Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie importe 150 000 tonnes de blé

L’Algérie importe 150 000 tonnes de blé

dimanche 19 avril 2009, par Rédaction

L’Algérie a fait une commande de 150 000 tonnes de blé qui va être réceptionnée durant les mois de mai et juin 2009.

L'Algérie demeure un gros importateur de blé. L’Algérie, par le biais de l’Office interprofessionnel des céréales, a acheté la semaine dernière 150 000 tonnes de blé. Il s’agit plus exactement de blé meunier, d’origine optionnelle, pour des embarquements prévus pour les mois de mai et de juin prochains, ont affirmé des traders européens. Les traders ont ajouté que le prix d’acquisition de cette marchandise n’était pas disponible, mais ont toutefois avancé une estimation allant de 195 à 205 euros la tonne au maximum. Les pays chez lesquels l’Algérie a passé commande ne sont pas connus, mais bon nombre de traders interrogés par la même agence de presse ont estimé que la marchandise pourrait vraisemblablement provenir de France. Outre cette quantité de blé récemment achetée, l’Office algérien interprofessionnel des céréales a lancé la semaine dernière un appel d’offres pour l’achat de 50 000 tonnes de blé meunier issues de la récolte de 2008.

L’Algérie, rappelle-t-on, avait également déjà acheté à la fin de février 300 000 tonnes de blé meunier autour de 195 dollars la tonne, coût et fret pour des embarquements prévus en mai et en juin. En 2008, le pays a importé 6,35 millions de tonnes de blé pour un montant de 3,12 milliards de dollars, contre 4,85 millions de tonnes et un montant de 1,39 milliard de dollars en 2007. Une quantité qui avait dépassé les prévisions du Conseil international des céréales qui avait tablé sur un niveau de 5,6 millions de tonnes d’importations pour 2008. Cette forte dépendance de l’étranger classe l’Algérie au 4e rang parmi les importateurs mondiaux de blé. Mais il faut reconnaître, d’un autre côté, que la récolte céréalière de l’Algérie pour la saison 2007/2008 n’a pas été à la hauteur des attentes en raison de la sécheresse. La production nationale en céréales n’a pas excédé, en effet, 2,1 millions de tonnes, contre 4,1 millions de tonnes récoltées la saison précédente.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant