Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Ernst & Young s’installe en Algérie

Ernst & Young s’installe en Algérie

mardi 27 janvier 2009, par Rédaction

Le cabinet d’expertise Ernst & Young s’implante en Algérie où il accompagnera la modernisation des entreprises algériennes.

Ernst & Young en Algérie. Après 25 ans de conseils et de soutien aux opérateurs économiques et aux décideurs algériens, le cabinet britannique d’expertise et d’audit Ernst and Young (E&Y) a décidé de se rapprocher davantage de ses clients, en ouvrant une filiale algérienne Ernst & Young Advisory Algérie. Opérationnelle depuis le 1er septembre 2008 avec 35 collaborateurs, la filiale algérienne « va contribuer à améliorer la connaissance du tissu économique local et les besoins exprimés, notamment ceux de la communauté financière », a expliqué hier, lors d’une conférence de presse à Alger, M. Philipe Mongin, l’un des associés du cabinet. E&Y a pour mission « d’aider les entreprises algériennes dans l’adoption des normes comptables IFRS (à partir de 2010) et de développer un centre d’excellence qui soit reconnu au niveau régional ». Il a également « une stratégie d’expertise sectoriel pour les banques, les hydrocarbures et la pharmacie, qui consiste à accompagner les entreprises algériennes en quête de leadership au niveau régional ».

Ernst and Young a, par le passé, pris part à la mise en œuvre des réformes économiques, notamment dans la mise en place des autorités de régulation dans l’énergie et la privatisation, de même qu’il a conseillé de grandes entreprises privées algériennes. La décision de s’installer en Algérie est née, selon M. Jean Pierre Letartre, « de la conviction qu’on ne peut mettre complètement à profit notre expérience et savoir-faire que si nous sommes des acteurs de proximité avec l’objectif d’accompagner l’Algérie pour être un acteur clé dans une économie globalisée ».
La crise mondiale n’a eu aucun effet sur cette décision, car pour E&Y « la crise crée des opportunités et, de ce point de vue, l’Algérie est une zone d’investissement très importante pour le cabinet ». L’économie algérienne « s’est beaucoup transformée, beaucoup de choses ont été réalisées, mais il existe encore un énorme chantier auquel nous comptons prendre part », a estimé pour sa part, M. Philippe Ausseur.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant