Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Hausse généralisée des prix en Algérie

Hausse généralisée des prix en Algérie

mercredi 27 janvier 2010, par Rédaction

La hausse généralisée des prix de nombreux produits en Algérie remet en cause l’engagement du gouvernement à lutter contre les spéculateurs.

Hausse généralisée des prix en Algérie. L’année 2009 a été marquée par une hausse généralisée des prix, tandis qu’une autre poussée inflationniste est à craindre en 2010 en raison de l’augmentation de certains produits boursiers, dont l’Algérie est importatrice, à l’instar du café, du sucre, du lait et des céréales. Durant l’exercice écoulé, le rythme d’inflation moyen en Algérie a atteint 5,7%, contre 4,4% en 2008, révèle l’Office national des statistiques (ONS). Cette tendance haussière s’explique par une hausse « relativement importante » des prix des biens alimentaires (8,23%), avec notamment 20,54% pour les produits agricoles frais. En toile de fond se profilent un marché en quête de régulation et un consommateur « dupé » par une infime augmentation du Snmg qui, tout compte fait, ne fait ni grossir ni tromper la faim.

Les statistiques de l’ONS font état de l’augmentation de 3,54% des prix des produits manufacturés en Algérie, alors que ceux des services ont progressé de 4,14%. A l’exception de la baisse des prix des huiles et graisses (-19,75%) et du lait, des fromages et dérivés (0,86%), tous les autres produits du groupe alimentation s’étaient inscrits en hausse, dont notamment la viande de mouton (26,96%), les légumes frais (20,14%), les poissons frais (19,81%), la viande de bœuf (19%) et les œufs avec 18,36%. Cette hausse a touché également la pomme de terre avec (16,61%), la viande blanche (poulet) 15,99% et les fruits frais avec 12,13 %, précise l’organisme officiel des statistiques, repris par l’agence APS. Le ministère du Commerce et celui de l’Agriculture, censés mettre de l’ordre dans un marché livré carrément à l’anarchie, se contentent de mettre en place des structures qui ne servent qu’à « tromper l’ennemi ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Watan