Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Israël : vers la démission d’Ehud Olmert ?

Israël : vers la démission d’Ehud Olmert ?

jeudi 18 janvier 2007, par Souad

La crise politique en Israël ne semble pas connaître de fin et le gouvernement d’Ehud Olmert est encore une fois fragilisé par les déboires judiciaires du premier ministre et la démission de son ministre de la défense.

Ehud Olmert - ISRAEL La presse israélienne estime mercredi que le départ du général d’aviation Dan Halutz est un véritable séisme qui pourrait avoir un effet domino sur Olmert et son ministre de la Défense Amir Peretz. "Il n’a pas accepté ma demande de revenir sur sa décision. Je regrette beaucoup la démission du chef d’état-major", a déclaré le Premier ministre dans un communiqué, présentant Halutz comme "l’un des plus grands guerriers" d’Israël.

"Jamais un chef d’état-major israélien n’avait démissionné de lui-même après l’échec d’une guerre", souligne Alex Fishman, un spécialiste des questions militaires, dans le quotidien Yedioth Ahronoth. L’annonce de la démission du général est intervenue quelques heures après que le procureur d’Israël ne demande l’ouverture d’une enquête criminelle sur l’attitude d’Olmert, alors ministre des Finances, lors de la privatisation de la banque Leumi en 2005.

"L’enquête sur Olmert et la démission de Halutz à la suite de la guerre au Liban pourraient ébranler les fondations du gouvernement", a déclaré le politologue Hanan Crystal à la radio israélienne." Selon un sondage d’opinion réalisé pour le compte de la chaîne de télévision Channel 10, 69% des Israéliens interrogés souhaitent qu’Olmert imite le général Halutz et quitte ses fonctions. Ils sont 85% à se prononcer pour une démission de Peretz.

Pour le Palestinien Mouchir al Masri, député du Hamas, l’enquête sur le Premier ministre israélien et la démission du chef de l’armée israélienne "prouvent la faiblesse du pouvoir sioniste" et "doivent inciter les Palestiniens à poursuivre la résistance et le Djihad". Selon un sondage publié vendredi dernier, seulement 14% des Israéliens soutiennent Olmert, dont le parti centriste Kadima perdrait près des deux tiers de ses sièges si des élections étaient organisées aujourd’hui.

Synthèse de Souad
D’après Reuters