Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > SPORTS > CAN 2010 : L’Angola et le Mali se neutralisent

CAN 2010 : L’Angola et le Mali se neutralisent

mardi 12 janvier 2010, par Rédaction

Le Mali a réalisé un exploit face à l’Angola en revenant au score (4-4) à quelques minutes de la fin de leur premier match de la CAN 2010.

CAN 2010 : L'Angola et le Mali se neutralisent. Le match inaugural de cette 27e édition de la CAN fut à l’image de la cérémonie d’ouverture avec une fin explosive pour le Mali, pourtant largement mené au score à douze minutes de la fin. Une rencontre qui a eu du mal à débuter avec des erreurs techniques de part et d’autre, malgré un semblant de pression des Palancas Negras durant les dix premières minutes de la rencontre, mais sans réel danger pour l’arrière-garde malienne. Le jeu ira en s’équilibrant et en frisant la médiocrité jusqu’à la 35’ avec l’ouverture du score par Flavio de la tête sur un coup franc de Stelvio. Le même Flavio récidivera à la 41’ en reprenant, toujours de la tête, un centre de Mabina plongeant le stade dans un délire indescriptible. En seconde période, les Aigles du Mali, sûrement sermonnés par leur coach Stephen Keshi, reviendront avec de meilleures intentions et rateront par l’intermédiaire de Diarra une superbe occasion de réduire le score et de revenir dans le match trois minutes après la reprise. Les locaux ne tarderont pas à reprendre les choses en main en allant titiller une défense adverse des plus lentes et un côté gauche complètement submergé par les vagues des Palancas.

Ce n’est donc que justice qu’un énième centre de Mabina se termine par un penalty sifflé suite à une faute sur Gilberto, que le milieu angolais se chargera de transformer à deux reprises (65’). Sept minutes plus tard, l’attaquant vedette du pays organisateur Manucho se fait faucher dans la surface de réparation. Manucho transforme lui-même le penalty accordé par l’arbitre et porte l’estocade à un inattendu 4-0 au grand bonheur des fans qui pensaient que le match était complètement plié. Une attitude partagée par les joueurs et qui coûtera cher aux coéquipiers du capitaine Kali. Seydou Keita réduit le score sur une faute de main du gardien suite à un corner. Le sociétaire du Barça sera imité à deux minutes de la fin par Kanouté, qui reprend de la tête un centre venu de la droite, réduisant ainsi l’ampleur de la déroute. Une déroute qui n’aura finalement pas lieu, puisque Seydou Keita (91’) et Yattabare (93’) se chargeront de rétablir l’équilibre dans une fin de rencontre au scénario inespéré. Les hommes de Stephen Keshi pouvaient laisser éclater leur joie, tandis que la déception et l’incrédulité étaient palpables sur les visages des joueurs de l’Angola.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant