux DNS (La durée de la propagation des DNS peut aller jusqu'à 72h), certains membres du forum auront accès à la nouvelle version du forum et d'autres membres n'auront accès qu'à l'ancienne version du forum selon la situation géographique de chaque membre car la propagation des DNS se fait très lentement à travers le monde. Une fois la propagation des DNS achevée, tous les membres auront accès à la nouvelle version du forum.

J'ai malheureusement oublié hier de poster un topic pour vous prévenir sur la mise à jour du forum et le changement de serveur. Sincèrement désolé pour cet oubli et pour les éventuels désagréments causés.

Deux précisions:

- La fonction recherche du forum sera désactivée temporairement pour reconstruire l'indice de recherche qui est nécessaire pour la fonction recherche. La reconstruction de l'indice est une opération lente qui peut durer plus de 24h en raison du nombre élevé de posts à indexer. La fonction de recherche sera activée dès la fin de l'opération.

- Les avatars ne s'affichent pas car la gestion des avatars dans la nouvelle version du forum est différente de celle de l'ancienne version. N'hésitez pas à consulter votre profil et à ajouter votre avatar préféré.


Bonnes discussions à toutes et à tous.
Voir plus
Voir moins

ponts de constantine

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • ponts de constantine

    pont de sidi rached

    1 / 1Qui ne connait pas le fameux pont de Sidi-Rached de Constantine? Comme le malouf et la robe constantinoise, cette imposante infrastructure en pierre fait souvent partie de l’identité de la ville aux ponts suspendus.

    Selon les différents documents d’archives françaises, le pont de Sidi-Rached qui surplombe la zaouïa du saint patron de Constantine et sa mosquée verte, a été réalisé entre 1907 et 1912 par l’ingénieur Paul Séjourné. Dans un autre document, un autre ingénieur a secondé Séjourné dans sa tâche. Il s’appellerait Aubin Eyraut et aurait suivi la réalisation du pont avant d’intégrer l’université d’Oxford comme professeur. Un troisième document donne la paternité du projet à Georges Boisnier, un spécialiste des grands ponts.

    Cet ouvrage d’art sur lequel toutes les légendes possibles ont été tressées, aura coûté trois millions de francs français de l’époque (selon une comparaison des plus sommaires 60 millions d’euros actuels).

    D’une hauteur de 107 m sur l’endroit le plus culminant, le pont de Sidi-Rached compte 27 arches et mesure en totalité 447 m. L’arche centrale est longue de 70 m et sépare treize autres d’une ouverture de 8 m et une dernière de 30 m.

    Frère jumeau du pont Adolphe au Luxembourg, le pont de Sidi-Rached a été inauguré le 19 avril 1912, il serait durant cette période le plus haut ouvrage d’art du monde.

    Le pont est, donc, inauguré le 19 avril 1912 en même temps que le pont suspendu de Sidi M’cid et permet d’établir une vitale liaison entre le centre-ville et le quartier de la gare et surtout d’ouvrir une voie en direction du Khroub, Batna, Biskra…

    Pour la direction des travaux publics, "le pont de Sidi-Rached connaît des problèmes depuis sa réalisation". Un constat confirmé, dans Mémoire déracinée, paru en 1999, de l’ingénieur René Mayer. Il y évoque le risque d’effondrement du pont. «(…) un ouvrage qui a posé des problèmes dès son achèvement et est l’objet de travaux de confortement depuis longtemps». Un constat fait déjà en 1952 ! Soit 40 ans après l’inauguration de l’ouvrage.

    Le risque d’effondrement connu depuis...1952!

    René Mayer donne les plus infimes détails techniques de l’intervention des ponts et chaussées sur le pont de Sidi-Rached. Dans ses notes on peut lire «à supposer que nous ayons les moyens d’y parvenir, il ne sert à rien de vouloir consolider la voûte centrale. Elle n’est nullement responsable de la dislocation à laquelle nous assistons. Elle est la victime du désordre, elle n’en est pas la cause. Elle ne fait que subir les efforts qui lui sont communiqués par le platelage, lui-même mis en mouvement par ce glissement de terrain face auquel, à court terme, nous sommes impuissants. De toute urgence, il faut dissocier l’effet de la cause et couper ce platelage. Le salut va dépendre de notre rapidité d’exécution!", écrivait alors Mayer avant de décrire les travaux à entreprendre.

    "Plus tard, quand nous serons parvenus à stopper le mouvement fatal, nous créerons un appui médian situé sur la partie rocheuse et stable et nous nous en servirons comme d’une nouvelle culée intermédiaire. Nous désolidariserons ainsi la partie de l’ouvrage qui franchit les gorges de celle qui, sur la rive droite, est entraînée par le glissement de terrain", note -t-il ajoutant "entre les deux, nous introduirons un arc à trois articulations, facilement déformable qui ne transmettra aucun effort. Ainsi, même si nous ne parvenons pas à arrêter ce fichu glissement de terrain, du moins celui-ci n’entraînera-t-il plus la voûte principale".

    Et signe des temps, près de soixante années plus tard, c’est pratiquement au même remède que s’est attelée, en collaboration avec les Italiens de Integra, déjà présents à Constantine pour la réalisation du fameux viaduc Transrhumel, l’entreprise nationale Sapta.

    Le pont se déplace d’un centimètre chaque année

    Au début de l’année 2000, des travaux allaient donc être entamés afin de consolider la partie du pont concernée par le déplacement et les pouvoirs publics via la Direction des travaux publics continuant à suivre étroitement les mouvements de l’ouvrage d’art tout en préservant son utilité immédiate laquelle est, il est nécessaire de le rappeler, essentielle pour la ville.



    Fermé à la circulation à trois reprises entre juin 2011 et août 2012, le Pont de Sidi-Rached est fermé à la circulation chaque soir. La solution, pour les ingénieurs des travaux publics, serait de prolonger l’ancrage du pont dans la roche par "un système de micro-pieux".

    Un traitement apporté à l’ouvrage déjà dans les années 90. L’alerte était déjà donnée et les techniciens ont constaté un phénomène de déplacement annuel du pont sur un centimètre.

    La réhabilitation du pont entamée et les structures métalliques de soutènement sont déjà présentes. Les autorités envisagent, cependant, une fermeture totale à la circulation si les travaux de réhabilitation l’exigeaient. La direction des travaux publics estime que les dommages constatées ces derniers mois nécessitent une fermeture totale et une reconstruction partielle de la partie détériorée.

    4 Début de la construction du pont de Sidi-Rached


    2 / 14 Construction de l'arche centrale du pont de Sidi-Rached






  • #2
    pont de sidi m'cid

    Le pont suspendu, ou passerelle de Sidi M'Cid, traverse les gorges à 175 mètres au-dessus du Rhumel. Cet ouvrage est long de 164 mètres, large de 5,70 mètres, et supporte une charge de 17 tonnes. Conçu par l'ingénieur Ferdinand Arnodin, il a été réalisé par l'entreprise Witte. Son inauguration eu lieu le 19 avril 1912, le même jour que celle du pont Sidi Rached.

    L'ouverture de l'hôpital en 1876, fait apparaître la nécessité d'un franchissement des gorges évitant le long détour par le pont d'El Kantara.La plaque apposée sur le pont Afin de bénéficier de financement (emprunt de 500 000 F), il est désigné comme passerelle de Sidi M'Cid, sous entendant un usage piétonnier. Il permet de relier le boulevard de l'Abîme (récemment achevé) au centre hospitalier.

    Situé à proximité de l'arche naturelle, de ce pont suspendu on bénéficie d'une vue exceptionnelle sur les gorges, une partie de la ville et la vallée du Hamma, au delà des cascades et du pont des Chutes.

    Le pont de Sidi M'Cid a fait l’objet au cours de l’année 2000 du remplacement de 12 câbles, dont 4 principaux.

    Chantier du pont

    " Je t'envoie une photo que tu n'as peut-être pas dans ta collection. Je n'en connais pas la date exacte, je pense courant 1911 car le pont a été inauguré le 19 avril 1912. Sur cette photo, le maçon signalé par une flèche est mon grand-père maternel. Il travaillait au bord du ravin sur des échafaudages ahurissants ! "

    Petite anecdote confiée par un correspondant.

    En 52 ou 53 il y eu un meeting aérien à Oued Hamimim, que fréquentera plus tard Pierre Clostermann. A cette occasion il y eu la participation de plusieurs pilotes d'acrobatie de très grande réputation et l'un d'eux , Marcel Doret je crois, en ouverture de la manifestation, avait réalisé une manœuvre peu orthodoxe en passant sous le pont suspendu à bord de son stampe rayé de rouge.
    Quelques années plus tard, élève pilote amateur, mes moniteurs m'avaient expliqué que c'était un exploit car de nombreux courants d'air, parfois contradictoires, balayent cette zone.

    Yvan Perret

    Commentaire


    • #3
      Pont d'el kantara


      Le pont d'El Kantara (le pont) fut la voie d'accès principale de Constantine. Il est le lieu des principaux assauts de la ville. En 1185 tous les ponts romains sont détruits. Seul El Kantara est remis en état. En 1304 il est détruit à nouveau.

      L'ancien pont aqueducEn 1792, Salah Bey confie sa restauration à l'architecte Bartolomeo.
      L'aqueduc romain en siphon qui était inclus au pont est alors remis en état. Cet ouvrage permet d'alimenter les citernes de la ville depuis le Djebel El Ouach.
      Les pierres nécessaires à cette reconstruction sont prises aux ruines de l'amphithéâtre romain.

      En 1836,lors de la première expédition contre la ville, les troupes du général Trezel tentent de faire sauter la porte qui ferme le pont. L'assaut est repoussé et de nombreux soldats sont précipités dans les gorges.


      Le 18 mars 1857, le pont s'effondre après le passage d'un détachement d'infanterie. L'aqueduc est également emporté dans l'éboulement.
      Après trois ans de travaux, l'ouvrage actuel est ouvert en 1863 et remanié au début du XXème siècle. Le quartier proche du pont s'appelle Bab Elkantara soit La Porte du Pont, car en effet le pont était bien fermé par une porte. Pour l'anecdote les éléments de cette porte existent toujours et sont entreposés sur un terre plein le long de la route de la Corniche.

      Le pont d'El Kantara mesure 128 mètres de long, et domine le Rhumel d'une hauteur de 125 mètres.
      cette photo a été prise en 1856

      Commentaire


      • #4
        Passerelle Mellah-Slimane ex Perégaux

        -La Passerelle Mellah Slimane (EX passerelle Perégaux), plus connue sous le nom du "Pont de l'ascenceur",Construite entre 1917 et 1925, elle fut ouverte à la circulation le 12 avril de la même année, elle est réservée aux piétons, et mesure 125 mètres de long, pour une largeur de 2,40 mètres .

        Commentaire


        • #5
          Le viaduc de Salah Bey

          Commentaire

          Chargement...
          X