Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > SANTE > Hausse des cas de sida en Algérie

Hausse des cas de sida en Algérie

mercredi 2 décembre 2009, par Rédaction

Le nombre de cas de sida enregistrés en Algérie a atteint 144 durant le premier semestre 2009 contre 60 pour toute l’année 2008.

Hausse des cas de sida en Algérie. Durant le premier semestre de l’année en cours, l’Algérie a enregistré 144 nouveaux cas de personnes atteintes du VIH/sida, soit le double des cas enregistrés durant l’année 2008 (60 cas). Alors que le nombre de personnes vivant avec le VIH/sida est en recul en Afrique subsaharienne, le nombre de sidéens est en pleine évolution en Afrique du Nord. C’est ce qu’indiquait le rapport intitulé « Le point sur l’épidémie de sida en 2009 », établi en collaboration avec l’OMS. Le rapport a mis l’accent sur les efforts observés en Afrique subsaharienne en matière de prévention et de lutte contre le VIH/sida, ce qui explique la baisse de 17% enregistrée à l’échelle mondiale concernant le nombre de nouvelles infections. A signaler dans ce contexte que l’Afrique subsaharienne est la région la plus touchée par l’épidémie avec 67% de la population affectée par le VIH. D’après le même rapport, quelque 25 millions de personnes sont décédées du sida depuis l’apparition de l’épidémie et 60 millions ont été infectées. L’Algérie ne semble pas du tout avoir bénéficié de cette baisse dans ses bilans de personnes vivant avec le VIH/sida.

Les données algériennes à propos de nouvelles infections du premier semestre font état que le nombre de personnes atteintes de VIH/sida a pratiquement doublé par rapport à celui enregistré en 2008. Selon les statistiques du Comité national de lutte contre les maladies sexuellement transmissibles et sida (Cnlist-sida), l’Algérie a enregistré 144 nouveaux cas de sida durant les six premiers mois de l’année 2009, soit le double des cas observés une année avant. Par ailleurs, 553 séropositifs ont été enregistrés durant le premier semestre de l’année en cours contre 585 en 2008, selon les statistiques du (Cnlist-sida). Des chiffres qui indiquent que l’épidémie du VIH/sida progresse à un rythme alarmant en Algérie, notamment que des milliers de personnes sont atteintes sans le savoir. Face à une évolution doublée de personnes atteintes de VIH/sida, deux facteurs importants montrent que leurs objectifs ne sont pas réalisés, il s’agit surtout d’une « communication non ciblée » ou d’une « communication sociale échouée » puisque les campagnes de sensibilisation se font hors terrain des lieux de transmission de la maladie et la question du tabou est toujours présente. Les spécialistes mettent l’accent sur la prolifération de la prostitution non contrôlée, la migration et l’échange de seringues entre toxicomanes comme facteurs dangereux et qui sont à l’origine de la propagation de virus HIV. Les campagnes de sensibilisation ne s’adaptent pas non plus à l’évolution des modes de transmission de la maladie et devront cibler davantage les milieux où se présente le danger de contamination.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jour d’Algérie