Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie participe au forum des pays exportateurs de gaz

L’Algérie participe au forum des pays exportateurs de gaz

mercredi 24 décembre 2008, par Rédaction

Le ministre chakib Khelil a représenté l’Algérie au 7e forum des pays exportateurs de gaz organisé à Moscou en Russie.

L'Algérie au forum des pays exportateurs de gaz. L’ère des matières premières à bas prix est bel et bien révolue, malgré la baisse actuelle des prix du pétrole, a déclaré hier à Moscou le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, à l’occasion de la tenue du 7e Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) dont l’Algérie, auquel prennent part le ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil, et la délégation qui l’accompagne, ainsi que les ministres d’une quinzaine de pays. La globalisation du marché gazier, l’augmentation de la production et de la consommation de gaz naturel et de gaz naturel liquéfié (GNL) dans le monde font que les pays membres du FPEG ont une influence de plus en plus grande en matière d’approvisionnement du marché gazier, a affirmé M. Poutine. Outre ces facteurs, il s’agit également de l’extension géographique des régions de production de gaz et de leur éloignement des régions de consommation, nécessitant d’importants investissements pour la mise en place d’infrastructures et de moyens de transport, a-t-il poursuivi. A ce propos, il a considéré que la conjugaison de tous ces facteurs fait que les pays producteurs de gaz doivent renforcer leur concertation. D’autant que ce qui entrave jusque-là la coopération entre producteurs et consommateurs, ce sont « les incertitudes concernant les règles du jeu, ce qui n’est dans l’intérêt d’aucune partie », a-t-il précisé. L’une des principales missions du FPEG sera d’œuvrer à l’élaboration et à la mise en œuvre de programmes d’investissements à long terme, a ajouté M. Poutine, soulignant que la Russie se porterait candidate pour abriter à Saint-Pétersburg le siège du Forum.

Actuellement, il y a en tout quatre pays qui se sont proposés d’abriter le siège du Forum : l’Algérie, l’Iran, le Qatar et la Russie, a déclaré M. Khelil. Les participants à la rencontre se sont, par ailleurs, penchés sur les statuts du Forum, à propos duquel M. Khelil a déclaré à l’APS que « l’un des principaux objectifs de cette rencontre est de parvenir à un accord des pays désirant être membres du Forum pour doter celui-ci, qui était jusque-là une organisation informelle, de statuts, de structures et d’un budget, pour lui permettre de jouer pleinement son rôle ». Toujours à propos des statuts, le ministre a souligné que l’objectif consiste notamment à doter le Forum d’un conseil des gouverneurs composé des représentants des pays membres, qui sera « une sorte de conseil d’administration » du Forum. Les membres du conseil devraient désigner un président parmi les représentants des pays membres, et l’Algérie devrait être la première à le présider si le principe de l’ordre alphabétique est retenu. Le FPEG devrait également avoir un secrétaire général recruté parmi les pays membres afin de prendre en charge la gestion des questions quotidiennes. Si a priori l’organisation et le mode de fonctionnement du FPEG ressemblent à ceux de l’OPEP, les deux organisations sont fondamentalement différentes, a tenu à relever M. Khelil, expliquant que le FPEG est beaucoup plus « tourné vers l’avenir » et ne doit pas se concentrer sur les problèmes quotidiens comme c’est le cas de l’OPEP qui doit agir en fonction de l’évolution quotidienne du marché pétrolier.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant